N’imprimez plus vos billets, changez de téléphone !

Quand un smartphone prétend sauver les arbres
Quand un smartphone prétend sauver les arbres

Type de publication:

Mots-clés : 

« Imprimer les billets d’avion ? Non mais ! Et les arbres ? Achète un nouveau smartphone ! ». Ou l’art d’oublier l’énergie grise.

Un couple part en voyage. Ils prennent l’avion.

  • Lui : tu as les billets ?
  • Elle : oui, je les ai imprimés.
  • Lui : Mais, et les arbres ? Pourquoi tu n’as pas de smartphone comme tout le monde avec les tickets dedans ?

Et la pub de conclure : « Économisez des arbres avec un nouveau smartphone à seulement 9€. »

Nous voilà donc face à une publicité radio qui pousse au remplacement prématuré d’un téléphone encore bien fonctionnel en mettant en avant que, comme ça, on « économisera des arbres ».

C’est vrai : imprimer des billets pour prendre l’avion, c’est méchant, ça tue des arbres. J’en rirais si ce n’était pas si triste.

On économise quelques feuilles de papier. Mais on fait abstraction :

  • des 34 kilos de matières nécessaires à produire les 100 g de minéraux contenus dans un smartphone « standard » ;
  • du travail des enfants dans les mines fournissant les producteurs de batteries [1] ;
  • ou encore du fait que 80% de la pollution d’un smartphone a lieu lors de sa fabrication (c’est-à-dire à chaque fois qu’on en achète un nouveau). [2]

Oui, c’est triste.

Alors, bien sûr, c’est une pub. Et qui apparemment se veut décalée. Mais on peine à encore saisir le second degré. D’autant que le même opérateur telecom disait, en 2016 : « Cher Saint-Nicolas, si cette année tu m’offres encore un pull en laine, je te promets que je mettrai un cactus dans la cheminée. Je veux un smartphone.»[3]

Pour ajouter une couche de surconsommation, la même entreprise offre aussi pour le moment une super nouvelle télé 4K / Ultra Haute Définition de 40 pouces pour vraiment pas cher si on prend un de ses abonnements. Même si aucune des chaînes que cet opérateur diffuse n’est en 4K.[4] Et que de toutes façons, une télé de 40 pouces en 4K ça n’a vraiment d’intérêt que si on se colle à l’écran.[5]

En fait, cela traduit surtout une certaine désinvolture environnementale et sociale, qui ne fait qu’alimenter encore et encore l’idée déjà bien répandue que (sur)consommer « c’est pas grave ». [6]

L’histoire est remplie de « trucs pas graves » qui finissent par poser de gros problèmes après.

On a déjà assez d’appareils électriques et électroniques qui deviennent inutilisables trop rapidement sans, en plus, pousser au renouvellement prématuré d’équipements parfaitement fonctionnels.

On attend avec une impatience folle la prochaine promo qui offrira euh…, non, on n’attend pas la prochaine promo avec impatience.

Ni la prochaine pub.

En fait.
 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[3] Article sur le site de Vers l’Avenir.

[4] 4K/UHD : 4 fois plus de pixels affichés à l’écran que de la « full HD » de la télévision que l’on a chez soi si elle est vaguement récente. Mais ça ne marche que si on a de quoi alimenter la télé en 4K… ce qui est encore franchement rare (déjà toutes les chaînes de télé sont loin d’être toutes en full HD, alors la 4K…). Pour la petite histoire, 4K et UHD sont deux choses différentes même si très proches.

Voir aussi