Le papier recyclé

Type de publication:

Fiches-conseils n°46

Thématiques : 

Mots-clés : 

Nous consommons de grandes quantités de papier (journaux, magazines, cahiers, emballages, etc). L'industrie papetière belge évalue la consommation apparente (production + importations – exportations) de papier/carton en Belgique à 2.946.000 T en 2016. Cela représente près de 260 kg/an/personne ! Cette consommation effrénée de papier pèse lourdement sur l'environnement. Heureusement, le papier se prête bien au recyclage.

Les papiers-cartons représentent, en poids, 58% des emballages collectés sélectivement par Fost Plus. En 2014, ce sont ainsi 60 kg/hab qui ont été collectés en Belgique. Près de 1.208.000 tonnes de vieux papiers sont utilisés comme matière première par les papetiers belges pour produire du nouveau papier.

Il s'agit des papiers et cartons dont on veut se défaire parce qu'ils ont perdu leur utilité : vieux journaux et magazines, vieilles brochures, emballages usagés en papier ou carton, papiers divers... On s'en débarrasse mais ils ne sont pas au bout de leur vie pour autant.

Pour contribuer à prolonger la vie du papier, le consommateur peut non seulement confier ses vieux papiers aux collectes sélectives mais aussi privilégier le papier recyclé pour les utilisations domestiques. Et pour cela, il doit apprendre à le reconnaître dans ses différentes versions.

Les papiers recyclés

On appelle «recyclé» un papier comprenant au moins 50% de fibres provenant de déchets de papier imprimé (post-consommation).
Les déchets de papier sont parfois classés en fonction

  • de leur provenance :
    • déchets de papeterie, de haute qualité (pré-consommation);
    • autres déchets non imprimés, de haute qualité (pré-consommation);
    • déchets imprimés, de haute qualité (post-consommation);
    • déchets imprimés ou non, de basse qualité (post-consommation).
  • du taux de fibres recyclées :
    • le papier peut provenir d'un mélange de fibres recyclées et de fibres vierges, par exemple: 90/10, 75/25, 60/40 ou 50/50, ou
      entièrement de fibres recyclées ;
  • des traitements subis au cours du recyclage :
    • le papier peut être désencré ou non, blanchi ou non, avec ou sans chlore

Le papier le plus «écologique» est le papier 100% recyclé de post-consommation, non désencré, non blanchi. Il est de couleur gris-beige clair. Cependant, il existe une grande variété de papiers recyclés pour tous les usages (enveloppes, intercalaires, fiches, papier couché, papier listing, papier photocopie...). Leur couleur peut varier du gris foncé au blanc neige en passant par le crème et le gris clair. Il existe aussi du papier recyclé coloré.

Types de papier, exemples :

  • Le papier recyclé (post-consommation), désencré, mais non blanchi, de couleur crème.
  • Les papiers constitués de mélange de fibres recyclées et fibres vierges. Exemples : 90/10, 75/25, 60/40 ou 50/50. Ces papiers de haute qualité, blanc à blanc cassé, désencrés sont souvent blanchis (à l'eau oxygénée).

Avantages

  • L'intégration de déchets dans la fabrication de la pâte permet de faire des économies de bois, d'énergie et d'eau. La production de papier 100% recyclé économise environ 90% d'eau. Chaque tonne de papier à base de cellulose fraîche demande jusqu'à 5000 kWh d'énergie; il en faut la moitié pour produire une tonne de papier recyclé.

  • Avec 1,2 T de papiers usagés, on peut faire 1 T de papier recyclé.

  • Il faut 2 T de pâte à papier pour fabriquer 1 T de papier à base de fibres vierges. Comparativement, 1 tonne de vieux papiers donnera  900 kg de papier recyclé.

  • En recyclant le papier, on réduit le volume des déchets envoyés à la décharge ou à l'incinérateur. Enfin, le papier recyclé non blanchi fatigue moins les yeux que le papier blanc.

Idées reçues vs progrès

  • Le papier recyclé soufre de sa «réputation» héritée de ses prédécesseurs pelucheux et absorbants. Depuis, de sérieux progrès ont été réalisés : le papier est lisse, ne peluche plus et l'utilisation en photocopieuses ou en imprimantes ne constitue plus un obstacle.

  • Avec les nouveaux procédés de fabrication et de blanchiment sans chlore, il est possible d'obtenir du papier recyclé et blanc. Tout à fait présentable, donc, pour les courriers importants.

Enfin, le recyclage donne une nouvelle vie aux vieux papiers, mais il a ses limites. En effet, au fil des opérations de recyclage, la qualité des fibres diminue : les fibres sont abîmées et ont tendance à se raccourcir.

Selon le type de papier à fabriquer, on estime qu'une même fibre peut être réutilisée en moyenne de 2 à 5 fois. Recycler indéfiniment les mêmes fibres de bois est impossible; il faut réintroduire régulièrement des fibres vierges dans la chaîne de production. L'utilisation de fibres vierges est donc complémentaire à l'utilisation de fibres recyclées.

 

Les logos du papier recyclé

Pour reconnaître le papier recyclé, aidez-vous des logos et labels :

 
 
 
label ange bleu
 
blauer_engel_altpapier

Le label Ange bleu ( Blauer Engel) propose, pour le papier à copier, deux déclinaisons :

La première, sans mention particulière sur le label, garantit que le papier est fabriqué à partir de fibres recyclées (au minimum 800 kg de déchets de papier sont utilisés pour la production de 1000 kg de nouveau papier avec une proportion de fibres vierges qui ne doit pas dépasser 250 kg ).

La deuxième, 100% Altpapier, garantit que le papier est fabriqué à partir de 100% de fibres recyclées post-consommation. 

 
pefc_recycled

FSC Recyclé signifie que le papier est fabriqué à partir de 100% de matières recyclées (dont un minimum de 85% est issu de la post-consommation).
 

PEFC Recyclé signifie que le papier est fabriqué à partir de minimum 70% de matières recyclées.

nordic_swanlabel ecolabel
nf_environnement

Le label Cygne nordique (Nordic Swan), l’Ecolabel européen et le label NF Environnement n’apportent pas toujours la garantie que le papier est fabriqué à partir de matières recyclées.

Celui-ci peut être fabriqué à partir de fibres vierges, de fibres recyclées provenant de papier récupéré ou d'autres fibres cellulosiques.

 

 

Que préférer ?

Pour être certain d’acheter du papier fabriqué à partir de fibres recyclées, optez pour du papier avec les labels Ange Bleu, FSC RECYCLE ou PEFC recyclé. Parmi ceux-ci, les labels Ange Bleu 100% recyclé et FSC RECYCLE apportent le plus de garanties en matière de quantité (% plus élevé) et de type de fibres recyclées (post-consommation).

L’Ecolabel européen, le label NF Environnement et le label Cygne nordique peuvent être considérés comme complémentaires aux labels Ange Bleu, FSC RECYCLE et PEFC recyclé. Ils prennent en considération l’ensemble du cycle de vie des produits et imposent des exigences aux performances environnementales des usines (limitation ou interdiction de certaines substances chimiques, limitation d’émissions dans l’eau et dans l’air, etc.), ce que n’assurent pas les labels FSC et PEFC. 

En savoir plus

Fichiers attachés : 

Voir aussi