Que penser des emballages en aluminium?

Type de publication:

Fiches-conseils n°54

Thématiques : 

L'aluminium est le deuxième métal le plus courant sur terre après le silicium. Du point de vue technologique, sa légèreté constitue un atout pour tous les usages où le poids du composant est un handicap, comme dans les industries aéronautique, spatiale ou automobile. L'aluminium est également employé pour le conditionnement des denrées alimentaires.
La canette de 33 cl est un emballage en aluminium caractéristique mais on le trouve aussi dans certaines boîtes de conserves, bombes aérosols, tubes souples, capsules, couvercles, feuilles protectrices, Tétra Brik,... Il est également vendu sous forme de feuilles en rouleau, de raviers, de barquettes et autres contenants.

Impacts environnementaux

Les atteintes écologiques de l'aluminium s'observent à différents niveaux, essentiellement lors de la production.

Exploitation

L'aluminium provient de gisements de bauxite. Leur exploitation à ciel ouvert entraîne des déforestations de grande ampleur et la destruction des écosystèmes et des paysages.

Extraction

L'aluminium est extrait de la bauxite sous forme d'alumine; celle-ci fournit le métal pur par électrolyse. Cette opération consomme énormément d'énergie.

Production

La production d'aluminium donne lieu à d'importantes pollutions. Chaque tonne d'aluminium entraîne le rejet de 4 tonnes de boues rouges néfastes tant par leur quantité que par leur pH basique. Elle produit aussi des émissions de fluor dans les airs et les eaux. Les vapeurs de fluor très oxydantes, attaquent la végétation; les eaux se chargent de fluor et de sels d'aluminium toxiques. Ce bilan écologique négatif doit conduire à réserver l'aluminium aux usages permanents (pièces d'avion, de vélo, etc.) et à éviter les usages éphémères.
Reste à savoir comment appliquer ce principe dans notre vie courante.
De plus, l'aluminium n'est pas sans effet sur notre santé, certaines sources affirment qu'il pourrait être impliqué dans des maladies telles celle d'Alzheimer, celle de Parkinson, l'Amyotrophie latérale,...

A l'action !

  • Evitons les canettes; celles en alu et celles en acier-alu (90% du marché en Belgique). En effet, le dessus et le dessous de ces dernières est en alu et cela complique le recyclage. Pour différencier facilement l'aluminium de l'acier il suffit d'approcher un aimant: l'alu n'est pas attiré par l'aimant. Les canettes en acier-alu arborent le logo spécifique aux métaux ferreux: un fer à cheval et un éclair.
  • Dans certains pays, des canettes tout en acier existent, le système d'ouverture est très différent de celui des cannettes que nous connaissons. Ces canettes peuvent être privilégiées par rapport aux cannettes en alu.
  • Pour les pique-niques, choisissons des boissons en grands conditionnements (1; 1,5 ou 2 litres si la famille est nombreuse) consignés de préférence, et emportons des gobelets incassables.
  • Si nous partons en randonnée, préférons les gourdes (en aluminium, mais pour un usage durable) ou les petites bouteilles en PET (recyclables).
  • Evitons les boîtes de conserve en aluminium au profit de bocaux en verre ou des boîtes en fer étamé (qui contient de l'étain).
  • Remplaçons le papier aluminium en rouleau, dangereux pour la santé: par une boîte à tartines. Durable, elle protège aussi le repas des chocs et de l'écrasement,...
  • Dans le frigo, rangeons nos denrées dans des récipients à couvercle hermétique de type "tupperware" ou, à défaut, dans un plat muni d'un film plastique.
  • Il existe également du papier alimentaire tout usage (pâtisseries, tartines, microondes,...) qui remplace avantageusement la feuille d'aluminium, dangereuse pour notre santé.
  • Pour éloigner tout risque de contamination de nos aliments par l'aluminium, cuisinons dans des casseroles en acier inoxydable ou en émail. Evitons celles en aluminium.

Recyclons l'aluminium

Il arrivera inévitablement un peu d'aluminium dans nos déchets ménagers. Au lieu de le jeter, remettons- le à une collecte sélective.
Le recyclage de l'aluminium est facilement mis en oeuvre et permet 'obtention d'un produit qui conserve ses qualités initiales. Il est en outre économiquement viable.
Pour produire l'aluminium recyclé il faut nettement moins d'énergie que pour l'aluminium de première fusion: seuls 5 à 10% de l'apport initial sont nécessaires. Le recyclage permet en plus une économie de matières premières et une réduction des atteintes à l'environnement.
Trions nos déchets d'aluminium et de métaux, en général. Portons-les aux parcs à conteneurs. Il n'est pas nécessaire de séparer les différents métaux car le tri sera effectué par la suite.
Pour des plus grandes quantités d'aluminium: des centres de recyclage se sont mis en place en Belgique. Ces centres rachètent les déchets d'aluminium. Il peut s'agir de: canettes, conserves, aluminium de ménage, raviers, tubes, aérosols, capsules, mais aussi casseroles, bâtons de ski, etc. Les quantités acceptées doivent atteindre au minimum 200 litres (2 sacs poubelles).

 

Fichiers attachés : 

Voir aussi