Peler une banane, ce dur labeur

Type de publication:

Coin satirique

Thématiques : 

Mots-clés : 

Comment peler une banane ? Sous des dehors incongrus, La question est intéressante. En effet, j’ai beau observer une banane dans tous les sens, je ne vois pas d’ouverture facile. Nulle part on me dit dans quel sens la tenir. Pas de languette qui dépasse avec un « ouvrir ici » (vous savez, l’indication qu’on cherche, qu’on ne trouve jamais, et qu’on finit par voir une fois qu’on a déchiqueté l’emballage...).

À ce stade, l'hypothèse qui me semble la plus probable est qu'une banane n’est pas faite pour être mangée. C’est vrai, elle peut servir de faux Colt pour le déguisement de cow boy du petit dernier. Ou, si vous êtes policier en civil, empêcher de dangereux malfrats de s’échapper en voiture en bourrant le pot d’échappement avec une ou plusieurs bananes. Ou comme boomerang ? Si vous avez un grand jardin, ça vous la peine de tenter la chose (mince, Jamie Oliver a déjà essayé).

Vous trouvez ça bizarre ou, comme moi, vous n’avez pas de petit dernier, vous n’êtes pas policier en civil ou vous croyez sur parole Jamie Oliver sans avoir besoin de gaspiller d’autres bananes dans d’infructueux essais ?

Il ne vous reste alors qu'un seule possibilité : manger la banane. Ce qui nous ramène au problème de base : comment manger un truc aussi compliqué à ouvrir ?

À première vue la banane semble pourvue d’une languette naturelle dans le but évident de nous faciliter la vie. Mais sous cette apparente banalité se cache en réalité un piège. Car en agissant de la sorte, vous risquez le pire.

N’y a-t-il pas une araignée tropicale de 15 cm planquée derrière la queue de la banane ?

Ahaahahaa ! Vous n’aviez pas pensé à ça hein, inconscients que vous êtes ! Et quand bien même il n’y aurait pas de bestiole sournoise à 8 pattes sur le fruit, qui vous dit que vous n’allez pas vous casser un ongle en tirant sur la queue de la banane ?

Non non non, je serais vous, je me méfierais. On ne sait jamais avec les fruits.

Les fruits, c’est traître. Quand on sait ce qui est arrivé au Paradis avec une simple pomme, excusez-moi, mais je suis devenu prudent !

Heureusement, Peuple de la Terre, réjouissez-vous, dans la série « ma cuisine n’est pas assez grande et maintenant je sais pourquoi », un fabriquant d’inutileries a inventé le pèle banane.

Mais je sens poindre de possibles remarques (il y en a souvent) me rétorquant que, pour certaines personnes, l’outil pourrait se révéler utile.

J'en doute.

Est-ce que l’outil permet de peler une banane à une seule main ?

Non.

Est-ce que l’outil permet de peler la banane en l’absence de son appendice caudal ?

Non plus.

Et ben alors, à quoi ça sert ? Ben à rien.

Et ça se vend (3,6 €).

Tout au plus pourrait-on dire que les petites dents de l’outil permettent de faciliter l’ouverture. Ce que n’importe quel couteau, même en plastique, fait très bien.

Sinon il y a d'excellents fruits locaux et de saison (calendrier ici) qui ne nécessitent pas d'être pelés, comme la fraise. Et on vous a même parlé de l’équeuteur de fraises.

Elle est pas belle la vie ?

 

(Merci à Edurne pour la suggestion de cet article)

Voir aussi