bandeau Achats Verts
  Numéro 25 - sommaire : l'actualité belge | l'actualité européenne et étrangère | l'info pratique | du côté des collectivités | agenda
         

La semaine sans pesticides, édition 2015, a remporté un franc succès ! Près de 160 activités étaient organisées pour informer et sensibiliser le grand public aux dangers des pesticides et pour montrer qu'il existe des alternatives efficaces à leur utilisation. Les collectivités publiques sont également soutenues et encouragées dans leur passage au « zéro phyto ». Formations, guides pratiques, visites, etc. sont autant d’outils qui leur sont mis à disposition. Dans cet Eco des Communes vous aurez l’occasion de découvrir ceux développés par la Flandre et en France. Ce numéro vous propose également des pistes de réduction des impacts environnementaux liés aux technologies de l’information et de la communication (TIC). Côté témoignage, le SPW vous dévoile comment il est parvenu à réduire les impacts liés aux TIC de son administration !

Bonne lecture !

         
       
haut

Gestion des espaces verts : la Flandre publie ses critères durables
Le département Leefmilieu, Natuur en Energie du gouvernement flamand a développé plusieurs fiches pour l’achat de produits et de services liés à l’entretien des espaces verts. Ces fiches ont pour objectif d’aider les collectivités publiques à intégrer des critères de durabilité dans ces marchés. Elles abordent des sujets généraux comme l’achat ou la location, les dispositions légales ou la prise en compte du coût global. Des formulations de spécifications techniques et de critères d’attribution y sont également proposées.

Télécharger ces fiches (en néerlandais).

Les labels sous la loupe !
Pour choisir des produits respectueux de l’environnement, de la santé et des conditions
sociales de fabrication, les labels peuvent être des repères utiles. Toutefois, il arrive d’être perdu face à des étiquettes arborant toutes sortes de labels, logos et autres pictos. Comment distinguer ce qui est qualitatif, vérifié, de ce qui relève du marketing?
La nouvelle brochure d’écoconso constitue un outil de repérage et de comparaison rapide des labels apposés sur des produits de consommation courante. Face à l’abondance de marquages de qualité variable, écoconso a opéré une sélection drastique de ces labels.

Télécharger la brochure.

Besoin d’aide ? Un Help Desk est là pour vous !
Pour aider les collectivités publiques à intégrer des critères environnementaux, sociaux et éthiques dans leurs marchés, la Wallonie a développé plusieurs outils. Parmi ceux-ci figure le Help Desk.
Ce service, gratuit, est accessible aux agents régionaux du SPW, d’un OIP et des pouvoirs locaux. Il permet d’obtenir de l’aide pour la rédaction de clauses « durables », lors de la comparaison des offres ou encore via des avis techniques sur des critères.

Contacter le Help Desk: marchespublics.durables@spw.wallonie.be

 

         
       
haut

Cimetières sans pesticides : guide pratique pour la conception et la gestion
L’agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France vient d’éditer un guide pour la conception et la gestion écologique des cimetières.
L’objectif de ce guide est de donner les clés essentielles aux collectivités et aux professionnels pour concevoir et gérer différemment leur cimetière.
Si quelques notions du guide sont spécifiques à la France (contexte historique et culturel, législation, etc.), celui-ci reste intéressant car il fait la synthèse de nombreux ouvrages, fiches techniques, expériences et rencontres sur le sujet en France et en Europe. Il aborde la conception et la gestion mais aussi l’importance de la communication en donnant des exemples de bonnes pratiques. Par ailleurs, les différentes photos illustrent bien le fait qu’un cimetière peut devenir un espace d’accueil de la faune et de la flore tout en restant digne et respectueux des défunts.

Télécharger le guide.

