Fiche-conseil n°012

Enlever les taches sans détachant

(30 septembre 2011)

Le passage en machine à laver, surtout à température élevée, peut fixer certaines taches durablement dans le tissu. Elles doivent donc être traitées au préalable. En effet, la plupart des taches disparaissent facilement si on les lave aussitôt à l’eau froide, ou éventuellement tiède, en utilisant, si nécessaire, du savon, un peu de liquide vaisselle ou une lessive pour textiles délicats. Inutile de se précipiter sur les détachants très mordants du commerce, souvent inadaptés aux textiles délicats et généralement mauvais pour la santé, pour l’environnement et pour le portefeuille. Les savons détachants ou le savon noir peuvent être nécessaire dans certains cas. Si le résultat n’est pas satisfaisant, certaines « recettes de grand-mère » peuvent l’améliorer. Mais attention, elles ne sont pas toujours sans danger pour le vêtement. A utiliser avec prudence !

LES TACHES DE A à Z

Beurre : éliminer le plus gros sans étaler la tache, puis saupoudrer d’argile ou de terre de Sommières. Si le textile le supporte, faire ensuite bouillir dans de l’eau additionnée de savon ou de lessive.

Bière : sur la soie : frotter doucement avec une éponge imbibée d’un mélange à parties égales d’eau et d’alcool à brûler. Sur la laine : avec de l’eau et un peu de détergent pour textiles délicats.

Cacao ou café : faire pénétrer de la glycérine tiédie, bien rincer à l’eau chaude. On peut également tendre le tissu sur une cuvette, côté taché vers le haut, et verser, d’une hauteur d’environ cinquante centimètres, un fort jet d’eau presque bouillante. Si nécessaire, décolorer délicatement à l’aide d’eau oxygénée ou d’une solution de percarbonate de soude.

Cambouis, goudron : étaler du beurre, de l’huile ou du jaune d’oeuf sur la tache, laisser agir une à deux heures, gratter, laver, rincer.

Chewing-gum : mettre le vêtement dans un sac en plastique pendant une heure dans le congélateur, gratter la gomme.

Cire, bougie et encaustique : gratter, placer le tissu taché entre deux feuilles de papier buvard et repasser avec un fer chaud.

Colle blanche : faire tremper dans de l’eau chaude, traiter avec du vinaigre chaud, bien rincer.

Colle forte : faire tremper dans de l’eau savonneuse, frotter, bien rincer.

Encre : faire tremper dans du lait, du lait caillé, du babeurre, du vinaigre ou de l’eau citronnée, puis laver à l’eau chaude avec de la lessive, bien rincer. Taches récentes : saupoudrer immédiatement de sel. Pour la laine : faire tomber du lait goutte à goutte, absorber l’humidité avec un coton.

Encre à tampons : traiter au jus de citron pur, éventuellement avec un peu de sel, bien rincer.

Epinard : frotter avec une tranche de pomme de terre crue, laver à l’eau chaude savonneuse, rincer.

Fruit : traiter d’abord à l’eau chaude, faire tremper toute la nuit dans du babeurre (petit lait) additionné d’un peu de jus de citron, bien rincer. Sur la soie : imbiber d’alcool à 90°, frotter doucement avec de l’alcool propre.

Fruit rouge : imbiber de jus de citron, rincer. Ou bien : appliquer du lait caillé, laisser agir et rincer. On peut également tamponner avec du lait chaud, puis traiter avec de l’eau chaude d’un peu de sel, rincer soigneusement. Si la tache est ancienne, traiter à l’eau oxygénée, bien rincer.

Graisse : saupoudrer la tache de fécule de pomme de terre, laisser agir, brosser. Pour les tissus de laine : ôter à l’essence de térébenthine ou au savon de bois de Panama (que l’on trouve en magasin bio, en droguerie).

Herbe : sur le coton et le linge blanc : ôter à l’eau très chaude, puis laver et rincer. Tissus fragiles : alcool à brûler. Taches anciennes : laisser agir du jus de citron, rincer à l’eau tiède.

Jus de fruits : laver à l’eau tiède, faire pénétrer du sel, bien rincer, faire blanchir au soleil.

Taches sur la laine : mélanger à parts égales du jaune d’oeuf et de la glycérine, laisser agir, rincer à l’eau chaude.

Lait : taches anciennes : frotter à l’essence de térébenthine jusqu’à ce qu’elles disparaissent, bien rincer. Taches récentes : laver à l’eau savonneuse tiède. Sur la soie : utiliser un mélange moitié eau, moitié glycérine additionné d’un peu d’ammoniaque, bien rincer.

Orange : tamponner avec de la glycérine pure (que l’on trouve au supermarché), laisser agir, rincer.

Parfum : tissus pouvant bouillir : tamponner la tache avec un mélange savon-alcool, puis faire tremper et laver. Tissus fragiles : frotter doucement avec de la glycérine, bien rincer.

Pêche : essayer avec de la glycérine (laisser agir un certain temps), laver à l’eau savonneuse et rincer. Très rebelle.

Peinture à l’huile : essence de térébenthine pure, puis laver et rincer. Taches anciennes : quatre parties d’alcool à brûler, trois parties de savon noir, une partie d’ammoniaque.

Peinture (laque) : essence de térébenthine pure.

Rouge à lèvres : imprégner de glycérine en frottant légèrement : lorsque la tache est dissoute, laver et rincer.

Rouille : s’enlève au jus de citron. Taches anciennes sur le lin : utiliser de l’eau sucrée chaude.

Roussi (taches de) : appliquer un oignon cru épluché ; normalement, la tache disparaît en un quart d’heure, sinon : humecter l’endroit, le frotter à plusieurs reprises avec du sel, en faisant pénétrer, puis mettre à blanchir au soleil.

Sang : frotter à l’eau oxygénée diluée. Pour les taches récentes : humecter l’endroit taché, le poser sur une surface dure, frotter sans brutalité avec l’anneau d’une clef en fer. Taches anciennes : traiter d’abord avec de l’eau additionnée de sel ou de cristaux de soude (que l’on trouve au supermarché), puis laver à l’eau tiède savonneuse. Sur le velours : alcool à 90° pur. Sur la soie : alcool à brûler pur ou eau oxygénée. Prudence !

Stylo à bille : sur les textiles blancs : avec du jus de citron chaud, rincer. Autres tissus : mélange à parties égales de vinaigre et d’alcool à brûler, bien rincer.

Sureau (baie) : ôter à l’eau oxygénée, bien rincer.

Thé : frotter avec de l’eau chaude, puis avec de la glycérine.

Tomate : taches récentes à l’eau chaude savonneuse. Taches anciennes : faire tremper dans de l’eau additionnée de lessive et d’un peu d’eau oxygénée ; rincer.

Transpiration : utiliser du vinaigre pur ou de l’ammoniaque dilué.

Vin rouge : saupoudrer de sel, puis laver à l’eau chaude. Ou bien : saupoudrer de sel, laver avec du savon et du jus de citron non dilué. Autre méthode : tendre la nappe sur une cuvette, côté taché vers le haut, et verser, d’une hauteur d’environ cinquante centimètres, un fort jet d’eau presque bouillante. Les taches de vin rouge s’enlèvent également au lait bouillant ou, mieux, au vin blanc.


Télécharger cette publication en PDF (192 ko)

Version imprimable Version imprimable



Mots-clés

fiche-conseil produits d’entretien écologiques nettoyage

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition
sous un contrat Creative Commons