Nettoyants pour sanitaires et déboucheurs

Type de publication:

Fiches-conseils n°25

Thématiques : 

Mots-clés : 

Il n'est pas nécessaire de pouvoir se mirer dans les carrelages de la salle de bain. L'entretien régulier des sanitaires suffit amplement à une hygiène parfaite. Toutefois, il faut souvent lutter contre les incrustations calcaires qui abîment les robinetteries et confèrent un aspect peu « sympathique » aux cuvettes de WC.

Nettoyants pour sanitaires

Ils sont destinés à l'entretien des sanitaires tels que les WC, les baignoires, les douches, les éviers et les carrelages qui les entourent. Présentés sous diverses formulations (liquide, poudre, gel), ils sont utilisés pour nettoyer, désinfecter et éliminer les traces de calcaire.

La plupart sont à base de tensioactifs qui éliminent les salissures grasses (résidus de savon par exemple), d'acides (chlorhydrique, sulfurique, phosphorique) contre le calcaire, et d'additifs (épaississants, parfums et colorants). Les acides utilisés posent des problèmes environnementaux et présentent des dangers pour la santé humaine (risques de brûlures, irritations des voies respiratoires, des yeux et des muqueuses...). Par ailleurs, ils contiennent encore trop souvent des Composés Organiques Volatiles (COV) qui polluent l'air intérieur de ces petites pièces pas toujours bien ventilées. C'est pourquoi il est conseillé de remplacer ces produits par des alternatives plus respectueuses de l'environnement et de la santé.

Conseils

  • Actuellement, les fabricants s'orientent vers l'utilisation d'acides moins dangereux, comme l'acide citrique ou l'acide acétique. Ces produits ne sont pas moins efficaces, et, moyennant un entretien régulier, ils suffisent pour la plupart des utilisations. En outre, il existe des marques plus « écologiques » que d'autres, dont la composition est étudiée en vue de minimiser les impacts négatifs sur l'environnement.
  • Un détergent « tout usage » à base de tensioactifs végétaux nettoie les parois de la baignoire et le carrelage mural. Un nettoyage régulier avec du savon noir mou donne encore de meilleurs résultats (savon très agressif contre la saleté et doux pour l'environnement).
  • Les dépôts de calcaire s'enlèvent simplement avec du vinaigre (chaud, il est plus efficace). Il peut être nécessaire de le laisser agir quelques heures pour les incrustations tenaces.
  • Il ne faut jamais mélanger deux nettoyants ménagers en pensant que le mélange sera plus efficace. Le risque de dégagements gazeux toxiques est réel. Ces réactions chimiques dangereuses peuvent survenir aussi si un produit est utilisé sur une surface mal rincée sur laquelle subsistent des résidus d'un autre produit.
  • Mieux vaut éviter l'eau de Javel sauf si une désinfection est vraiment nécessaire (cas exceptionnel pour les maladies contagieuses soumises à déclaration telles que certaines hépatites, salmonelloses...). Ce produit chloré est inutile dans une maison régulièrement entretenue. L'eau de Javel est nocive pour l'environnement et dangereuse pour la santé.

Voir aussi : fiche-conseil n°17 : « Pourquoi et comment se passer d'eau de Javel ?  »

Déboucheurs

Ils sont utilisés pour éliminer les matières organiques formant des bouchons dans les canalisations. Composés de soude caustique ou d'une solution d'acide sulfurique, ce sont des produits extrêmement agressifs et très dangereux. Ils sont à l'origine de nombreux accidents domestiques, surtout chez les enfants qui les manipulent ou les ingèrent par mégarde.

Conseils

  • Avant tout, il faut prévenir la formation de bouchon en plaçant dans l'évier une crépine à l'orifice d'évacuation d'eau afin de retenir les déchets.
  • Si des matières passent la barrière de la crépine, l'engorgement peut être évité par un nettoyage régulier du siphon.
  • Si un bouchon se forme, utilisons d'abord des moyens mécaniques : ventouse, furet, fil de fer recourbé, par exemple.
  • Si un corps étranger (clé, bouchon plastique, petit jouet) est tombé dans la cuvette des WC ou dans l'évier, il vaut mieux faire appel à un plombier. Attention, certains plombiers refusent d'intervenir lorsque l'on a eu recours à un déboucheur dangereux comme les produits à base de soude. Les risques de brûlures sont trop importants. De plus, ces produits n'agissent que sur la matière organique et sont donc inefficaces contre le plastique, le métal...
  • Des alternatives aux déboucheurs chimiques existent : ce sont les déboucheurs à base d'enzymes.

Dans tous les cas, évitons d'utiliser des produits à base de soude caustique ou d'acides forts. Le risque est grand pour les enfants et pour les adultes de mettre ce produit en contact avec la peau. Il peut en résulter des brûlures très profondes !!! Si nécessaire, prenons nos précautions :

  • le produit ne peut pas être mélangé à un autre produit ménager ; les réactions chimiques qui s'en suivraient peuvent être très dangereuses ;
  • lors de l'utilisation, tenir les enfants à l'écart et éviter tout contact avec la peau et les yeux en portant des gants et des lunettes de protection. Attention aux vêtements qui peuvent subir des dommages irréversibles ;
  • respectons scrupuleusement le mode d'emploi ;
  • le déboucheur doit être rangé dans un endroit inaccessible aux enfants ;
  • ne jamais transvaser le déboucheur dans un autre récipient afin d'éviter les confusions.
  • rincer immédiatement à l'eau toute projection sur la peau à l'eau et neutralisez immédiatement la soude caustique avec un acide non dangereux comme du vinaigre, une rondelle de citron, du coca-cola...

En cas d'accident, appeler le Centre Anti-poisons :
070 245 245 - www.poisoncentre.be

Fichiers attachés : 

Voir aussi