Greenwashing : URSA Geo, la laine de verre qui fait un geste pour l'environnement ?

Type de publication:

Articles divers

Thématiques : 

Mots-clés : 

URSA Geo propose une gamme d’isolants en laine de verre. Les produits seraient non seulement performants, mais aussi naturels, recyclables et bénéfiques pour l’air intérieur. Une révolution dans le monde des laines minérales ?

L’emballage de l’isolant affiche plusieurs pictogrammes, rappelant les vertus du produit. On y retrouve notamment l’image d’un papillon, dont la signification est précisée par les mots « Produit d’origine naturelle ». Ensuite, la représentation d’une maison avec un petit arbre à l’intérieur, accompagné de la mention « Air intérieur sain ». Finalement, le pictogramme bien connu avec les trois flèches en triangle indiquant « Produit recyclable ».

Produit d’origine naturelle ?

Même s’il n’existe pas de définition officielle, on peut considérer que, pour pouvoir être qualifiée de « naturelle », une fibre doit être obtenue directement d’une source végétale, animale ou minérale. Contrairement aux fibres « naturelles », les fibres « artificielles » sont produites à base de matières premières naturelles mais, lors du processus de fabrication, ces produits subissent des modifications significatives au niveau de leur composition chimique, de leur structure ou de leurs propriétés.
Les fibres de laine de verre, bien que fabriquées en grande partie à base de sable et de verre recyclé, sont bien des fibres artificielles.

Greenwashing avec les logos de cet isolant en laine de verre

Air intérieur sain ?

La laine de verre a été fortement critiquée à cause de ses effets cancérogènes et à cause du formaldéhyde contenu dans le produit. Des améliorations techniques ont amené la laine de verre à être aujourd’hui cataloguée comme « ne pouvant être classée quant à sa cancérogénicité pour l’homme » par le Centre International de Recherche sur le Cancer. La laine de verre URSA est aussi certifiée conforme aux normes européennes sur la cancérogénicité des fibres par l’EUCEB (European Certification Board for Mineral Wool Products).

Sur son site, le fabricant précise également que ses isolants ne contiennent pas de produits de traitement. Il ne fournit toutefois aucune information précise sur leur composition exacte, notamment sur le liant utilisé. Impossible donc d’évaluer si ce produit pollue l’air intérieur, mais une chose est certaine : il ne rendra pas votre air intérieur plus sain, comme le petit arbre semble l’insinuer.

Produit recyclable ?

Les opinions divergent sur la possibilité théorique de recycler la laine de verre, notamment à cause de la présence de certaines résines. Certains producteurs proposent une collecte payante de la laine de verre issue de leur fabrication (sous conditions sévères), en vue de la recycler.

Cependant, dans la pratique, il n’existe pas de réseau de recyclage pour ce produit : dans les parcs à conteneur en Wallonie, la laine de verre est systématiquement triée dans les encombrants non-valorisables et éliminée en décharge. Le producteur URSA ne propose pas de reprise de ses matériaux non plus.

Critères selon lesquels ce produit peut être mis en cause pour greenwashing :

  • utilisation d’allégation trompeuse
  • manque d’information sur la portée exacte de la déclaration
  • utilisation de visuels trompeurs

Plus d’informations sur les isolants via notre campagne Rénovation écologique, saine et accessible.

Voir aussi