Économiser le chauffage pour réduire le CO2

Économiser le chauffage pour réduire le CO2
Économiser le chauffage pour réduire le CO2

Type de publication:

Thématiques : 

Mots-clés : 

Auteurs : 

Jonas Moerman

Réduire la consommation de chauffage est l’une des actions les plus efficaces pour préserver le climat. Voici comment économiser jusqu’à 1,5 tonnes de CO2 par personne et par an.

Le chauffage est un poids lourd de l’empreinte carbone du Belge. C’est la principale consommation d’énergie à la maison et dans le secteur tertiaire (bureaux, magasins, piscines…). Pour se chauffer, on utilise le plus souvent des énergies fossiles (gaz naturel, mazout, propane), très émettrices de CO2.

Économiser le chauffage peut permettre de réduire ses émissions de carbone d’une tonne à 1,5 tonnes par personne et par an. Quand l’objectif est de passer de 12 à 6 tonnes de CO2 par personne d’ici 2030, on comprend vite l’intérêt d’agir sur le chauffage des bâtiments. Mais comment ?

Sommaire :

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
 

Économiser le chauffage à la maison

Voici 3 façons efficaces de baisser sa consommation de chauffage.

Améliorer l’isolation de sa maison

C’est l’action prioritaire. Elle permet d’économiser de 500 à 1250 kg de CO2par personne et par an en moyenne. C’est bon pour l’environnement, cela permet de faire des économies sur le long terme et surtout cela augmente beaucoup le confort et le bien-être dans son logement.

> Lire aussi :

Si on envisage de construire, on vise plutôt un appartement ou une maison mitoyenne, de petite surface, avec une excellente isolation, une excellente étanchéité à l’air et un système de ventilation performant (qui permet de renouveler l’air intérieur en minimisant les pertes de chauffage).

Installer un système de chauffage économe

Par exemple une chaudière à condensation. Évidemment, c’est plus intéressant de faire cela une fois que son logement est isolé. Dans l’idéal, on minimise tellement les besoins de chauffage que l’on peut se passer de chauffage central ou se contenter d’une pompe à chaleur. Avec un chauffage économe, on épargne encore 250 à 500 kg de CO2.

> Lire aussi : Quel système de chauffage choisir ?

Bien utiliser son chauffage

Que l’on soit propriétaire ou locataire, on peut agir grâce à des gestes gratuits ou des petits travaux pas chers. On économise ainsi 250 à 500 kg de CO2.

Par exemple :

  • baisser le température la nuit ou quand on sort
  • bien programmer le thermostat et les températures de consigne
  • éviter les courants d’air
  • placer des panneaux réflecteurs derrière les radiateurs

> Pour plus d’astuces : 8 conseils pour économiser le chauffage cet hiver
 

Le nécessaire soutien des pouvoirs publics

Rénover le bâti est essentiel mais aussi coûteux. Les pouvoirs publics peuvent encourager la rénovation et l’isolation grâce à divers systèmes.

Les primes énergie

Certains travaux permettent de diminuer considérablement la consommation et la facture de chauffage mais ils coûtent tellement cher qu’il faut de nombreuses années avant de récupérer son investissement au travers des économies. C’est pourquoi les primes énergie pour améliorer l’isolation d’un logement existent depuis des années. Elles sont indispensables pour rendre les travaux plus accessibles et les rentabiliser plus rapidement.

> Voir plus d’infos sur les primes rénovation et énergie en Wallonie ou à Bruxelles

Les prêts verts

Le prêt vert est un autre coup de pouce appréciable : il permet d’emprunter à un taux de 0% et d’entreprendre des travaux même si l’on ne dispose pas de réserves d’argent.

> Plus d’infos :

Les normes énergétiques

Les normes énergétiques sont efficaces pour ce qui concerne les nouvelles constructions et les grosses rénovations. Par contre, elles n’apportent pas de solution pour l’immobilier existant. Or le rythme de rénovation est insuffisant pour arriver à améliorer l’isolation des bâtiments anciens : à peine 1% par an alors qu’on devrait arriver à 3% par an.

Une tarification carbone

Une tarification carbone (dite parfois taxe carbone) permettrait de dégager des fonds pour financer des travaux de rénovation pour les logements les plus énergivores.

> Plus d’infos sur la tarification carbone

On pourrait commencer avec un montant de 10€/tonne de CO2 en 2020 (ce qui correspond à 50€ pour une consommation de 2000 litres de mazout). Mais elle devrait être redistributive : les plus hauts revenus paieraient tandis que les faibles revenus seraient bénéficiaires. Un débat a eu lieu à ce sujet au niveau fédéral entre les parties prenantes.
 

Le rôle des entreprises

Les entreprises ont une belle carte à jouer en matière de rénovation, de développement de matériaux et de solutions techniques pour aider à diminuer les consommations de chauffage. Que ce soit pour les thermostats connectés, les pompes à chaleur, les pellets de chauffage…

Côté consommation de chauffage, les magasins ont par contre de sérieux efforts à faire. Le problème ? Les portes qui restent grandes ouvertes toute l’année et qui gaspillent le chauffage en hiver et la climatisation en été. C’est particulièrement le cas des grandes chaînes de vêtements qui, sous prétexte d’inciter la clientèle à entrer dans les magasins, provoquent des émissions de CO2 gigantesques : 5 tonnes de CO2/m²/an. Installer des portes automatiques est le minimum pour arrêter ce gaspillage. 
 

Plus d'info

"Climat : arrête d'en faire des tonnes", campagne 2019 d'écoconso

 

Voir aussi