Ce 1er août, on a consommé toutes les ressources de la planète

Déforestation (WWF)
Déforestation (WWF)

Ce mercredi 1er août, l’humanité a consommé toutes les ressources que la planète peut produire en un an. Nos pistes pour préserver la planète et reculer la date du « dépassement ».

Ça y est déjà ! Nous avons consommé toutes les ressources que la planète peut produire en une année entière. Ce mercredi 1er août, marque le « earth overshoot day », le « jour du dépassement » pour la Terre. À partir d’aujourd’hui, l'humanité vivra donc « à crédit » jusqu'au 31 décembre, indique l'ONG Global Footprint Network.

Un peu plus tôt chaque année

Chaque année, ce moment survient de plus en plus tôt. En 1997, le « jour du dépassement » tombait fin septembre. En 1970, l'échéance était tombée le 23 décembre. Depuis, la date ne fait qu’avancer [1]. Et aujourd’hui, nous avons besoin de l'équivalent de 1,7 planète par an pour subvenir à nos besoins [2].

La Belgique a une toute petite biocapacité et a déjà consommé ses ressources au 2 avril. Le Qatar et le Luxembourg font encore pire, ils avaient déjà épuisé leurs ressources en février.


Détails : https://www.overshootday.org/newsroom/country-overshoot-days/

Le pire ? Le CO2

Pour calculer la date du earth overshoot day, l'ONG tient compte de :

  • l'empreinte carbone,
  • des ressources consommées pour la pêche et l'élevage,
  • les cultures,
  • la construction
  • et l'utilisation d'eau.

Ce sont les émissions de CO2 qui représentent le plus gros morceau : 60% de notre empreinte écologique globale. C’est pourquoi la communauté internationale s'est engagée, il y a trois ans à Paris (COP21) à contenir le réchauffement climatique sous la barre des 2°C en insistant sur la limitation des émissions de gaz à effet de serre.

Comment préserver la planète ?

Nous serons de plus en plus nombreux sur Terre : 2 milliards de bouches supplémentaires à nourrir en 2050, d’après l’ONU. Or, la superficie disponible pour les terres agricoles et d’élevage aura, elle, diminué. On n’a donc plus le choix mais le devoir de changer les habitudes avant que la planète ne s’épuise.
Si chacun y met du sien, on peut faire reculer la date. « Si on divise nos émissions par deux, le jour du dépassement pourrait avoir lieu 93 jours plus tard », selon Global Footprint. 

Quelques pistes pour s’y mettre :

Energie

Alimentation

Déchets

Transport

Consommation

À la maison

Encore plus d’infos, d’idées et de bons plans :

 

[1] 3 novembre en 1980, 13 octobre en 1990, 4 octobre en 2000, 3 septembre en 2005, 28 août en 2010.

[2] Statistiques de Global Footprint.

Mots-clés :