Quelle quantité de CO2 pouvons-nous émettre chaque année ?

Type de publication:

Thématiques : 

Mots-clés : 

Au niveau mondial, nous devons stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère de manière à éviter un emballement du réchauffement climatique et ses conséquences fâcheuses. L'accord de Paris vise à limiter ce réchauffement à 2°C (et même 1,5°C, de préférence) par rapport à la période préindustrielle. 

En 2014, nous avons émis 52,7 GtéqCO2 (milliards de tonnes équivalent COpour tenir compte des autres gaz à effet de serre) dans le monde (7,3 téqCO2/habitant), dont 39 milliards de tonnes de CO2 à proprement parler.  

En Belgique, nous émettons près de 10 t éq CO2/hab/an ! Que représente une tonne de CO2 ?

La concentration moyenne de CO2 dans l'atmosphère a dépassé le seuil de 400 ppm pour la première fois depuis ... 800000 ans, explosant le plafond de 280 ppm atteint lors des pics de concentration de CO2, avant la révolution industrielle.


https://www.bloomberg.com/graphics/carbon-clock/

 

Le GIEC a calculé que pour avoir 66% de chances de limiter le réchauffement climatique à 2°C, on pouvait émettre maximum 1000 GtCO2 entre 2011 et 2100.  Et pour limiter le réchauffement à 1,5°C avec 66% de chances la quantité tombe à 400 GtCO2. Au rythme de 39 GtCO2 émises chaque année, il reste respectivement 17 ans et 3 ans de budget carbone pour rester sous les 2°C ou les 1,5°C !  


Source : https://fr.slideshare.net/ipcc-media/messagescls-du-giec-synthse

Il faut que les émissions diminuent rapidement à partir de 2020 jusqu'à atteindre la neutralité carbone en 2040 pour éviter que le réchauffement ne dépasse les 1,5°C. Si on n'atteint la neutrelaité carbone qu'en 2055 imposerait de dépendre davantage des techniques d'élimination du CO2 dans l'air, alors que ces techniques n'ont toujours pas fait leurs preuves à grande échelle.


Trajectoires de réduction des émissions de CO2
Source : Résumé du rapport du GIEC "Global warming of 1,5°C", à l'attention des décideurs.

Comment diminuer par trois, par cinq ou même par vingt nos émissions ? L'outil My2050 montre de manière pédagogique sur quels leviers on doit agir en Belgique. Il s'agit de combiner les progrès techniques et les comportements dans les domaines des bâtiments, des transports et de l'agriculture, de rendre l'industrie moins émettrice et d'adapter la production d'énergie.

Pour aller plus loin ...

Voir aussi