Les fournitures de bureau

Type de publication:

Fiches-conseils n°129

Thématiques : 

Souvent considéré comme une activité sans risque pour l'environnement, le travail au bureau a pourtant des impacts aussi bien sur la consommation énergétique, la gestion de l'eau que sur la mobilité ou encore le niveau de pollution intérieure. Il est important de réaliser que le bureau est également concerné par la production d'une multitude de déchets polluants que nous pouvons éviter,récupérer ou recycler.

L'exemple du papier est le plus frappant. C'est de loin la matière gaspillée la plus importante, pouvant représenter jusqu'à 80% des déchets totaux produits par les bureaux. De nos jours l'utilisation de papier recyclé se généralise, et son utilisation se rationalise également (impression et photocopie recto-verso, utilisation d'anciens documents comme papier brouillon... voir les fiches-conseils n° 5 « La gestion du papier au bureau » et n°46 « Le papier recyclé »). Mais d'autres fournitures produisent également des déchets qui ne sont pas toujours inoffensifs. La comparaison des fournitures classiques avec leurs alternatives écologiques permet souvent de se rendre compte de performances égales.

La décision d'utiliser un produit écologique est une chose, son emploi correct en est une autre, car seules une utilisation, une récupération et une élimination correctes de ces produits peuvent diminuer les impacts sur l'environnement.

Comment éviter les déchets de fournitures ?

Malgré l'utilisation incontournable d'outils informatiques, nous avons toujours recours à du matériel conventionnel de bureau. Au quotidien nous prenons des notes, envoyons du courrier, soulignons ou corrigeons du texte et utilisons des colles à papier. Les critères de base lors de l'achat de ces fournitures doivent tenir compte de trois idées clés : durables, rechargeables et recyclables. La durabilité et le fait qu'ils soient rechargeables sont des facteurs de longévité des produits.

Par le choix de matériaux constituants résistants et la possibilité d'utiliser des recharges, on prolonge l'utilisation du produit tout en diminuant la quantité de déchets. On économise des ressources, on évite des déchets et on allège le budget ! La recyclabilité des fournitures est leur capacité à être incorporées à des filières appropriées de traitement des déchets pour être recyclées. Pour cela, choisissez des fournitures en matières naturelles et non traitées. Et autant que possible préférez les produits de composition simples ou mono-matériaux (ils seront plus faciles à trier). N'oublions pas le réflexe du réemploi. Souvent, de nombreuses petites fournitures en très bon état sont jetées à la poubelle. Pensons à récupérer trombones, fardes, chemises en plastique, dossiers, classeurs... On peut par exemple créer un espace de stockage spécifique aux produits à réutiliser ou chacun viendra déposer ou chercher en fonction de ses besoins. Les mettre en évidence facilite leur utilisation.

Matériel d'écriture

Dans la catégorie des déchets aisément évitables se trouvent les stylos jetables en plastique. Ne nous laissons pas tenter par la facilité d'usage, pensons aux économies de matières premières et de production que nous pouvons soutenir par l'emploi d'alternatives :

  • stylo-plume : durable et rechargeable, c'est le matériel d'écriture le plus adapté à nos besoins.
  • crayon : il est possible d'acquérir des crayons en bois non verni. Ils sont fabriqués à partir de matériaux naturels : bois, graphite, argile et cire.

Les marqueurs ou fluos jetables en plastique peuvent également être remplacés par des crayons fluo en bois non verni. En plus de l'avantage écologique (moins de déchets, taille facile), c'est une option très pratique puisque leur utilisation s'avère idéale pour travailler sur les imprimés de jet d'encre. Ils ne tâchent pas le texte car ils sont secs. Un des aspects pour lequel la composition du matériel d'écriture est souvent mise en cause est la santé humaine. De ce point de vue, certains produits sont problématiques en particulier par le type de solvants qu'ils contiennent. On réalise d'ailleurs rarement l'incidence que peut avoir la respiration de substances toxiques certes, en petites quantité mais de façon quotidienne. C'est pourquoi, la tendance actuelle du marché est de remplacer les solvants (xylène, toluène, chlore-hydrocarbures...) provoquant des dommages sérieux sur la santé par des solvants à l'alcool à base d'éthanol, ou à l'eau.

