5 conseils pour bien utiliser son sèche-linge

Bien utiliser son sèche-linge pour économiser l'énergie
Bien utiliser son sèche-linge pour économiser l'énergie

Type de publication:

Thématiques : 

Mots-clés : 

Auteurs : 

Jonas Moerman

Pour que le sèche-linge dure longtemps et soit économe en électricité, il faut bien l’utiliser. Nos 5 conseils.

Le sèche-linge est un des électroménagers les plus gourmands en électricité. Il consomme 560 kWh/an en moyenne, soit 1400 € en 10 ans.[1] À l’achat, on choisit donc un modèle économe en énergie, idéalement avec pompe à chaleur.

Mais encore faut-il bien l’utiliser pour éviter les gaspillages et le faire durer longtemps. Conseils.
 

Sommaire :

  1. Alterner sèche-linge et corde à linge
  2. Nettoyer les filtres avant utilisation
  3. Vider le réservoir d’eau (séchoirs à condensation)
  4. Choisir le bon programme
  5. Programmer le départ au meilleur moment

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
 

1. Alterner sèche-linge et corde à linge

On peut très bien avoir un sèche-linge mais l’utiliser avec modération. Dès que possible, on pend le linge sur une corde à l’extérieur ou sur un étendoir à l’intérieur.

Quand on pend le linge à l’intérieur, on veille a bien aérer la pièce pour assurer une bonne qualité de l’air et éviter tout risque de moisissure.
 

2. Nettoyer les filtres avant utilisation

À chaque utilisation, des peluches se coincent dans le filtre situé sous la porte du sèche-linge. Il faut bien nettoyer ce filtre avant chaque usage sinon l’efficacité de l’appareil diminue et il faudra plus de temps et plus d’énergie pour un résultat moins bon.

Pour les sèche-linge à condensation, on nettoie également le filtre du condenseur. Normalement, un voyant indique à quel moment on doit nettoyer le filtre.
 

3. Vider le réservoir d’eau (séchoirs à condensation)

Pour les sèche-linge à condensation qui ne sont pas reliés à une évacuation, il faut vider le réservoir d’eau. On le fait systématiquement avant de démarrer la machine. Quand le réservoir est complètement rempli, l’appareil se met en pause, ce qui peut est ennuyeux car le linge peut rester humide pendant un long laps de temps.

On peut réutiliser cette eau dans les toilettes ou pour nettoyer par terre. Par contre, elle n’est pas potable.
 

4. Choisir le bon programme

Les programmes courants diffèrent par leur degré de séchage, leur durée et leur consommation. Par ordre croissant :

  • prêt à repasser
  • prêt à porter
  • prêt à ranger

Le mode d’emploi indique les valeurs pour les programmes prêt à ranger et prêt à repasser pour le coton (à pleine charge et à demi charge) et pour les synthétiques, en fonction de la vitesse d’essorage dans le lave-linge.

On y voit clairement qu’essorer à grande vitesse (1400 t/min) fait baisser la consommation du sèche-linge de façon significative, par rapport à un essorage à vitesse plus basse (800 à 1000 t/min).

Consommation du sèche-linge
Exemple de tableau de consommation repris dans le mode d’emploi d’un sèche-linge.

 

5. Programmer le départ au meilleur moment

Toutes les machines récentes ont une fonction de départ différé. Et puisque le sèche-linge peut être un glouton, autant le faire tourner aux heures les plus avantageuses.

Mais quel est l’horaire le plus intéressant ?

  • On dispose d’un compteur bihoraire ? Alors on utilise la machine entre 22h et 7h et le week-end. Pendant ses heures creuses, on paie l’électricité moins cher.
  • On a un compteur simple ? L’électricité est tout le temps au même prix. Mais on le fait plutôt tourner en journée, au moment où la production électrique est abondante et où il n’y a pas de pics de consommation.
  • On est équipé de panneaux photovoltaïques ? On lance alors la machine quand leur production est maximale, soit entre 12h et 16h.
     

Lire aussi

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

[1] Avec un prix moyen de 0,25€/kWh en Wallonie (0,20€ à Bruxelles et 0,30€ en Flandre)

 

Voir aussi