Le plaisir d'un Noël fait maison

Déco de Noël faite maison
Déco de Noël faite maison

Type de publication:

Dossiers

Thématiques : 

Mots-clés : 

Auteurs : 

Ann Wulf
Marjan Van de Maele

Pour retrouver le plaisir et le sens des fêtes, alléger leur impact sur l’environnement et faire des économies, pourquoi ne pas tester le fait maison ou DIY (Do It Yourself). À décliner, selon les envies, pour la déco, les emballages et même les cadeaux !

« Noël est devenu une fête tellement consumériste ! » entend-on régulièrement. Il faut acheter des décorations, courir pour tout trouver, dépenser beaucoup d’argent en cadeaux et nourriture, constater les multiples gaspillages... Entre sentiment d’obligation et émerveillement autour de l'ambiance des fêtes, nos cœurs balancent. Une majorité de Belges attendent toutefois cette époque avec impatience. Voici des idées pour remettre un peu de magie dans les fêtes en utilisant vos dix doigts!

Des fêtes qui coûtent cher…

Les ménages belges prévoient de dépenser en moyenne 503€ pour les fêtes de fin d’année 1. Environ deux tiers de cette somme seraient consacrés aux cadeaux, le reste se répartissant entre repas, décoration, cartes de vœux, vêtements... 2. Pourtant, nous sommes 50% à avouer dépenser trop d’argent pendant cette période et près de huit personnes sur dix se plaignent de l’aspect commercial des fêtes 3.

Par ailleurs, la gabegie de cadeaux et de mets luxueux a un impact non négligeable sur l’environnement. La plupart des matériaux fréquemment utilisés pour la fabrication des éléments décoratifs de Noël ont également de lourds impacts écologiques : PET, PVC, polystyrène, verre, papier, tissu, peintures acryliques, revêtements aluminium… Leur production nécessite des matières premières de plus en plus rares (pétrole, aluminium, sable). Leur fabrication, transport, recyclage ou destruction demande aussi de l’énergie et génère déchets et pollutions. Le lendemain de Noël serait également l’un des jours les plus chargés pour la collecte des déchets 4.

C’est d’autant plus dommage que Noël est largement perçu comme étant une fête dont le sens réside plutôt dans le partage et le temps passé ensemble, principalement en famille 5. Si la décoration et les cadeaux symbolisent cela, il est facile de tomber dans l’excès. Pour ceux qui sont fatigués des modes «conso», qui sont à la recherche de plus de simplicité et d’authenticité, préparer des fêtes maison est une option intéressante. Avec quelques idées et nos dix doigts, on garde la magie des fêtes tout en s’éloignant des magasins.

La décoration récup ou naturelle !

Noël est intimement lié à ses décorations : sapin, guirlandes, couronnes… Quasi tous les Belges décorent la maison pour les fêtes 6. Un quart d’entre-eux renouvelle même sa déco chaque année ! Une personne sur cinq est néanmoins attentive à des critères de durabilité lors de ces achats 7.

Pourtant, avec un peu d’imagination, un petit tour dans le jardin ou une fouille dans le grenier, on a tous les ingrédients pour une décoration faite maison : économique, écologique et originale. Le temps passé ensemble à la préparer fera d’autant plus de Noël un moment familial privilégié. L'idée a déjà séduit 15% des Belges, qui déclarent créer leurs décorations eux-mêmes. En plus, pour ceux qui aiment varier régulièrement, cette déco est non seulement faite de matériaux recyclés, mais elle est aussi facilement recyclable !

Les idées créatives et astuces originales ne manquent pas. Ci-dessous, une sélection qui démontre que la récup peut être tendance ! Plusieurs exemples mènent vers des liens en anglais mais les images parlent souvent d'elles-mêmes.

Le sapin de Noël et sa décoration

Fabriquer son sapin de Noël soi-même : c’est la solution la plus écologique, la plus économique et… il ne perd pas ses aiguilles ! (Consultez notre fiche-conseil n°142 si vous préférez quand même acheter un « vrai » sapin).

 En planches de récup,

 sur base d’un vieux bouquin


 ... ou simplement avec une ficelle scotchée au mur.

Acheter des boules transparentes en plastique ou en verre qu’on peut ouvrir est intéressant quand on aime changer sa déco. À condition de les garder longtemps bien sûr !

Il y a aussi plein d’idées de décorations entièrement fabriquées en matériaux de récup ou en matériaux naturels.

 

Des mini-sapins de noël en petites branches et rondelles enfilées sur une ficelle.

Bonhommes de neige en rondelles de bois enfilées sur une ficelle.

