Numéro 39 [juillet-août 2008] - dossier < Ecoconso & anticancer >  
    Version imprimable en PDF (sur du papier recyclé et uniquement à bon escient, bien sûr ;-))    
       



Dans la série « Il faut bien mourir de quelque chose ! »

Avez-vous vu passer les résultats de la récente étude de l’UCL sur l’effet des GSM sur la santé des mammifères ? Le taux de mortalité des rats de labo double en cas d’exposition aux ondes pulsées des GSM. C’est vrai, c’est un fait, c’est une étude scientifique… Aussi vrai que nous sommes des mammifères !

Ma curiosité m’a poussé vers nos archives : il y a 10 ans, je vous jure, des études scientifiques montraient les risques d’une exposition à long terme de micro-ondes de faible intensité sur la santé : tumeurs au cerveau, dégénérescence des tissus de la rétine, altération du système immunitaire, effets génétiques, etc. Pour les non avertis que nous sommes : « micro-ondes de faible intensité = GSM ».

10 ans. 10 ans d’études pour arriver aux mêmes conclusions ! 10 ans sans application de principes de précaution ! 10 ans pour vendre 3 milliards de portable sur la planète !

Histoire de minimiser les risques et en attendant l’étude de 2018, nous pouvons déjà suivre une série de conseils relatifs à l’utilisation des portables sur www.ecoconso.be. Un peu dans le même ordre d'idée, le dossier de ce mois-ci est consacré à l’alimentation anti-cancer : à lire avant de succomber aux charmes des buffets et barbecues d'été !

Et sur une petite histoire de planètes, je vous souhaite de bien reposantes vacances.

C’est l’histoire de deux planètes qui se rencontrent : « Et dit donc, tu n’a pas bonne mine aujourd’hui ! Que se passe-t-il ? » demande l’une. « Je suis malade » répond l’autre.
« Qu’est-ce que tu as ? ». « Oh, j’ai un Homo sapiens ». « Cela passera… »…

 

Jean-François Rixen,
Secrétaire général

 
   
 

24ème édition de Valériane !
Un salon pour notre santé et celle de la terre

le WE des 5, 6 et 7 septembre 2008 à NamurExpo

Valériane, c’est d’abord un lieu de rencontre pour tous ceux et toutes celles qui s’interrogent sur l’avenir de notre société et de notre planète. C’est un rendez-vous incontournable, à visiter en famille ou entre amis, pour découvrir les alternatives susceptibles d’améliorer notre environnement, notre bien-être et notre santé. Valériane, c’est un espace de rencontres et d’échanges dont l’entrée est gratuite jusque 26 ans.

Retrouvez 300 exposants sur 10.000 m² dans les domaines de... :

  • l'agriculture et le jardinage bio
  • l'alimentation bio
  • l'éco-bioconstruction et l'habitat écologique
  • l'environnement
  • la santé


Le thème de cette 24e édition : « De la poule à l'oeuf et de l'oeuf à la poule.
Présentation d'un poulailler familial vivant. »

Renseignements pratiques :
Le programme complet de l’événement est disponible sur le site www.natpro.be.

  • Dates et heures : Les 5, 6 et 7septembre 2008 de 10h à 19h - vendredi nocturne jusque 21h
  • Lieu : NamurExpo à Namur
  • Tarif : Entrée gratuite pour les moins de 26 ans, 8€ /jour et 16€/3 jours, Membres Nature & Progrès : 4€/jour
  • Action Gracq : visiteur à vélo ? Parking vélo gratuit et entrée à 4 € !
  • Organisation : Nature & Progrès
    Tél : 081 30 36 90 - natpro.valeriane@skynet.be
    Internet : www.natpro.be

Retrouvez-nous à l'occasion du salon !



 
   
 

L'énergie grise en animation au Réseau Eco-consommation

L'énergie grise vous la connaissez peut-être déjà par le biais d'une de nos dernières fiches-conseils. Encore peu connue, cette énergie «cachée» représente toutes les consommations d'énergie d'un produit au cours de son cycle de vie, de sa production à son élimination, en passant par son transport.

Pour vous la faire découvrir, nous l'avons ajoutée à notre panel d'animations-conférences réalisées à la demande, à destination du grand public adulte.