         
       
haut

Limiter les impacts des TIC: conseils pratiques

Nous vivons dans une société hyperconnectée et sommes de plus en plus nombreux à utiliser, chaque jour, les technologies de l’information et de la communication (TIC). E-mails, recherches d’informations sur internet, conférences vidéo ou audio... Au travail, ces pratiques améliorent les échanges et le partage de l’information. Mais leur utilisation n’est pas sans impacts sur l’environnement. L’ADEME estime que l’envoi de 33 courriels d’1 Mo à 2 destinataires par jour et par personne génère annuellement des émissions équivalentes à 180kg de CO2, ce qui équivaut à plus de 1000km parcourus
en voiture. Mille recherches internet, correspondent à l’émission d’environ 287.600 tonnes équivalent CO2, soit plus de 1,5 millions de km parcourus en voiture.
Alors comment optimiser l’utilisation des TIC pour réduire leur impact sur l’environnement ? Quelques petits conseils…

  • Cibler les destinataires des messages envoyés et limiter les envois en nombre.
  • Sélectionner les destinataires de sa réponse à un message groupé (ne l’envoyer qu’aux personnes concernées !)

    «Multiplier par 10 le nombre des destinataires d’un courriel multiplie par 4 son impact climatique !»

  • Envoyer des documents faciles à lire et donc rapides à consulter. Les impacts des TIC augmentent avec le temps de lecture à l’écran.
  • Optimiser la taille des documents à envoyer (fichiers compressés, images et PDF basse résolution, lien hyper-texte à la place d’un document...).
  • Supprimer les pièces jointes qui peuvent être attachées au message.
  • Gérer sa boîte en essayant de ne conserver que les courriers électroniques nécessaires, et seulement pendant qu’ils le sont. Trier régulièrement sa boîte courriel.
  • Supprimer tous les spams et installer un anti-spam.
  • Eviter d’utiliser le moteur de recherche et entrer directement l’adresse URL d’un site. Enregistrer les sites régulièrement consultés comme «favoris » dans le navigateur internet.
  • Optimiser sa recherche en utilisant des mots-clés précis et cibler sa demande

    «Les impacts des TIC augmentent avec la complexité de la requête web et la sollicitation des serveurs du moteur de recherche.»


         
       
haut

Des solutions d’impressions plus performantes et mieux utilisées au SPW
Suite à la réalisation d’un audit portant sur son parc des solutions d’impressions, le Service Public de Wallonie a mis en place un plan d’actions et pris plusieurs mesures. Elles concernent tant la réduction de la consommation de papier que l’intégration de critères durables dans les marchés.
Avec Serge Cravatte, directeur de la Direction de l'Architecture et de la Sécurité informatique de la DGT, Achats Verts fait le point sur le plan d’actions.

Pourquoi avoir lancé un audit du parc des solutions d’impression ?
Cet audit rentre dans le cadre de la mise en place d’une politique d’impression qui soit généralisable à l’ensemble du SPW et qui soit compatible avec la démarche de développement durable promue par le Gouvernement Wallon. La réduction des coûts d’exploitation et la modernisation d’un parc vieillissant, parfois inadapté aux besoins, sont également des objectifs visés par cette politique.

Quelles étaient les conclusions de l’audit ?
L’audit, lancé fin 2012, concernait les six implantations des deux Directions Générales transversales. C’est au total 10% du parc d’imprimantes, copieurs multifonctions, fax et scanners du SPW qui était concerné.
Les conclusions de cet audit ont mis en évidence des difficultés liées au matériel et un potentiel d’actions auprès des usagers. Du côté du matériel, c’est surtout le suréquipement, le faible taux de mise en réseau, l’hétérogénéité et la moyenne d’âge élevée du parc qui ont été soulignés. Au niveau des usagers, l’audit pointait la motivation du personnel dans une approche durable tout en soulignant que celui-ci méconnaissait et sous-exploitait des fonctionnalités pourtant disponibles.
Les recommandations de l’auditeur concernaient donc la formation des utilisateurs, la mise en réseau des équipements, le paramétrage par défaut des machines ou encore la réduction de l’équipement.

