Comment favoriser les coccinelles, ennemies naturelles des pucerons?

Type de publication:

Questions fréquentes

Thématiques : 

Mots-clés : 

Un véritable plan d'action, par ailleurs très simple, est à mettre en oeuvre pour développer la coccinelle dans son jardin.

La protection des sites d'hivernation des coccinelles est une des premières actions à réaliser.

Pendant la mauvaise saison, les coccinelles se réfugient sous les feuilles mortes et sous le feuillage des plantes comme les fougères ou le thym. Evitons donc de faire le ménage dans notre jardin avant le mois de mars.

Prévoir de la nourriture pour le printemps et pour la fin de l'été.

Au printemps, lorsque les pucerons se font encore rares dans le jardin, les coccinelles se nourrissent de pollen. Il est important de conserver des "plantes à fleurs" comme les pâquerettes et les pissenlits.

Tandis qu'à la fin de l'été, les coccinelles se nourrissent essentiellement de pollen et de nectar. Installez des plantes sauvages dans votre jardin comme la tanaisie et la grande berce. Les fleurs de saule et de noisetier sont riches aussi en pollen.

Il faut savoir aussi que les fleurs sauvages ainsi que les haies naturelles sont des refuges pour beaucoup d'autres insectes utiles. Par exemple, les syrphes sont attirées par les fleurs d'aubépines et leurs larves sont consommatrices de pucerons.

Prévoir des pucerons en été!

La coccinelle a "la bougeotte" si elle manque de nourriture. Il est important de prévoir des refuges à pucerons comme une plage d'orties, une haie d'essences indigènes. Ces pucerons sont spécifiques et ne s'intéressent pas aux fleurs et aux légumes du jardin

Enfin et surtout, ne jamais pulvériser d'insecticide dans son jardin.

Les pesticides transforment votre jardin en un véritable désert écologique et compromettent toute régulation par les ennemis naturels.

Voir aussi