Envie de sensibiliser vos collègues, les membres de votre association ou votre public à ce sujet ?

N'hésitez pas à nous contacter !

Infos : www.ecoconso.be (tarifs, autres modules...).

 

 
   




Ecoconso et anticancer

Nous avons été interpellés par le livre "Anticancer, prévenir et lutter grâce à nos défenses naturelles" du Professeur David Servan-Schreiber qui insiste sur le rôle de l’alimentation dans la prévention et la lutte contre le cancer. Il met également en évidence le fait que l’inactivité physique, certains produits chimiques et produits de consommation courante favorisent le cancer. "Nous sommes souvent persuadés que le cancer est une affaire de gènes, pas de style de vie. Or, c’est l’inverse qui est vrai." écrit-il. L’OMS estime en effet que 80 % des cancers seraient dus à des facteurs externes liés au mode de vie.

Le Pr. Servan-Schreiber identifie trois facteurs qui ont fortement bouleversé notre environnement depuis 1940 :

  1. l’augmentation de la consommation de sucres raffinés (sucre de canne, de betterave, sirop de maïs …) et de farines blanches (pain blanc, riz blanc, pâtes blanches…). En Europe, nous consommons ainsi 70 kg de sucre raffiné/an/personne en moyenne.
  2. la transformation de l’agriculture et de l’élevage : remplacement du pâturage par une alimentation du bétail basée sur le maïs, le soja et le blé qui ne contiennent quasiment pas d’oméga-3. Le rapport en acides gras omega-6/omega-3 dans notre propre alimentation a été complètement modifié. Celui-ci est resté très bas (entre 1 et 2) pendant des millions d’années et il a connu une nette augmentation au cours des dernières décennies atteignant des niveaux de l’ordre de 15, voire 20, alors qu’il ne devrait pas dépasser 5. Ceci a encore été accentué par l’introduction dans notre alimentation de margarines et graisses hydrogénées riches en oméga-6.
    Par ailleurs, l’utilisation d’hormones de croissance est une autre pratique néfaste : elles peuvent se retrouver dans le lait que nous consommons et favoriser la croissance de cellules cancéreuses.
  3. l’exposition à de multiples produits chimiques qui n’existaient pas avant 1940 (pesticides, produits d’entretien, cosmétiques…) et qui s’accumulent dans la chaîne alimentaire puis chez l’Homme.

Quel rapport avec l’éco-consommation ?

Tout comme pour la lutte contre les changements climatiques, nous pouvons prendre les choses en main pour ne pas simplement subir notre environnement mais bien en maîtriser quelques composantes essentielles comme notre nourriture ou l'air intérieur de nos maisons.

Et bonne nouvelle : on peut faire d’une pierre deux coups ! Beaucoup de gestes que nous conseillons d’adopter pour diminuer notre empreinte écologique sont aussi recommandés pour nous protéger du cancer en limitant notre exposition aux facteurs toxiques de l’environnement.

En voici quelques-uns :

>> Manger des fruits et légumes locaux et de saison
Au niveau santé, le conseil est très simple : il faut consommer suffisamment de fruits et légumes (au moins 400 g ou 5 portions par jour) en quantité et en variété. Préférons-les bio pour éviter au maximum les résidus de pesticides.
Les fruits et légumes produits localement obtiennent de meilleurs résultats dans les analyses de résidus de pesticides.
Respecter les saisons permet par ailleurs de disposer des produits savoureux à des prix abordables mais aussi de profiter des vertus d’une plus grande variété de fruits et légumes.

>> Préférer une alimentation bio
D’après Jean-Marc Jancovici (www.manicore.com), les produits biologiques permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 30% (voire plus pour certaines productions). Ils ne contiennent en outre peu ou pas de pesticides, pas d’hormones de croissance, pas d’antibiotiques administrés à titre préventif.
On veillera bien-sûr à consommer local autant que possible, en privilégiant les circuits courts.

