Quels jeux et jouets écologiques, sains et éthiques choisir ?

Quel jeu ou jouet écologique, éthique et sain choisir ?
Quel jeu ou jouet écologique, éthique et sain choisir ?

Type de publication:

Articles divers

Thématiques : 

Mots-clés : 

Des jouets en bois, solides et naturels. Rien de tel pour les enfants. Voici des idées de jeux et jouets écologiques, sains et éthiques.

Sommaire :

- - - - - - - - - - - - -
 

Quels jouets choisir ?

Préférer les matières naturelles

Les matières naturelles proviennent de ressources renouvelables. Elles sont en général aussi plus saines pour les enfants, surtout les tout-petits.

Jouets en tissu

Les jouets en tissu sont parfaits pour les plus jeunes. On pense aux doudous, tapis d'éveil, poupées, livres… On les choisit de préférence en coton bio (label GOTS par exemple) ou certifiés Oekotex 100. Plus d’info sur les labels ci-dessous.

Jeux en bois

Les jouets en bois ont un charme vintage. Mais ils sont revisités par de nombreuses marques qui les adaptent aux goûts et centres d’intérêt des enfants d’aujourd’hui. Si on les achète neufs, on les préfère labellisés FSC ou PEFC. Plus d’info sur ces labels ci-dessous.

Jouets en caoutchouc naturel

C’est une bonne alternative pour les jouets « mous » puisque les substances utilisées pour rendre le plastique souple sont souvent nocives pour la santé. On trouve notamment des versions en caoutchouc pour les jouets de bain ou ceux destinés aux tout-petits : anneau de dentition, hochet, cubes, petite balle

Exit le plastique et le parfum

On évite autant que possible les jouets en plastique :

  • surtout les plastiques les plus problématiques comme le PVC ou l'EVA ;
  • surtout pour les moins de 3 ans qui portent tout à leur bouche et sont en plein développement.

On fuit aussi les jouets parfumés.

> Lire aussi :

Acheter des jouets solides

Les enfants les manipulent, les maltraitent… Il faut qu’ils résistent. Les jouets bon marché en plastique sont parfois fragiles.

On oublie les gadgets avec loupiotes et musique répétitive, qui amusent au début mais lassent rapidement les enfants (en plus d’agacer les parents !). Sans compter les piles qui s’épuisent rapidement…

En plus, les jouets de qualité peuvent être revendus plus facilement ou donnés quand l’enfant grandit.

Choisir des jeux adaptés aux centres d’intérêt de l’enfant et à son âge

Les enfants ne parlent ou marchent pas tous au même âge. Plus que l’âge, c’est donc le développement de l’enfant qui doit guider le choix.

Dans cette vidéo de l’ONE, Mireille Delestrait, Référente éducation santé, donne des conseils pour choisir des jouets adaptés, de 0 à 6 ans :

 

Avant l’achat, on peut aussi :

On porte une attention particulière à la sécurité : les tout-petits mettent tout en bouche, il faut éviter de leur laisser des jouets avec des petites pièces ou des matières dangereuses.

Chercher les labels

Il n’existe malheureusement pas de label général qui garantisse des jeux et jouets éthiques, écologiques et sains.

Mais pour certaines catégories de jouets, des labels peuvent malgré tout guider le choix :

  • Pour les jouets en tissu :
    • le label GOTS garantit qu’au moins 70% des fibres sont bio et apporte d’autres garanties environnementales et sociales ;
    • la certification Oekotex 100 – Confiance Textile garantit l’absence de certaines substances nocives pour la santé ou le respect des taux précisés par la législation.

Labels pour jouets GOTS et Oekotex 100 - Confiance Textile

  • Pour les jouets en bois, deux labels garantissent que le bois provient de forêts gérées durablement :

Labels jouets en bois FSC et PEFC

  • Côté qualités pédagogiques :
    • Spiel Gut est un label allemand attribué à des jeux et jouets testés par des enfants et évalués par des spécialistes (pédagogues, psychologues, chimistes, designers…). Les critères concernent les qualités ludiques du jeu, sa qualité de fabrication (solidité, securité, design, taille, etc.), la clarté des instructions, l’adéquation de l’âge… Plus d’info sur le site de Spiel Gut.

Spiel Gut

  • Côté sécurité :
    • le marquage « CE » doit être apposé sur tout jouet mis en vente sur le marché européen. Il montre qu'il respecte la législation en vigueur (notamment interdiction de certains composés toxiques, normes limites pour certaines substances…). Ce n’est cependant qu’une déclaration du fabricant. Des contrôles sont réalisés de façon aléatoire, mais pas systématiquement avant qu’un jouet soit mis en vente.
    • GS (« Geprüfte Sicherheit » ou sécurité testée) est une certification allemande volontaire. Les critères sont les mêmes que pour le marquage CE, avec parfois des critères supplémentaires, propres à la réglementation allemande. La différence avec le marquage CE est que le produit est testé par un organisme indépendant avant sa mise en vente. Celui-ci garantit le respect effectif de la législation.

Marquages de sécurité pour jouets CE et GS

Choisir des jouets équitables ou éthiques

On trouve de plus en plus de jeux fabriqués en Europe. On se renseigne sur le site de la marque, en magasin ou en regardant sur la boîte.