Flocon de neige constitué de petits morceaux hexagonaux de papier d’un vieux magazine, collés sur un support en carton.

Fleurs en tranches de rouleau de papier toilette peintes.

 

Quelques idées de couronnes et de guirlandes


Languettes de papier « tissées » ensemble et enroulées autour d’un support rond (ancien anneau à broder).

 

Branche décorée de « coquilles » de glands remplies de pompons colorés.

Pommes de pin, peau d’orange séchée et perles enfilées sur une ficelle.

 

Guirlande de vieux journaux suspendus sur une ficelle noire.

 

Photophores

Au niveau des photophores, les idées sont souvent très simples.

 

Un bocal vide décoré d’un morceau
de papier journal et une ficelle.

Boîtes de conserves vides trouées.

 

Sous le sapin, de bien jolis cadeaux !

Côté cadeau, ce que le Belge préfère recevoir est… de l’argent ! Ce qu’on lui offrira le plus souvent ? Des bons d’achat.

 

Source : Étude de Noël 2013, Deloitte.

Ces options offrent l’avantage de ne pas créer de gaspillage liés à des cadeaux inutiles ou qui ne plaisent pas. Par contre, côté magie, attention et personnalisation, on est assez loin du compte.

La prudence budgétaire restant de mise, nous fuyons les achats impulsifs et passerions un certain temps à chercher des cadeaux utiles et abordables. Si 20% des personnes courent encore les magasins la veille de Noël, la tendance évolue tout de même vers des achats effectués de plus en plus à l’avance. Ça tombe bien : les cadeaux faits maison, aussi, gagnent à être pensés – et parfois préparés – à l’avance.

Utiliser ses talents

Les présents faits mains seront réfléchis en fonction des compétences de celui qui offre et des goûts de celui qui reçoit : une écharpe tricotée, un mouchoir ou une cravate brodé d’un monogramme, une étagère fabriquée en bois, un bijou créé en choisissant parmi les couleurs préférées de la personne, un lieu ou une personne chère peint sur un tableau, un coffre à jouets décoré, des sels de bain faits maison…

Et quand on n’a pas de « talent » particulier ?

Utiliser ses dix doigts ne nécessite pas forcément des connaissances techniques et des années de pratique. Une foule de cadeaux peuvent être réalisés simplement, sur base de bonnes idées…

Les gourmandises cuisinées maison sont toujours un succès :

  • alcools faits ou aromatisés maison (vodka à la mandarine, aux canneberges, à la cardamome…) ;
  • conserves ;
  • si la personne aime une spécialité qu’on ne trouve pas chez nous, il est sûrement possible d’en dégoter la recette sur internet et de la préparer soi-même pour la lui offrir.

Les cadeaux qui mettent en valeur des souvenirs sont de charmantes attentions :

  • chercher des coupures de presse de la jeunesse de la personne et les présenter de façon originale ;
  • réaliser un arbre généalogique avec un collage de photos.

Autre suggestion :

Faire réparer un objet ayant une valeur sentimentale mais qui traîne dans un tiroir depuis qu’il est abîmé. Il peut s’agir d’un collier de famille dont le fermoir est cassé, d’un livre ancien dont la couverture se déchire, d’une montre reçue pour une occasion spéciale dont la pile est plate…

Pour les enfants aussi ?

Si les adultes sont souvent sensibles aux cadeaux faits main, les enfants peuvent se révéler moins réceptifs. Cela dépendra fort de leur âge, de leur attachement à recevoir tel cadeau dont ils parlent depuis un moment mais aussi de la capacité des parents et de l’entourage à lâcher prise sur le fait de les « gâter » en leur achetant plein de cadeaux…

Voici quelques idées destinées aux enfants :

  • une vidéo composée d’interviews de membres de la famille, qui racontent les Noël de leur enfance ou leur plus beau Noël (une jolie façon de donner du sens à la fête !) ;
  • des poupées, marionnettes ;
  • des peluches créées à partir des dessins des enfants (pour donner vie à leurs rêves et leurs histoires ! / explications en anglais).

Dans tous les cas, associer les enfants à la réalisation des cadeaux est une bonne idée : cela leur donne une place active dans les préparatifs. Ils sont souvent ravis de participer et de pouvoir, eux aussi, partager et offrir. C’est aussi une façon de leur montrer par l’exemple qu’un cadeau n’est pas forcément quelque chose qui s’achète.

Cadeaux dématérialisés

Une préférence pour les cadeaux dématérialisés ? Les certificats d’exemption de cadeau créent la surprise pour ceux qui ne les connaissent pas ! Découvrez-en plus sur le Certificat pour un nouvel art d’offrir, mis à disposition par les Amis de la Terre ou le Certificat d’exemption de cadeau, proposé par Empreintes.

