L'objet inutile du mois : le t-shirt qui prend les étudiants pour des truffes fainéantes

Type de publication:

Coin satirique

Thématiques : 

Les étudiants sont paresseux. En effet, des cohortes entières d’étudiants-koteurs reviennent toutes les semaines avec du linge sale que maman devra laver. Infâmes profiteurs, va.

Enfin, c’est du moins ce qu’une boîte de lessives essaie de nous faire croire dans sa dernière campagne de pub.

Mais comment donc les sensibiliser au dur nettoyage de leurs fringues, étape douloureuse, certes, mais ô combien nécessaire à toute entrée dans la vie active car il est quand même assez peu glamour d’avouer à 25 ans que « c’est maman qui lave mon linge » (même si c’est pratique, soyons honnêtes…).

En effet, plutôt que de parier sur les vertus éducatives de l’enseignement saupoudré d’un peu de trek ton plan comme on dit par chez nous, cette célèbre marque de lessive vient donc de sortir... le t-shirt qui se lave tout seul.

Enfin non, pas tout à fait.

Oui je sais, ce serait génial d’avoir des vêtements qui iraient tout seul du pied du lit à la machine à laver, doseraient correctement le produit lessive et enclencheraient eux-mêmes la mise en marche de l’appareil. Ce n’est malheureusement pas possible (il n’y a pas de bouton on/off à l’intérieur même de la machine, c’est ballot).

Bref, ici point de magie à la Fantasia. Non non, ce que la marque a pondu, c’est un t-shirt pré-imprégné de lessive. Comme ça l’étudiant – supposé débile – ne doit même pas faire l’effort suprême de mettre du produit dans la machine (et puis c’est dangereux, il faut choisir le bon produit, on sait jamais, ça lave de l’engrais pour plantes vertes ?). Il lui suffit de mettre le t-shirt dans le tambour et hop, le produit de lessive pré-existant se libère et lave le t-shirt.

Waaaaaaaaaaaaaaaaaah.

Le fin du fin est que le produit de lessive est présent sous forme d’un dessin représentant une maman entourée de larmes. Elle est triste car elle doit faire la lessive de son ou ses rejetons toutes les semaines. Une fois lavé, le dessin de la maman reste mais les larmes ont disparu (le produit lessiviel étant présent uniquement dans le dessin des larmes, subtil).

Évidemment, ça ne marche qu’une fois. Et puis, on fait comment si on doit aussi laver des t-shirts normaux ? (la pub montre un t-shirt tout seul dans une machine qui tourne, super exemple d’éco-consommation les gars, sisi). Pas sûr non plus que porter un vêtement avec de la lessive pré-embarquée soit bon pour la peau. Cerise sur le gâteau, la pub est même carrément sexiste (quoique probablement véridique).

C’est évidemment complètement ridicule. Drôle, certes, mais complètement ridicule. Heureusement – dans une certaine mesure –, si ces t-shirts existent et ont effectivement été diffusés auprès de mamans croulant sous les mannes de linge, ils étaient surtout les acteurs d’une campagne de promotion pour ladite marque de lessive, campagne censée sensibiliser les étudiants à laver eux-mêmes leur linge sale (en famille ou pas, au choix, mais pas par maman).

Vous me direz : oh, en voilà bien des sarcasmes pour, finalement, une simple campagne de pub. C’est pas comme si tout le monde se mettait à porter des t-shirts pré-enduits de lessive.

C’est vrai.

Mais on ne sait jamais. Je suis sûr que ça pourrait donner des idées à certains. Il existe bien des chaussettes anti-odeurs de pieds avec nanomatériaux, alors vous savez nous, on s’attend à tout. On fait donc dans le préventif parfois. Vous savez comme on aime la prévention ;-)

Vous avez vu en magasin un objet de consommation courante qui vous estimez inutile ? Envoyez-nous vos suggestions à agenda@ecoconso.be !

Voir aussi