Toutefois, il faut rester prudent car des conservateurs sont dès lors ajoutés dans les solutions aqueuses, qui se révèlent eux aussi préjudiciables pour la santé. C'est le cas du formaldéhyde, reconnu allergène et suspecté d'être cancérigène, ou des éthers de glycol (comme le diéthylène glycol) toxiques pour le système nerveux et/ou reproductif. Le matériel de correction (liquides, stylos, feutres...) contient des solvants organiques, quoique rapidement remplacés par des diluants à base d'eau ou d'alcool.

Evitez autant que possible le format stylo, source de déchets par sa petite contenance. L'alternative est l'utilisation de rollers rechargeables, le produit est bien dosé et la recharge permet de réaliser des économies. L'idéal restant de barrer proprement.

Petites fournitures

Pour les fournitures même conseil : préférons celles qui pourront être réutilisées comme les trombones ou attache-tout plutôt que les agrafes. En ce qui concerne les matériaux, faisons attention à choisir des matériaux nobles comme le bois ou le métal qui seront plus durables et résistants. En règle générale, évitons tout recouvrement en plastique. Ce conseil est applicable à d'autres fournitures telles que les lattes, taille-crayons, ciseaux, etc. Les travaux de collage ne sont pas très fréquents dans les activités administratives mais l'usage de colles sans solvants est recommandé (souvent mentionné dans l'emballage). Les bâtons de colle sont très répandus. Comme c'est le cas pour les stylos correcteurs, le format bâton génère plus de déchets et s'avère plus cher à l'usage. Le meilleur choix consiste à utiliser une colle naturelle à base végétale (gomme arabique, dextrine) conditionnée en pot.

Les gommes existent en de nombreuses formes et couleurs. Le plus souvent, elles sont en PVC et colorées, ce qui est à éviter suite aux impacts sur l'environnement et parfois sur la santé (en cas de mise en bouche par exemple). Il est encore aisé de trouver des gommes en caoutchouc naturel, privilégions-les !

Matériel de classement

Les fardes, classeurs et autres matériaux de classement sont fréquemment proposés en plastique (PP ou PVC). Pourtant, des alternatives en carton (recyclé ou non) sont en vente. Dans tous les cas, n'hésitez pas à réutiliser ce matériel (fardes, classeurs, intercalaires, pochettes...) en remplaçant l'étiquette latérale et en faisant du tri dans les vieux classeurs. Des initiatives plus originales apparaissent parfois dans le commerce, comme des produits issus de matériaux recyclés tels que pneus ou cartes informatiques.

Une façon originale de personnaliser son bureau avec des articles recyclés et réutilisables.

Conseils de base et adresses

Trouver le bon matériel peut être plus facile que l'on pense. Soyons attentif à l'étiquetage et ne cédons pas au marketing pour éviter le piège de la fourniture-gadget !!

Les fournitures en matériel de composition simple et/ou recyclé développent de plus en plus des formes et des couleurs attractives. N'hésitons pas à en parler au responsable des achats de notre entreprise ou administration et à sensibiliser les personnes autour de nous. Et pourquoi ne pas amener quelques échantillons pour convaincre ses collègues ? Il est possible de commander du matériel d'essai et de le tester pour comparer son efficacité et sa facilité d'utilisation. C'est un moyen pratique d'inciter au changement et à l'adhésion aux pratiques en faveur de l'environnement.

Voici un aperçu de quelques marques et produits que l'on peut trouver en grande surface ou auprès d'un fournisseur spécialisé :

  • Lyra : crayons, taille-crayon, surligneur, portemine rechargeable...
  • Pilot : stylo à bille rechargeable, porte-mine rechargeable, stylo à cartouche...
  • Radex : correcteur et colle à l'eau ;
  • Schneider : feutres rechargeables, à base d'eau ;
  • Tesa-Beiersdorf : colle à l'eau en vrac et en blister ;
  • Exacompta : chemises, classeurs, intercalaires ;
  • Scotch : colle à l'eau, post-it en papier recyclé.

Visitez les sites suivants proposant des articles de bureau écologiques :

Pour connaître davantage d'adresses de fournisseurs de produits de bureau écologiques contacter le service-conseil d'écoconso au 081 730 730 ou via info@ecoconso.be

Pour en savoir plus sur la gestion des fournitures de bureau et accéder à une liste de fournisseurs, consultez les guides suivants :

Fichiers attachés : 

Voir aussi