Ne pas tout changer d’un coup mais tester par petites touches

Pas encore prêt à passer à du 100% maison ? (à moins que ce ne soit la famille qui fait de la résistance…) Rien n’empêche de panacher : un petit cadeau fait maison, combiné à du temps passé ensemble, un bon d’achat, un livre…

Il est aussi possible d’imaginer des paniers cadeau thématiques. On pourra y mélanger des cadeaux maison et des choses achetées. De nombreuses idées pour composer des paniers (avec recettes !) sur le blog de Hooly : panier gourmand, panier cosmétos, panier composé autour d’un type de fleur, du thème du chocolat…

Enfin, saviez-vous que les Français achètent en moyenne 11,3 cadeaux à Noël ? Une formule intéressante pour éviter les débordements et maîtriser les dépenses est de fonctionner selon la formule du Père Noël secret. Quelques semaines avant Noël, chacun tire au sort le nom d’une personne et n’offrira de présent qu’à elle. Son identité doit rester secrète jusqu’au réveillon. On peut ainsi prendre le temps de choisir quelque chose qui fera vraiment plaisir.

L’emballage

Il faut l’avouer : la belle plume fait le bel oiseau. Les emballages colorés et décorés de rubans et de nœuds assortis ne font qu’augmenter la magie de la pile de cadeaux en dessous du sapin. Malheureusement, une fois le moment suprême de déballage des cadeaux passé, la montagne de déchets est tout aussi impressionnante. Les papiers ayant subi un traitement chimique, les emballages plastifiés ou métallisés et les rubans ne sont d’ailleurs pas recyclables. Pensons donc à récupérer soigneusement tout ce qui est réutilisable : les papiers peuvent être stockés bien à plat et conservés pour la prochaine occasion.

Voici quelques exemples de jolis emballages avec du papier journal, qui peut être remplacé par du papier de vieux magazines ou le papier kraft d’enveloppes utilisées (ici encore, quelques liens anglophones mais dont les images sont très parlantes).

En papier journal,

en papier kraft, décoré de papier journal

 

Et si on fabriquait ses propres boîtes et sachets cadeaux, à base de boîtes existantes ou en origami ?

 

Sur base de rouleau de papier toilette

 

ou de cartons de poudre à lessiver

 

 

Modèle de boite à découper

 

En origami

Finalement, il est également possible d’emballer ses cadeaux dans des tissus, en utilisant les techniques de pliage japonais des furoshiki.

Et voici quelques idées pour les nœuds et rubans…

Nœud en languettes de papier de vieux magazines

 

Étoile en tranches de rouleau de papier toilette

Décoration sur base de pomme de pin
et branche de sapin

 

Décoration sur base de branches et ficelles

Prendre le temps de célébrer

Comme on peut le constater, ce ne sont pas les idées qui manquent pour organiser des fêtes maison. Il y en a d’ailleurs pour tous les goûts !

Mais, au final, ces célébrations sont surtout ce que nous en faisons. De nombreuses personnes souhaiteraient ralentir à cette période, prendre le temps d’être en famille ou avec les amis. Dans la réalité, c’est parfois le moment de l’année où l’on court le plus. Cependant, on change rarement toutes ses habitudes d’un coup, d’autant qu’on n’est pas seul concerné. Mais cela vaut le coup de faire des propositions. Et si chacun s’offrait un cadeau fait main ? Et si on n’offrait un cadeau qu’à une seule personne cette année ? Et si on préparait le repas tous ensemble ? Et si on prenait le temps de fabriquer des décorations ensemble ? Et si on remplaçait une partie du déballage de cadeaux par des chants de Noël et un jeu de société ? Dans cette petite vidéo, Aline nous explique d’ailleurs comment sa famille prépare Noël en jouant au « jeu de l’ange ».

Les fêtes tournent autour des traditions. Or, il n’y a rien de traditionnel à courir les boutiques. Et si cette année, nous reprenions d’anciennes traditions de famille… ou en inventions de nouvelles ?

Pour aller plus loin

 


1 : Étude de Noël 2013, Deloitte.

 

2, 6 : CRIOC, Étude « Les fêtes », 2009.
3, 5, 7 : ILIV (Observatoire de la vie à la maison), Étude sur les fêtes, 2012. [Dossier de presse]
4 Chiffre pour la France. Source : « À Noël », dans la collection de fiches prévention des risques et lutte contre les pollutions éditées par Ministère (français) de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.
 
 
 
 

 

Voir aussi