>> Manger moins de viande et notamment de viande rouge
Un rapport des Nations unies (2006) conclut que la contribution de l’élevage à l’effet de serre est plus élevée que celle du secteur des transports. En Belgique, la consommation de viande a augmenté de 60% en 50 ans ! Or, le Fonds Mondial de la Recherche contre le Cancer recommande de consommer moins de 500 g de viande rouge (cuite, ce qui correspond à 700-750 g de viande crue) par semaine, dont une part minime ou nulle de charcuterie. La "viande rouge" inclut le boeuf, le porc, l’agneau et le chevreau ainsi que la viande contenue dans les plats préparés.
Quant à la volaille mieux vaut ne pas consommer la peau.

Plus d'infos dans notre fiche-conseil "Si on mangeait moins de viande ?".

>> Cuisiner du frais, éviter les plats préparés
Point de vue santé, les plats préparés manquent souvent de légumes, sont trop gras et trop salés. Or, nous devrions éviter des produits industriels riches en graisses végétales hydrogénées ou partiellement hydrogénées, riches en oméga-6 mais aussi trop salés et/ou trop sucrés.
Cuisiner du frais permet d’éviter pas mal d’emballages (en Europe, nous en jetons 160 kg/personne et par an dont 2/3 sont d’origine alimentaire), ce qui est aussi un vrai avantage environnemental.

>> Consommer moins de sucre
Au niveau mondial, le sucre est fabriqué essentiellement à partir de betterave (pays du Nord) et de canne à sucre (pays du Sud), deux cultures utilisant massivement engrais et pesticides.
Nous en consommons beaucoup trop ! Boissons ultra-sucrées censées être rafraîchissantes, pâtisseries, desserts... mais aussi sucre caché dans bon nombre de préparations industrielles comme les céréales du petit déjeuner.
Outre le fait que le sucre nourrit directement le cancer, il favorise aussi le surpoids alors que le maintien d’un poids optimal tout au long de la vie pourrait être l’un des principaux moyens de se protéger du cancer.

>> Ne pas prendre la voiture pour les petits trajets, préférer la marche ou le vélo
Pratiquer une activité physique modérée au moins trente minutes par jour (soit 2,5 km de marche) est recommandé pour la santé. Intéressant quand on sait que, dans une ville comme Bruxelles, la moitié des déplacements sont inférieurs à 3 km ! D'autant que les petits trajets sont particulièrement polluants : non seulement le moteur surconsomme mais, en plus, les dispositifs de dépollution (catalyseur, filtre à particules quand il y en a un) ne fonctionnent pas bien avec un moteur froid.

Plus d'infos dans notre fiche-conseil "Mieux utiliser sa voiture".
Voir aussi le communiqué de presse des fédérations de défense de l’environnement : "Un autre Plan contre le Cancer : diminuer l’usage de la voiture !".

>> Ne pas utiliser de pesticides à la maison
En 2003, un tiers des pesticides (en poids de matière active) ont été utilisés pour l’entretien des jardins en Belgique. Ce ne sont pourtant pas des produits anodins ! Les particuliers devraient éviter l’utilisation de ces produits et, si nécessaire, préférer les pesticides à base d’huiles essentielles, d’acide borique ou de terre diatomaceuse.
La liste complète des produits substituables aux pesticides et insecticides les plus suspects est disponible sur www.panna.org (Pesticide Action Network).

Consultez aussi les dossiers de l’Art d’Eco-consommer : "Insecticides utilisés dans la maison : attention danger" et "les pesticides au jardin".

>> Eviter les produits chimiques superflus pour le nettoyage
Les produits de nettoyage courants (lessive liquide, nettoyant/désinfectant, désodorisant des cuvettes de toilette) contiennent généralement des alkylphénols (nonoxynol, octoxynol, nonylphénol, octylphénol, etc.).
Utilisez plutôt du vinaigre blanc (pour les surfaces et les sols), du bicarbonate de soude, du savon de Marseille et du nettoie-tout écologique (p. ex avec Ecolabel européen).

Plus d'infos dans notre fiche-conseil "Une autre façon de nettoyer".

>> Préférer des cosmétiques bio
Il faut également être attentif aux produits pour le soin du corps ! Eviter les déodorants
avec antitranspirants contenant de l’aluminium (surtout chez les femmes qui se rasent les aisselles et facilitent ainsi la pénétration de l’aluminium dans l’organisme).
Eviter aussi les cosmétiques, lotions, shampoings, teintures de cheveux, laques, mousses, gels, vernis à ongles, crèmes solaires, déodorants contenant des oestrogènes ou hormones placentaires, des parabènes ou phtalates.