On peut aussi opter pour un jouet équitable, par exemple via Oxfam-Magasins du monde.

> Voir notre liste de bonnes adresses à ce sujet.

Viser le (presque) zéro déchet

Au moment des fêtes (Noël, Saint-Nicolas, anniversaire), on peut opter pour des cadeaux immatériels où les expériences remplacent les jouets, limiter la quantité en faisant de beaux cadeaux communs, acheter en deuxième main, éviter les piles, utiliser de jolis emballages réutilisables…

> Suggestions dans Idées cadeaux et astuces pour une Saint-Nicolas zéro déchet

Acheter moins

On achète moins de jouets mais on les choisit de qualité. Un jeu bien conçu et bien choisi apporte beaucoup de plaisir pendant longtemps. Bien plus que 3 ou 4 babioles qui cassent rapidement ou dont on se lasse vite (jeu répétitif, qui ne sollicite pas l’imagination…).Jouer dans la nature

Et on n'oublie pas quelques essentiels :

  • On peut jouer avec trois fois rien. Déjà à partir 6 mois, les enfants aiment manipuler les objets du quotidien : boîtes, ustensiles de cuisine, panier, coussin, gobelet…
  • La pâte à sel, ça fait oublier l'heure.
  • N’importe quel jeu est plus sympa quand Maman ou Papa prend le temps de jouer avec.
  • Le plus bel espace de jeu, c'est la nature !
     

Où trouver des jouets écologiques et/ou de seconde main ?

> Voir Où trouver des jouets écologiques et/ou d’occasion ?
 

Pourquoi choisir des jouets durables ?

Pour protéger la santé des enfants

Certains jouets peuvent contenir des substances nocives pour la santé.

La situation s’est améliorée depuis 2009, quand une directive européenne a interdit l’utilisation de composants « CMR » (cancérigènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction), de certains métaux lourds et de plusieurs substances allergènes. Depuis, une quantité maximale a aussi été fixées pour certains phtalates, surtout dans les jouets de puériculture.Les bébés mettent leurs jouets en bouche

Tout jouet mis en vente sur le marché européen doit porter le marquage « CE » pour montrer qu'il respecte cette législation. Des jouets sont régulièrement retirés du marché car ils ne respectent pas ces exigences.[1]

Mais cela reste insuffisant :

  • Le marquage CE est basé sur une déclaration du fabricant. Il n’y a pas de contrôle systématique avant la mise sur le marché.
  • Il existe plusieurs dérogations pour les substances CMR, qui permettent leur utilisation à condition de respecter un seuil limite. Elles devraient être complètement interdites, sans exception, surtout quand il s'agit de jouets pour les tout-petits, qui les mettent inévitablement en bouche.
  • Certains phtalates restent autorisés, de même que d’autres perturbateurs endocriniens (qui perturbent le système hormonal).

Cette excellente brochure de Women Engage for a Common Future explique bien les substances que l’on trouve dans les jouets et comment les éviter.

Pour préserver l’environnement

La production des jouets a divers impacts négatifs sur l’environnement :

  • La majorité des jouets sont produits en Asie et parcourent donc de nombreux kilomètres jusqu’à nos rayons, participant ainsi au réchauffement climatique.
  • Ils sont souvent composés de plastique, d’additifs chimiques, de peintures… issus de la pétrochimie.
  • Ils contiennent de plus en plus d’électronique (et donc notamment de métaux précieux dont l’extraction dans de mauvaises conditions dans les pays du sud pollue l’eau et les sols, nuit gravement à la santé des travailleurs, suscite des conflits armés…).
  • Certains fonctionnent sur piles, ce qui génère des déchets dangereux.
  • Les emballages sont parfois inutilement grands afin d’assurer une meilleure visibilité de jeu dans les rayons (avec du plastique thermoformé ajouté dans la boîte pour remplir l’espace !).[2]

Enfin, les jouets peu solides peuvent rapidement devenir des déchets.

Pour des raisons éthiques

Derrière le monde magique des jouets se cache une cruelle réalité sociale. Pour un jouet vendu 20 euros, il est courant que les travailleuses qui l’ont fabriqué perçoivent moins d’un euro. Ces ouvrières du jouet font également face à des conditions de travail déplorables : horaires intenables, retard de paiement des salaires, manquements à la sécurité, violences basées sur le genre… [3]

Ce reportage de l'’association achACT a réalisé ce reportage qui résume les problèmes (5 min.) :

Prolonger la vie des jouets

Quand on n’utilise plus un jeu ou un jouet (en bon état), on prolonge sa vie. Au lieu de le jeter ou le laisser prendre la poussière dans un coin, on peut le donner.  De nombreuses associations sont heureuses de recevoir ballons, jeux de société, puzzles, poupées... On peut aussi le troquer ou le vendre.
 

- - - - - - - - - - - - -

[1] Voir liste sur le site de l'OECD

[2] Voir à ce sujet l’intéressant article « Écolo, le jeu de société ? » sur Ludobel.

[3] Source : enquête de China Labor Watch, relayée par par ActionAid France – Peuples Solidaires.

 

Voir aussi