De nouvelles primes énergie et rénovation en Wallonie

Les primes énergie et rénovation en Wallonie
Les primes énergie et rénovation en Wallonie

De nouvelles primes énergie et rénovation entreront bientôt en application en Région wallonne.

Les nouvelles primes 2019 sont arrivées en Wallonie. On bénéficiera de montants plus importantes pour rénover les logements ou économiser l’énergie.
Le gouvernement wallon a présenté le nouveau régime de primes à l’occasion de l’ouverture du salon Batibouw. Mais la date d’entrée en application n’est pas encore connue.

Les nouvelles primes octroyées

Il y a une nouvelle prime pour les poêles à biomasse (bois), la ventilation mécanique contrôlée (VMC) et le revitrage (remplacement du vitrage sans changer de châssis). 
Autres nouveautés : un audit énergétique est désormais obligatoire pour obtenir les primes et il faut respecter l’ordre de priorité des travaux préconisé par celui-ci. Pas question, par exemple, d’octroyer une prime pour changer les châssis si le toit du bâtiment n’est pas isolé.

Les primes 2019

Prime pour l’audit

Montant de base

L’audit doit être réalisé par un auditeur agréé 110 €

 

Primes énergie

Montant de base

Primes isolation, revitrage*/châssis, amélioration des systèmes*

0,10 € par kWh économisé chaque année
Exemple : L’audit indique que l’isolation du toit peut faire économiser 6000 kWh/an = > la prime de base est de 600€

Pompe à chaleur eau chaude sanitaire

500 €

Pompe à chaleur chauffage 

1 000 €

Chaudière biomasse 

1 000 €

Poêle biomasse local*

250 €

Soltherm (chauffe-eau solaire) seul 

750 €

Chaudière ou poêle biomasse* combiné avec Soltherm en 1 opération 

150 % des primes de base respectives

Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) simple flux* :

500 €

VMC double flux* :

1 200 €

Les primes à la rénovation

Les primes à la rénovation sont reprises dans le même système (avec le même audit préalable, au lieu d’une visite par un estimateur) :

Primes à la rénovation

Montant de base

Remplacement de la toiture

6€/m²

Assèchement des murs

5€/m²

Assèchement des murs (humidité ascensionnelle)

6€/m²

Renforcement des murs instables

8€/m²

Remplacement des supports des aires de circulation d’un ou plusieurs locaux

5€/m²

Appropriation de l’installation électrique comportant le remplacement d’un coffret électrique

200 €

*nouvelles primes

De nouvelles catégories de revenus

Le montant des primes de base varie selon de nouvelles catégories de revenus du ménage. Et sera multiplié par un coefficient compris entre 1 et 6 :


Catégorie de revenus

Revenus 3

Coefficient

R1

< 23.000 €

6

R2

entre 23.000,01 et 32.700 €

4

R3

entre 32.700,01 et 43.200 €

3

R4

entre 43.200,01 et 97.700 €

2

R5

> 97.700 €

1

Exemple : un ménage qui gagne 30.000 €/an aura droit à une prime de 110 € * 4 = 440 € pour faire réaliser un audit préalable.
Désormais, même les hauts revenus (au-dessus de 97 700 €/an) auront droit à une prime. Dans l’ancien système, les revenus supérieurs à 93 000 €/an n’y avaient pas droit.

Ancien ou nouveau régime ?

Attention : tant que la date d’entrée en vigueur du nouveau régime de primes n’est pas connue, c’est l’ancien système qui reste d’application. L’administration précise que « celles et ceux qui ont introduit un avertissement préalable auprès de l'Administration du Logement ou de l'Énergie avant l'entrée en vigueur du nouveau régime de primes et pour autant qu'ils n'aient pas encore commencé leurs travaux, pourront opter soit pour le régime actuel soit pour le nouveau régime. ».
Le nouveau système de primes est donc plus avantageux en principe, même si, en fonction des travaux prévus et du niveau de revenus, il reste possible que l’ancien régime soit plus intéressant pour quelques cas particuliers.

Mots-clés :