Quelles sont les mesures qui ont été mises en place suite à ces constats ?
Sur base des recommandations, un plan d’actions a été proposé au management qui l’a accueilli avec un certain intérêt sans pour autant s’engager dans des mesures concrètes.
La DGT du Budget, de la Logistique et des Technologies de l’information et de la communication décide alors de travailler sur des actions simples dites « Quick Wins ». Parmi celles-ci figurent : le paramétrage par défaut du mode recto/verso et noir/blanc des systèmes connectés au réseau, la sensibilisation et la formation des utilisateurs ainsi que la connexion systématique de tout nouvel équipement au réseau.
Ces mesures, qui étaient faciles et rapides à mettre en place, ont très vite porté leurs fruits ! Le taux d’utilisation du recto/verso a doublé et la consommation de papier a baissé de 25% ! Par ailleurs, ces mesures ont également eu un impact au niveau des coûts d’impression couleur qui ont baissé de moitié ! Des communications régulières sont prévues par le SPW depuis quelques années et les utilisateurs sont formés aux fonctionnalités disponibles.

Le service achat a également été sensibilisé ce qui a permis une évolution du marché. Celui-ci intègre désormais des critères environnementaux dans son marché d’imprimantes (critères portant sur le taux de recyclage, la collecte des batteries et la norme Energy Star) et de consommables d’impression (critères portant sur la collecte et le recyclage ainsi que la disponibilité de consommables recyclés). Les consommables achetés sont, à plus de 50%, des consommables remanufacturés.

La sensibilisation passe aussi par un site intranet qui, via des chiffres clés, veut notamment mettre en avant les coûts cachés de l’impression. On peut y lire que 70% de ces coûts « cachés » sont des coûts indirects comme la gestion des stocks de consommables, la maintenance inutile ou encore la gestion administrative.

Quelles sont, selon vous, les clés du succès ?
La politique des petits pas est sans nulle doute celle qui a permis de faire évoluer les choses. Mettre en place des actions simples et s’appuyer sur des référents motivés est ce qui a le mieux fonctionné. Avoir des indicateurs pour démontrer le bien fondé de la démarche nous aide également à motiver les décisions. La sensibilisation et la formation sont également des maîtres-mots. Comme l’audit le soulignait, investir dans du matériel performant est utile mais cela doit être coupellé à un bon usage.

A l’avenir, que prévoyez-vous comme nouvelles actions ?
Parmi les pistes d’actions, la DGT envisage de renouveler le parc d’impression du SPW avec une réduction de deux tiers du matériel en optant pour des appareils multifonctions et une mise en réseau systématique. La DGT continue également de développer la plate-forme de partage des documents et la dématérialisation des extraits bancaires. L’estimation en termes d’économies de papier est de l’ordre de 28.000 rames de papier qui pourraient être épargnées par an. Cela vaut donc la peine d’y travailler !

Contact : Serge CRAVATTE - Directeur - Direction de l'architecture et de la sécurité informatiques DGT - Département des Technologies de l’Information et de la Communication Tél. : +32 0 81 77 20 86 - serge.cravatte@spw.wallonie.be

         
       
haut

11 juin : Atelier thématique sur le contrôle lors de l'exécution du marché
Le prochain atelier thématique du Réseau des acheteurs durables wallons aura lieu le jeudi 11 juin 2015 en matinée. Il portera sur le contrôle lors de l’exécution du marché. Le programme détaillé de cet atelier sera disponible prochainement.
Tarif: gratuit
Lieu: Namur
S’inscrire au Réseau pour avoir accès à cette formation et être tenu informé du programme détaillé.

         
       
haut
         
   

écoconso, rue Nanon 98 à 5000 Namur
Tél 081 730 730 | Fax 081 390 790
Web : www.ecoconso.be / E-mail : info@ecoconso.be
n° de compte : 068-2168210-93

Photos:h ttp://www.gestiondifferenciee.be, http://ademe.fr et http://www.freedigitalphotos.net/


Editeur responsable : Jean-François Rixen - jfrixen@ecoconso.be
Secrétaire de rédaction : Catherine Maréchal - cmarechal@ecoconso.be


Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons

Avec le soutien de :

 

   

 

 

 

 

xxx