Plus d'infos dans notre fiche-conseil "Les cosmétiques bio".

Mais aussi …
Bien entendu, on n’oubliera pas les facteurs cancérigènes bien connus : tabagisme (même passif !), exposition non protégée au soleil, excès d’alcool…
Quant au GSM il faut faire particulièrement attention avec les enfants, beaucoup plus vulnérables que les adultes ! Voir brève sur www.ecoconso.be

Pour aller plus loin

  • "Anticancer, prévenir et lutter grâce à nos défenses naturelles", Pr David Servan-Schreiber, Editions Robert Laffont, 2007
  • Téléchargez gratuitement le livret "les réflexes anticancer au quotidien" fourni avec le livre sur le site www.guerir.fr
  • Le Pr David Servan-Schreiber a fait une conférence en février 2008. Retrouvez l’intégralité de son intervention sur le site d’Etopia : www.etopia.be

Des conseils complémentaires sont également disponibles par ailleurs :

  • World Cancer Research Fund / American Institute for Cancer Research Food, "Nutrition, Physical Activity, and the Prevention of Cancer, a Global Perspective"
    Washington D.C. AICR, 2007.
    Télécharger le résumé en français (PDF) ainsi que les 10 recommandations pour la prévention du cancer sur www.fmrc.fr
  • Pr. Dominique Belpomme "Guérir du cancer ou s'en protéger" Editions Fayard, 2005. Voir aussi "Trente règles individuelles pour éviter l'apparition des cancers" sur www.artac.info

Article rédigé par Jonas Moerman

 
 
 



L'agenda reprend les activités dont le Réseau Eco-consommation a connaissance.
Tous ces événements se déroulent en Belgique, sauf indication contraire.
Ils sont classés par ordre chronologique (sauf si dates multiples).

- - -

La Démarche de l'après-croissance. Pouvons-nous continuer aveuglément la course à la «croissance économique» et croire à un avenir vivable ? Vous voulez en discuter, rencontrer d'autres personnes ? Participez à la démarche pendant un jour, une semaine, un mois... ou tout l'été. Du 28 juin au 31 août, dans le Nord de la France (Lille), la Wallonie, la Flandre et Bruxelles. Quelques photos de la Démarche 2007 sur : http://picasaweb.google.com/photos.demarche
Infos : www.demarche.org | info@demarche.org


LaSemo : un festival durable. Les festivals musicaux fleurissent en été. LaSemo, petit nouveau parmi ces festivals, se veut différent en montrant qu'il est possible de respecter l'environnement, d'apporter quelque chose aux collectivités locales, à la région, tout en s'amusant (et en musique). En vrac : compensation CO2, verres compostables, parking vélo, navettes depuis la gare, covoiturage, produits locaux.... LaSemo aura lieu ces 11 et 12 juillet à Hotton, dans la province du Luxembourg. Et l'affiche musicale est même très bien achalandée pour une première édition : Arid, Mud Flow, The Tellers, Kill the young, Joshua... Infos : www.lasemo.be

Jardin ouvert : découverte d’un jardin accueillant et plein d’attrait grâce à sa biodiversité les samedi 12 juillet et dimanche 13 juillet. Samedi de 14 à 18h et dimanche de 10 à 18h. Les 2 jours, visite guidée. Histoires contées le samedi à 16h.
Conférence compost le dimanche de 10 à 12h. Boissons bio et stand Nature & Progrès. Visites et infos : rue Vanderick, 135 à 6180 Courcelles | 071 45 86 94

Les habitants de la mare, le mardi 15 juillet à 18h. Le CRIE (Centre Régional d’Initiation à l’Environnement) d’Anlier vous invite à la rencontre des habitants de la mare : une bonne occasion de découvrir quels sont les batraciens visibles à cette saison mais aussi de voir à quoi ressemblent la larve de la libellule, la nèpe, la notonecte ou le dytique. Bottes indispensables. Inscription obligatoire. PAF : 1 €.
Infos et inscriptions
: 063 42 47 27 | info@crieanlier.be

