Carsharing à Bruxelles : l'embarras du choix

Le carsharing poursuit son développement à Bruxelles. Déjà 400 voitures disponibles et bientôt le triple grâce à de nouveaux acteurs permettant de louer un véhicule à un endroit et de le redéposer ailleurs (au sein de la Région bruxelloise). À cela s'ajoute le partage et la location entre particuliers.

Le carsharing ou autopartage peut être défini comme la possibilité de conduire une voiture qui ne vous appartient pas ou de laisser d'autres personnes conduire votre voiture, contre rémunération. De multiples solutions se développement actuellement, en particulier à Bruxelles. 

Louer une voiture via une entreprise 

Le carsharing existe à Bruxelles depuis 2003 avec Cambio (360 voitures dans 118 stations) et ZenCar, depuis 2011 (44 voitures électriques dans 27 stations).

Dans ces deux systèmes, le client doit remettre la voiture à la station de prise en charge, ce qui peut constituer un frein.

C'est pourquoi la Région bruxelloise a mis un cadre pour rendre possible le "free floating" : la possibilité de louer un véhicule (presque) n'importe où dans la Région et de le laisser à un autre endroit dans la Région. Les voitures ne sont plus liées à des stations, elles sont géolocalisées et les usagers utilisent une appli qui leur indique où est garée la voiture la plus proche.

DriveNow (devenu ShareNow) propose 310 voitures (BMW et Mini) qui peuvent être utilisées en "free floating" et Poppy dispose de 100 véhicules (électriques ou GNV).

Le prix de certaines formules (de 0,25 à 0,30 € par minute) destine le carsharing en free floating à des courts trajets, de 5 à 15 km, alors que la majorité des utilisateurs bruxellois de Cambio font plus de 25 km.

À condition de ne pas entrer en concurrence avec d'autres solutions (marche, vélo, transports en commun), ce qui reste à démontrer, le carsharing présente un atout écologique : on estime qu'une seule voiture partagée remplace 8 à 15 voitures individuelles !

Par ailleurs des sociétés proposent des scooters électriques en free floating : Scooty et Felyx.

Louer ou partager une voiture entre particuliers

La location entre particuliers connaît également un grand succès car elle permet à celui qui possède une voiture de récupérer une partie de ses frais (posséder une voiture coûte facilement 500€/mois, tout compris : l'amortissement de l'achat, l'entretien, le carburant, l'assurance, le parking, les pneus ...) et à celui qui ne possède pas de voiture d'utiliser un véhicule adapté à ses envies ou ses besoins. L'utilisation d'une plateforme permet de bien clarifier les responsabilités en cas d'accident (notamment en terme d'assurance du véhicule) ainsi que la gestion des réservations et des paiements. 

  • Pour l'autopartage occasionnel (à la manière de AirBnB pour un logement) vous pouvez louer votre voiture ou utiliser la voiture de quelqu'un d'autre en passant par une plateforme comme Caramigo ou Drivy. L'avantage principal du système est la variété des modèles disponibles (quoique certaines voitures d'un âge respectable ne devraient plus être autorisées à circuler).
  • Pour un groupe qui veut partager une voiture de manière plus régulière : Cozycar de Taxistop et Wibee.

 

À lire également :

 

Mots-clés :