10 objets en plastique jetables bientôt interdits

Objets plastique interdits en Europe
Objets plastique interdits en Europe

Bientôt fini d’utiliser des objets en plastique jetables. Les 10 produits qui polluent le plus les plages et les mers d'Europe seront interdits dès 2019.

Bouteilles d’eau en plastique, sachets, paquets de bonbons, filtres de mégots, gobelets et couverts en plastique, déchets de ballons, cotons-tiges… Bientôt fini d’utiliser des objets plastiques à usage unique. Les 10 objets en plastique jetables qu’on retrouve le plus sur les plages et dans les mers européennes seront interdits dès 2019. Même chose pour le matériel de pêche en plastique, souvent perdu ou abandonné dans la nature. Au total, ces produits constituent 70 % de tous les déchets marins en Europe.[1] Et les matières plastiques représentent 85 % des déchets marins à travers le monde.

> Notre guide pratique « Objectif zéro déchet » pour réduire ses déchets au quotidien

Quels objets sont visés ?

Objets plastique interdits en Europe

 

Certains objets en plastique seront interdits, d’autres seront taxés et d’autres encore feront l’objet d’une sensibilisation auprès des consommateurs. Et ce, selon qu’il existe des alternatives ou non.

Les produits interdits du marché

Les objets qui seront interdits parce qu’ils en faveur de leurs alternatives :

Produits dont la vente sera découragée

Pour ces produits, les pays européens devront imposer des alternatives ou rendre les produits jetables payants et définir des objectifs de réduction :

  • Les récipients pour emporter des aliments (dans la restauration rapide)

> Lire aussi Pourquoi et comment éviter les contenants alimentaire en plastique ?

Les produits qui seront étiquetés

Les objets pour lesquels des alternatives ne sont pas assez développées (d’après la Commission européenne) feront l’objet d’un étiquetage informatif sur les impacts environnementaux :

  • Les serviettes hygiéniques, tampons et applicateurs de tampons

> Il existe pourtant les coupes menstruelles et les serviettes lavables (testées et approuvées)

  • Les lingettes

> Il y a pourtant d’autres solutions pour nettoyer sa maison ou laver les petites fesses de bébé

  • Les ballons pour enfants

Autres consignes

Mais autant éviter les déchets d'emballages pour boissons, en buvant l’eau du robinet, tout simplement.

Implication des producteurs

La responsabilité des producteurs sera également mise à contribution pour gérer les déchets tels que les filtres de cigarettes, les ballons, les paquets et papiers d’emballage, les récipients pour boissons et leurs bouchons, les lingettes, les serviettes hygiéniques, les sacs de courses et les engins de pêche.

Le Belge fait un peu mieux que la moyenne en matière de production d’emballages plastiques, de recyclage de ces emballages, de tri des déchets, d’évitement de produits suremballés et de sacs en plastiques.[2]

Mais c’est loin d’être suffisant.

Ces propositions pourraient être adoptées en mai 2019 avec les premiers effets en 2020. Mais inutile d’attendre si longtemps pour passer au réutilisable. Car les alternatives ne manquent pas pour réduire ses déchets.

Le Parlement de Wallonie s'est d'ores et déjà prononcé pour l'interdiction des ustensiles en plastiques (gobelets, tasses, assiettes, couverts, pailles, ...) dans les établissements et les événements ouverts au public. C'est maintenant au Gouvernement de préciser les modalités de cette interdiction, les dérogations lorsqu'il n'y a pas d'alternatives et l'éventuelle extension de cette interdiction à d'autres matériaux que le plastique. [3]

Mots-clés :