Chape en béton de chaux isolante et perspirante, chantier participatif et expérimental. Eco'Hom voudrait expérimenter cette technique et ne connaît personne qui l’a déjà mise en œuvre. Vous la connaissez et voulez partager votre expérience ? Vous la découvrez et souhaitez l’apprendre ? Venez l’expérimenter avec eux ! Les 23 et 24 juillet à la rue des Brasseurs à Liège. PAF: gratuit.
Infos
: Sabrina - Eco'Hom | info@ecohom.be | 04 388 42 11

Comptez les papillons de votre jardin les 2 et 3 août. Pour les découvrir, Natagora organise « Devine qui papillonne au jardin ? », un grand recensement des papillons au jardin. Le public est ainsi invité à observer et compter les papillons de son jardin.
Dépliant de présentation des papillons de nos jardins et infos générales :
Natagora | 081 830 570 | www.papillonsaujardin.be

Formation sur la chaux : enduits extérieurs et badigeons. Stage pratique et théorique de 4 jours du 11 au 14 août chez Mérytherm (Allée des Artisans, 26 à Méry-Tilff). Formateur : Eddy Pierret. PAF : 345€ (320€ membres).
Infos
: Sabrina - Eco'Hom | info@ecohom.be | 04 388 42 11

Les Rencontres Ecologiques d'Eté : l'événement écologiste organisé par Etopia à Borzée (La Roche en Ardenne) du 27 au 31 août. Au programme : 16 formations longues, 4 conférences / événements, 20 ateliers, des débats, rencontres, animations culturelles... Le séjour est ponctué d’activités festives, nombreuses et variées : spectacles, concerts, stands, ballades, ciné, DJ, bars...
Infos, inscription (avant le 1er août) et programme :
www.etopia.be/ree | formation@etopia.be

Nuit Européenne des Chauves-Souris le samedi 30 août, 10e édition. Activités de découverte des chauves-souris (balades nocturnes, animations pour enfants, expos, visites de grottes...) dans une quarantaine de sites à Bruxelles et en Wallonie.
Org. & infos
: www.chauves-souris.be | 0800 11 901 (Région wallonne)

- - -

Vous souhaitez annoncer un événement ?
Envoyez-nous vos informations à agenda@ecoconso.be, de préférence sous une forme résumée. Attention : l'Art d'éco-consommer paraît au début de chaque mois, tenez-en compte lors de l'envoi de vos annonces ! La rédaction se réserve le droit de publier les annonces qui lui parviennent.

 
 
 




Les ardoises de Bertrix
ou le coup de coeur « tourisme local » du Réseau Eco-consommation

En matière de tourisme durable, on ne cesse de faire la promotion du tourisme local. Et pour cause : outre l'aspect « soutenons les initiatives de notre région », il y a un aspect transport incroyablement plus avantageux à visiter les richesses à proximité qu'aller courir le palmier à l'autre bout de l'Europe, voire du monde.

Une fois n'est pas coutume, on fera la pub - absolument pas intéressée - d'une attraction wallonne que nous avons découverte tout récemment : l'ardoisière de Bertrix. Une ardoisière est une mine d'ardoise, qui comme presque toutes les mines belges, n'est plus en activité. Celle de Bertrix a cependant été sauvée des eaux (les mines, une fois les pompes arrêtées, sont progressivement noyées) par une poignée de passionnés qui la font maintenant visiter.

Si vous voulez voir d'où viennent les ardoises couvrant les toits des maisons de la région (et peut-être le vôtre), si vous voulez en savoir plus sur les conditions de travail de l'époque, si vous voulez goûter au calme minier... rendez-vous à Bertrix ! On ne saurait que trop vous conseiller la visite guidée. Demandez Louis... vous ne le regretterez pas, tant d'un point de vue historique que d'un point de vue humain ! Et pour les gourmands, l'omelette locale est à tomber.

Enfin, la gare de Libramont n'est pas très loin même si le site en lui-même est surtout accessible en voiture. A 3 ou 4 occupants, votre score CO2 sera cependant aussi bon que celui du train...

