L'objet inutile du mois : le distributeur de lotion antiseptique avec caméra de surveillance

Type de publication:

Coin satirique

Thématiques : 

Glups.

Je viens de lire le laïus d'une célèbre marque de produits antiseptiques. Il paraît que des millions de microbes sont tout autour de moi.

D'ailleurs je sens qu'ils sont là. Comme David Vincent, je les ai vus, ces envahisseurs de maisons de bonnes familles. Ils pointent leurs têtes patibulaires. Si je me retournais, je verrais les griffes hideuses au bout de leurs bras tentaculaires. D'un geste rapide et souple ils pourraient me capturer pour me microbiser l'organisme.
Et je me demande comment continuer la rédaction de cette chronique en évitant de toucher ma souris (bêêêk, j'ai mis mes mains dessus !) et mon clavier.

Si seulement j'avais un distributeur automatique de lotion antiseptique !

Je pourrais alors bénéficier de son jet salvateur dont on m'assure qu'il détruira sans pitié 99,9 % des germes restant. Je ne dois même pas toucher l'appareil (bien entendu encerclé par les microbes qui voudraient bien lui faire sa fête). Grâce à ses 4 piles AA il distribue le petit miracle sanitaire dès que l'on passe les mains en dessous.

Et je serais sauvé !

Sauf que. Et le 0,1% qui reste alors ? Qui me dit que ce n'est pas 0,1% de microbes rendus super méchants par l'abus généralisé de machins antiseptiques ? Et puis, je vais devoir passer ma souris sous le distributeur aussi, sinon ils vont revenir aussi sec. Et puis mon clavier aussi (je vais encore me faire bien voir par le responsable informatique !). Et ma chaise de bureau. Le frigo. La table. La lampe de bureau. Ma tasse. Tous les grains de café. Et l'entièreté du train que je vais prendre pour rentrer chez moi. Et puis aussi, mes collègues ! Vite, passer tous mes collègues à l'antiseptique ! Rhaaaaaaahhhh !

(...)

Rendons à César ce qui appartient à la firme qui vend ce distributeur : nous sommes en effet constamment exposés à des micro-organismes. Mais vouloir les éradiquer est une perte de temps, une maison n'est pas un hôpital et tout ce que nous faisons c'est favoriser l'émergence de microbes résistants tout en répandant un biocide dans notre environnement. Car oui, c'est un biocide ! Il est d'ailleurs piquant de lire "Utilisez les biocides avec précaution" sur la page présentant ce distributeur, conçu pourtant pour que son utilisation soit la plus facile et automatique possible. Un peu comme les désodorisants toilettes à utiliser dans une pièce bien aérée...

Solution : prendre sur soi et arrêter de vouloir tout aseptiser.

Mais lavez-vous les mains quand même.

Voir aussi