9 conseils pour économiser l'eau à la maison

L'eau du robinet reste précieuse.
L'eau du robinet reste précieuse.

Type de publication:

Fiches-conseils

Thématiques : 

Mots-clés : 

Auteurs : 

Renaud De Bruyn

On consomme beaucoup d'eau pour se laver surtout. Et souvent plus que nécessaire. Nos conseils pour utiliser l’eau sans la gaspiller.

On consomme beaucoup d’eau (du robinet) : 94 litres d’eau par personne et par jour en moyenne en Wallonie.1 Les ressources sont importantes mais ce n’est pas une raison pour en gaspiller.23 Or, on en consomme souvent plus que nécessaire.

L’eau, on l’utilise surtout pour se laver (bain, douche, brossage des dents, etc.) et dans les toilettes.4 Et si peu pour boire, malheureusement.

Selon le Test-Achats, on consomme l'eau à raison de :

  • Bains et douches : 33 %
  • WC : 35 %
  • Lessive : 13 %
  • Vaisselle : 7 %
  • Jardin : 4%
  • Nettoyage : 4%
  • Nourriture et boisson : 3 %

On voit tout de suite sur quels postes les petits gestes vont permettre d'importantes économies d'eau !

Les bons gestes pour économiser l’eau

1. Prendre une douche plutôt qu’un bain

Un bain consomme plus de 100 litres d’eau. Une douche est plus économique, sauf si on traîne un peu sous la douche. Tout dépend du pommeau que l’on utilise, mais 10 minutes de douche peuvent consommer plus d’eau qu’un bain. Et ça dépend aussi du type de douche.

2. Utiliser un pommeau de douche économique

Un pommeau économique consomme 6 litres par minute, voire moins, tout en restant efficace sous la douche (ça rince bien même si ça consomme moins).

Pour une douche de 10 minutes, on consommera donc :

  • 60 litres, ou moins, avec un pommeau économique ;
  • entre 100 et 150 litres avec un pommeau classique.

Un pommeau économique (coût : 20 €) permet donc une économie d'eau de 90 litres par douche, soit 165 € par an.

3. Chasser moins d’eau dans les toilettes

Deux possibilités :

  • Soit remplacer la chasse d’eau par une chasse à deux boutons. Un petit pour les petits pipis (3 litres) et un grand pour les gros popos (6 litres). Ça nécessite d’acheter une nouvelle chasse.
  • Soit diminuer le volume de la chasse. Si l’on ne veut ou peut pas changer toute sa chasse de toilette, on adopte le système D. Si le réservoir est facilement accessible (réservoir non encastré), il suffit de déposer, dans le réservoir de la chasse, une ou deux bouteilles en plastique (fermées) remplies d’eau. Les bouteilles occupent ainsi une partie de l’espace du réservoir, ce qui réduit sa capacité (et donc l’eau consommée à chaque remplissage).
    Le nombre et la taille des bouteilles dépend du réservoir et de l’efficacité de la chasse une fois la capacité réduite. Attention à ne pas trop la réduire. On n’a en effet pas le choix de la quantité à chaque utilisation, contrairement aux chasses à deux boutons. Si on réduit le volume, on le réduit pour toutes les utilisations.

4. Éviter les fuites et les réparer

Un robinet qui fuit goutte à goutte représente une perte de 4 litres/heure soit presque 200 € /an.5

Une chasse d'eau qui fuit consomme 25 litres/heure, soit plus 1000 €/an.

Pour déterminer s'il y a des fuites dans la maison, il faut relever le compteur d'eau le soir avant de se coucher (ne pas faire fonctionner le lave-linge ou le lave-vaisselle cette nuit-là, ni se relever pour aller faire pipi) et comparer la valeur avec celle du lendemain matin. Normalement, les chiffres devraient être les mêmes. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il y a une fuite. Reste alors à identifier où elle se trouve.

5. Éviter de laisser couler l’eau inutilement

  • Fermer le robinet quand on se brosse les dents. On peut éventuellement utiliser un gobelet. Cela permet d'économiser une dizaine de litres.
  • Si on fait la vaisselle à la main, laisser couler consomme jusqu'à 200 litres par vaisselle. Il est plus économe de remplir les deux bacs de l’évier.
  • Couper l’eau sous la douche quand on se savonne. Chaque minute sans eau permet d’économiser plusieurs litres.

6. Choisir des appareils économes

Si l’on est propriétaire, équiper sa douche d’un mitigeur thermostatique est une bonne opération. L’eau chaude arrive plus vite et on économise ainsi quelques litres d’eau par douche. Un mitigeur de douche coûte moins de 100 € pour les premiers prix.

Quand on achète de gros électroménagers (lave-linge, lave-vaisselle…), on fait aussi attention à leur consommation en eau. Les meilleurs lave-vaisselle utilisent moins de 10 litres d’eau par cycle (la consommation est écrite que l’étiquette énergie, même si c’est de l’eau). Et bien sûr, on les fait tourner seulement quand ils sont remplis.

7. Arroser avec parcimonie

Au jardin aussi, on peut économiser l’eau :

  • remplacer le tuyau d'arrosage par un arrosoir ;
  • arroser moins souvent mais plus longtemps pour que la terre s'humidifie en profondeur. L'arrosage rotatif par jets alternatifs permet un arrosage « doux » sur une longue période.
  • veiller à ce que le sol soit assez meuble et travaillé. Cela permet un arrosage plus efficace. En effet, l'eau ruisselle sur un sol tassé ;
  • au potager ou dans les plates-bandes, recouvrir le sol entre les plantes de paille, tontes de pelouse, feuilles, etc. favorise la rétention de l'eau ;
  • arroser le soir, pour éviter les gaspillages dus à l'évaporation (il fait plus chaud en journée) et l'évapotranspiration (rejet de vapeur par les plantes).

8. Utiliser des toilettes sèches

Une toilette sèche utilise de la sciure pour couvrir nos petites productions, plutôt que de les évacuer avec de l’eau, potable dans la plupart des cas. Cela ne sent pas du tout et ne consomme pas d’eau. Par contre, il est nécessaire d’avoir un jardin et un compost bien géré. Et de prendre l’habitude.

9. Utiliser de l’eau de pluie

Une eau potable n'est nécessaire que pour 5% de notre consommation d’eau. Pour le reste, on peut utiliser de l'eau de pluie. En fonction de l’utilisation (toilettes, lave-linge, douche ou jusqu’à la cuisine), le niveau de filtration sera différent. On se renseigne bien au préalable pour ne pas faire de bêtise. Évidemment, ce conseil ne s’adresse qu’aux propriétaires…

En savoir plus

 

[2] Le taux d’exploitation en eau de la Wallonie en 2011 était estimé à 6 %, une valeur inférieure au seuil européen de stress hydrique (signe de surexploitation).

[3] Economiser l’eau est intéressant, du moins dans une certaine mesure. La mise en place d’un système de distribution d’eau accessible à tous et la dépollution des eaux usées demande un budget important. Actuellement c’est financé par la consommation d’eau. En diminuant la consommation, on risque à terme d’augmenter le prix de l’eau. Voir aussi notre fiche « distribution et tarification de l’eau ».

[4] Belgaqua (2008)

[5] À raison de 5€/m³, prix moyen en Wallonie en 2017
(4 litres/h = 96 litres/jour = 35 m³/an = 175 €/an).

Voir aussi