Infos : www.aucoeurdelardoise.be

- - -

L'annuaire des produits verts
Diminuer son impact sur l'environnement passe notamment par l'achat de produits plus "verts". Ces produits ne sont pas toujours faciles à trouver et l'on doit parfois passer par plusieurs sites et plusieurs listes avant de trouver son bonheur...C'est pourquoi 4 personnes ont décidé de monter un site Internet reprenant les produits meilleurs pour l'environnement.

Les catégories sont nombreuses et vous pourrez retrouver sur ce site des coordonnées d'entrepreneurs en éco-construction, de vendeurs de vélos électriques, de fournisseurs d'éco-matériaux, de points de vente d'électroménagers peu énergivores ou de textiles bio et équitables, de boutiques en ligne d'éclairage LED, d'installateur de panneaux solaires...

Les produits présentés ne conviendront cependant pas à tout le monde : le but de l'initiative est de montrer les produits meilleurs que la moyenne, pas de dégager les seuls meilleurs produits.

Découvrez l'annuaire sur www.greenbazaar.be

- - -

Low Impact Man
Non ce n'est pas le nom du dernier super héros hollywoodien dont les aventures vont débarquer cet été sur les écrans de cinéma, c'est le nom sous lequel Steven Vromman mène son expérience depuis le 1er mai 2008. Le but de son projet est de vivre en occasionnant la plus petite empreinte écologique possible (1,6 ha au lieu de 5,6 pour un Belge en moyenne !). Cela implique notamment de ne consommer que maximum 1 kWh par jour, 20 litres d’eau courante par jour et par personne, consommer uniquement des produits locaux saisonniers, prévoir un menu sans viande et de préférence, biologique etc.

Son objectif est aussi de vivre bien, d'adopter un rythme de vie moins stressant, de passer plus de temps avec ses enfants, de profiter des bonnes choses de la vie, de faire un beau voyage, de vivre plus sainement etc.

Découvrez Steven et son projet ici : www.lowimpactman.be

- - -

Nos pneus manquent d'air et ce sont des milliards qui s'envolent !
D’après une enquête menée par un fabricant de pneus en 2007 (plus de 40.000 contrôles réalisés en Europe), près de 90 % des conducteurs roulent avec des pneus sous-gonflés. C'est un constat que fait également le VAB (un organisme de défense des automobilistes en Flandre) dans leurs propres enquêtes. Outre la surconsommation de carburant, cela engendre également une usure plus rapide des pneus. En euros, cela se chiffre à plus de 10 milliards de pertes : 7 pour la surconsommation et 3 pour le remplacement prématuré des pneus.

Un seul conseil : vérifier la pression et l’usure des pneus une fois par mois. Pour la pression, cela peut se faire dans certaines stations service. Si votre station préférée n'a pas de borne « air/eau », une pompe à pied avec manomètre fera parfaitement l'affaire (une trentaine d'euros dans tout bon magasin de pièces auto).

Plus d’infos sur l'étude de Bridgestone : www.bridgestone.eu (en anglais)

- - -

« Goutte d’eau » : le livre du spectacle & concours
Depuis quelques mois déjà, le spectacle « Goutte d’eau » du théâtre Zanni, parcourt la Wallonie, pour le plus grand bonheur des enfants dès 2 1/2 ans.
Depuis peu, l’histoire, inspirée d’un conte traditionnel indien, est également disponible en livre pour enfants, illustré par les dessins de Marc-Aurèle Versini.

Concours de dessin ! Prix : le livre « Goutte d'eau ». Thème du concours : « L’eau du robinet, notre trésor… ». Envoi du dessin à : Concours « Goutte d’eau », Service communication externe, rue de la Concorde 41 à 4800 Verviers. http://www.gouttedeau.be/

 
       
 



 

Réseau Eco-consommation, avenue Cardinal Mercier 59 à 5000 Namur
Permanence téléphonique : 081 730 730 | Fax 081 409 509
Web : www.ecoconso.be / E-mail : info@ecoconso.be
n° de compte : 068-2168210-93
Dessins : Gérard Thèves - corrosive@swing.be

Editeur responsable : Jean-François Rixen - jfrixen@ecoconso.be
Secrétaire de rédaction : Renaud De Bruyn - rdebruyn@ecoconso.be


Toute reproduction autorisée moyen
nant mention des sources