L'objet inutile du mois : la banane qui n'aimait pas les autres bananes

Type de publication:

Coin satirique

Thématiques : 

Mots-clés : 

569 kilos.

Non, ce n'est pas le nouveau record homologué par le Guinness book du plus gros banana split au monde cuisiné par Lio (quel dommage, mais bonjour l'indigestion - on ne parle pas de Lio mais bien de la banane). Non, il s’agit de la quantité de déchets produite par personne et par an en Région wallonne, tous déchets confondus (enfin, bien triés mais confondus quand même).

A la vue de ce chiffre, on pourrait se dire que tout être muni d'une intelligence supérieure travaillerait sans relâche, oubliant l'effort et la sueur, pour faire diminuer cette quantité affolante.

Ô surprise : non.

Plutôt que d'oeuvrer à la survie de ce qui nous reste de planète, les extraordinaires IOI (Ingénieurs en Objets Inutiles) nous ont créé une de leurs merveilleuses trouvailles, une avancée aussi nécessaire qu'un smartphone blanc, un produit fantastique, un must parmi les musts, une innovation qui fera date dans l'Histoire de l'Humanité, un machin que même Justin Bieber il ne l'a pas encore : la banane emballée individuellement.

Petite pause pour digérer l'absurdité de l'information : elle n’a pas déjà un emballage individuel naturel la banane ? Et biodégradable de surcroît ?

C’était trop simple ! Il fallait ajouter une couche de plastique pour transformer la banane en « en-cas énergétique naturel à emporter ». C’est en tout cas ce que nous promet le laïus publicitairo-marketing de la marque qui la commercialise.

Charmantes lectrices et non moins charmants lecteurs, réjouissez-vous, on vient d'inventer la deuxième peau de banane, sur laquelle l'environnement risque bien de glisser. A quand une banane modifiée génétiquement pour ne plus avoir de peau, histoire de devoir l'emballer ?
Heureusement, on ne trouve pas (encore ?) cette prodigieuse petite chose chez nous. Mais les idées révolutionnaires de ce genre arrivant en général à traverser l'Atlantique (mais qui leur a appris à nager ?), avec un peu de chance nous pourrons, nous aussi, goûter à cette étrangeté venue d'ailleurs. On a même entendu qu’elle serait déjà disponible en Angleterre. Argh, prévenez Lio, elle se rapproche !

Ceci dit, on critique, on ironise, on blague mais, depuis quelques années, on trouve sur le marché des "shots" de fruits concentrés, des toutes petites bouteilles censées nous apporter tout ou partie de notre ration quotidienne de fruits. Que voulez-vous : les fruits ça existait déjà, il fallait bien qu'ils trouvent une manière supplémentaire – et plus chère – de nous les vendre. On va finir par croire qu'il y a des cerveaux qui s'embêtent.

P.S : et toutes nos excuses à ceux qui ont maintenant « banana split » en tête. Désolé ;-)

Voir aussi