L'éclairage domestique

Type de publication:

Dossiers n°46

Thématiques : 

Mots-clés : 

La lumière sur les points obscurs de l’éclairage domestique !

L’éclairage domestique est une composante importante de notre confort de vie et de travail. C’est aussi un poste significatif de notre consommation d’électricité. Ce dossier vous présente de manière synthétique les avantages et les inconvénients de divers systèmes d’éclairage afin de viser un éclairage de qualité peu énergivore lorsque la lumière du soleil ne suffit plus.

La fin des ampoules à incandescence …

La Commission de l’environnement du Parlement européen a décidé en 2009 du retrait progressif des ampoules à incandescence :

  • retrait des ampoules de 100 watts au 1er septembre 2009 ;
  • retrait des ampoules de 75 watts en septembre 2010 ;
  • les 60 watts pour septembre 2011
  • et les dernières (25 et 40 watts) pour 2012.

Au vu des avantages en termes d’économie d’énergie électrique que présentent les ampoules économiques et les LEDs actuellement disponibles sur le marché, cette décision est une bonne nouvelle. Profitons-en pour faire le point alors que la "Nuit de l’obscurité" se profile à la fin du mois pour sensibiliser le grand public aux économies d’énergie (www.nuitdelobscurite.be).

Comparaison des systèmes classiques d’éclairage

Le tableau ci-dessous permet de comparer quelques systèmes classiques d’éclairage sur base d’exemples. Il ne rencontre pas l’ensemble des produits disponibles sur le marché. Plus bas dans ce dossier, nous verrons quels espoirs peuvent nous apporter l’arrivée des LEDs sur le marché.

 

Remarques (*) :

  • Le watt est une mesure de puissance. Exemple : une lampe de 50 W allumée pendant 100 heures consomme 5000 Wh ou 5 kWh d’électricité, quel que soit le type de lampe.
  • Le lumen est une mesure d’énergie lumineuse qui varie fortement avec le type de lampe.
  • Le lux, c’est un lumen par m2. C’est une mesure de la quantité de lumière par unité de surface utile pour définir les besoins en éclairage.
  • L’indice de rendu des couleurs (IRC) est la capacité d’une lampe de nous faire distinguer les couleurs des objets qu’elle éclaire. Sa valeur maximale est 100. Cela correspond à la lumière du jour.

Trouver son bonheur dans les ampoules économiques… c’est possible !

Les ampoules économiques et les tubes luminescents ont sans conteste l’avantage d’être économes en énergie et d’avoir une longue durée de vie (quoique parfois moindre que prétendue).

La qualité de la lumière s’est améliorée par la mise à disposition sur le marché de nouveaux types d’ampoules économiques. Il existe même des spots économiques qui s’adaptent au support pour spot halogène de type GU10 (230V) !

L’utilisation d’ampoules économiques peut donc largement s’étendre en étant toutefois attentif à 3 points :

  • Le temps d’allumage peut être long, surtout s'il fait froid. Il existe des ampoules économiques spécifiques à usage extérieur pour remédier à ce problème.
  • Par principe de précaution quant aux champs électromagnétiques occasionnés, on préfèrera éloigner sensiblement la source lumineuse de la tête en cas d’exposition prolongée. C’est aussi valable pour les transformateurs des ampoules halogènes 12V.
  • Enfin, on sera attentif à déposer les ampoules économiques usagées dans un parc à conteneurs afin d’en assurer le tri sélectif.

La possibilité de trouver son bonheur dans les ampoules économiques existe donc bien tout en permettant de réduire sa consommation électrique et, par là même, son impact sur le changement climatique.

Gardons donc à l'esprit que d’autres économies d’électricité sont réalisables sur d’autres postes de consommation : chauffage électrique, eau chaude, gros électroménagers, etc.

Et les LEDs dans tout cela ?

Les LEDS (Light Emitting Diode) s'améliorent constamment, leur rendement dépasse allègrement 80 lumens/watt et surpassent en cela les ampoules économiques. Leur prix est en baisse constante et elles présentent des avantages par rapport aux ampoules économiques : absence de mercure, allumage instantané,possibilité de varier l'intensité de l'éclairage. 

Les lampes à LEDs permettent donc de penser à un avenir de l’éclairage qui soit à la fois économique et écologique. Leur faible consommation électrique permet d’amortir le surcoût à l’investissement.

10 conseils en matière d’éclairage domestique !

  1. Dans la mesure du possible, privilégier l’éclairage naturel. L’éclairage artificiel devrait plutôt être un appoint à la lumière naturelle.
  2. Organiser les espaces de manière à profiter au maximum de la lumière du jour : bureaux et plans de travail près de la fenêtre, exposition du séjour au sud, etc.
  3. Adapter l’intensité lumineuse et le nombre de points lumineux ainsi que leur direction aux besoins (exemple : 100 lux pour les couloirs, 500 lux pour lire)
  4. Adapter le type d’éclairage en fonction des besoins. Par exemple :
    • Pour un lustre, un plafonnier, des appliques, le garage, l’atelier, les couloirs, l’éclairage global d’une pièce : ampoules économiques
    • Pour une lampe de bureau ou de chevet : ampoule à incandescence, halogènes, mini néons clairs ou même lampe à LEDs.
    • Pour un plan de travail de cuisine : spots LEDs .
    • Des néons pour les ateliers, les bureaux, les laboratoires
  5. Réduire la consommation électrique. Par exemple :
    • Planification de l’éclairage
    • Choix de la puissance adaptée
    • Utilisation d’ampoules économiques
    • Eviter l’éclairage continu à l’extérieur
  6. Dépoussiérer régulièrement les ampoules.
  7. Eteindre la lumière quand on quitte une pièce. 
  8. Utiliser des peintures murales plutôt claires qui réfléchissent mieux la lumière que les sombres.
  9. Eviter l’utilisation de variateurs qui occasionnent des pertes d’électricité en chaleur.
  10. Trier les déchets, en particulier, les ampoules économiques et les LED doivent être remises dans une boîte Recupel ou au parc à conteneurs.

Pour en savoir plus :

Voir aussi