5 bons plans pour des bijoux éthiques et écologiques

Comment acheter des bijoux écologiques et éthiques ?
Comment acheter des bijoux écologiques et éthiques ?

Type de publication:

Thématiques : 

Mots-clés : 

Auteurs : 

Voici nos astuces pour acheter des bijoux écologiques et éthiques, qu'ils soient fantaisie ou de valeur, pour se faire plaisir ou offrir en cadeau.

Les impacts éthiques et écologiques peuvent ternir la beauté des bijoux. Alors on les choisit avec soin, que ce soit pour une grande occasion (Saint-Valentin, mariage, anniversaire…) ou pour le quotidien.

Les bijoux sont au centre de nombreux enjeux :

  • des enjeux éthiques car les industries respectent peu les droits humains. Les trafics illégaux ou les pierres issues de zones en conflits sont monnaie courante.[1]
  • des enjeux écologiques car les matériaux utilisés pour un seul bijou proviennent de plusieurs continents, les filières de transformation nécessitent de grandes quantités d’eau, de carburant, de produits toxiques et rejettent beaucoup de déchets et de CO2…[2]
  • des enjeux de consommation car la fast fashion touche aussi ce secteur. De nombreux bijoux fantaisie sont conçus avec des matériaux fragiles et à moindre coût dans des pays lointains. Ils, se casseront ou terniront rapidement. Mais comme ils sont tellement pas chers, on ne se préoccupe pas de leur qualité, on les remplace quand ils sont abîmés ou passés de mode.

Heureusement, on a plusieurs choix pour s’offrir des bijoux éco-responsables. Et dans tous les cas, on préfère la qualité à la quantité.

Sommaire :

  1. Des bijoux vintage
     
  2. Des bijoux recyclés
     
  3. Des bijoux neufs labellisés
  1. Des bijoux DIY
     
  2. La location et le prêt, pour les occasions spéciales

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
 

1. Des bijoux vintage

Mis à part les filières classiques de deuxième main (boutiques, plateformes, brocantes…), on trouve des bijoux anciens ou d’occasion :

  • auprès de sa famille. Pourquoi ne pas arborer fièrement la montre de son grand-père ou le collier de sa mère ?
  • sur des sites spécialisés comme Joaillerie Royale, D’ores et Déjà, Adin

En plus, acheter en seconde main, c'est meilleur pour le climat !
 

2. Des bijoux recyclés

D’ici 2030 environ, les gisements d’or seront épuisés. Il ne sera plus possible d’en extraire, comme c’est le cas pour de nombreux métaux.[3] Mais l’or est recyclable à 99,9%, ce qui permet de créer de nouveaux bijoux en or à partir de matériaux récupérés puis revalorisés.

De nombreux créateurs optent pour des matières recyclées dans une logique d’économie circulaire, qu'il s'agisse d'or ou d'autres composants. L’artisanat local peut faire preuve d’une grande originalité pour valoriser certaines pièces comme Restore, Lilly Babioles, Mozalisa

Plusieurs marques proposent des bijoux créés à partir de matières recyclées (or, argent, bois…) : Aglaïa&co, Candice De Rijcke Jewelry, Météor, Nimzu, N-ue, Or du Monde

Certaines enseignes se spécialisent dans la transformation d’anciens bijoux en nouvelles pièces : Les bijoux de Marie-France, Axelle Delhaye… On peut aussi faire appel à un artisan bijoutier de sa région pour créer un nouveau bijou à partir d’un ancien, monter sur bague un petit objet…
 

3. Des bijoux neufs labellisés

Bien que rares, les labels existent dans le monde de la joaillerie.

Label Fairmined

Le label Fairmined assure la responsabilité sociale et environnementale et de l'or issu des mines artisanales et à petite échelle.

L’or de plusieurs marques porte ce label : april Paris, Flore&Zephyr, Frank&Daisy, JEM (Jewellery Ethically Minded), Obvie Joaillerie, Paulette à Bicyclette

> Plus d’infos sur le label Fairmined

Label Fairtrade

Le label Fairtrade a une dimension sociale : respect et protection des travailleurs, salaire réglementé…

Quelques marques disposent du label : Ana Edelsmid, EbbenGouD, Ozfair

Autres

D’autres organismes réputés pour l’artisanat équitable proposent également des bijoux, comme Oxfam.
 

4. Des bijoux DIY

Avec un peu de créativité, il est possible de créer ses propres bijoux. De nombreux tutos existent sur internet pour fabriquer des bijoux. Une attention qui fera un cadeau riche de sens.

Bien sûr, on évite de commander des perles en plastique qui viennent de l’autre bout du monde. Il est tout à fait possible d’opter pour la récup’ afin de créer des bijoux personnalisés : chute de tissu, capsules de café, objets divers…
 

5. La location et le prêt, pour les occasions spéciales

Pour une belle occasion, on peut éviter d’acheter de nouveaux bijoux en pensant à la location et le prêt.

Pour le prêt, on pense à nos proches : famille, ami.e.s, collègues… En plus, on a souvent l’habitude de repérer chez eux un joli bracelet qu’on verrait très bien sur nous ;-)

Pour la location, l’offre est encore timide mais certaines possibilités existent. C’est par exemple le cas chez Be Selective, Sotiz (en cours de crownfunding), J’aime J’aime (en France), Blingmi (en France)…

> Lire aussi : Que peut-on louer et où ?

 

[1] Pour ne citer qu’un exemple, les « diamants de sang » ou « diamants de conflit » visant à financer des activités militaires rebelles et régis par le Processus de Kimberley. C’est notamment l’objet du film Blood Diamond.

[2] 20 grammes d’or pur rejettent 450 kg de CO2 dans l’atmosphère, consomment jusqu’à 200 000 litres d’eau et produisent une vingtaine de tonnes de déchets miniers. Certaines techniques d’extraction de l’or utilisent de grandes quantités de mercure. (sources : Recupel et Goldson)

[3] Chiffre Recupel.

 

Voir aussi