Utiliser les cendres d’un poêle à bois

Comment utiliser les cendres?
Comment utiliser les cendres?

Type de publication:

Do it Yourself

Thématiques : 

Mots-clés : 

Vous avez une cheminée, un poêle ou une chaudière à bois ? Plutôt que de jeter la cendre produite, il est possible de la récupérer pour divers usages. Sa composition la rend intéressante et utilisable à plus d’un titre. Voici quelques idées !

Préalables

Utilisez toujours de la cendre issue de bois non traité, afin qu'elle soit exempte d’éléments toxiques (donc, par exemple, pas de bois prétraité pour l’extérieur, de morceaux de bois peint, de panneaux composites contenant de la colle, etc.).

Par ailleurs, il faut aussi que la combustion soit de qualité : la cendre a alors l’aspect d’une poudre fine de couleur gris clair. La cendre froide peut être récupérée pendant la période de chauffe et conservée pour usage ultérieur dans un seau fermé, à l’abri de l’humidité.

Nettoyer la vitre du poêle

Riche en potasse, la cendre est traditionnellement utilisée pour la fabrication de savon. À la maison, vous pouvez vous en servir directement pour nettoyer la vitre encrassée du poêle. Un simple chiffon trempé dans un peu d’eau et tamponné dans la cendre, un peu d’huile de coude et, en quelques passages, vous devriez venir à bout du voile noir. Puis essuyez à l’aide d’un chiffon propre.  

Au jardin

La cendre a un pouvoir alcalinisant sur le sol mais d’assez courte durée. Vous pouvez donc l’utiliser au potager pour remonter le pH du sol. À éviter par contre pour les plantes acidophiles telles que la bruyère.

Elle peut aussi servir comme amendement ou engrais pour apporter de la potasse au sol et des oligo-éléments aux plantes du potager. Elle est toutefois à incorporer avec modération dans le sol ou au compost au printemps, lorsque vous retravaillez la terre.

Enfin, vous pouvez aussi épandre la cendre en plus grosse quantité aux endroits fréquentés par les limaces et les escargots pour protéger les légumes. Cette barrière est un répulsif naturel qui décourage leur passage en asséchant leur bave. Évidemment, l’opération est à renouveler après chaque pluie...

 

Voir aussi