7 conseils pour habiller bébé écolo et pas cher

Pour habiller bébé
Pour habiller bébé

Type de publication:

Thématiques : 

Mots-clés : 

Auteurs : 

Bébé grandit vite. Il change donc souvent de vêtements, ce qui pèse sur le budget et l'environnement. Voici 7 conseils pour l'habiller sain, écolo et pas cher.

Bébé va porter beaucoup de vêtements dans les premières années de sa vie. C’est normal car il grandit et change vite de taille. Mais cette déferlante de textile a un certain impact sur l’environnement et le portefeuille.

Mais il est tout à fait possible d'habiller bébé de façon écologique et saine sans se ruiner. Nos conseils :

  1. Attendre la naissance pour acheter les vêtements
  2. Lister le nécessaire
  3. Choisir des matières naturelles
  4. Opter pour la récup et la seconde main
  5. Chercher les labels
  6. Louer les vêtements pour enfants
  7. Préférer des chaussures neuves

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
 

Quand on choisit des vêtement pour bébé, on veille toujours à ce qu'ils soient :

  • confortables ;
  • pratiques (on évite les 50 boutons pressions dans le dos…) ;
  • faciles d’entretien.

Au-delà de ces principes de base, on peut suivre quelques astuces pour habiller son bébé et ses jeunes enfants de façon futée et écologique. Et on peut même y gagner côté budget, comme le montre cet exemple :

Body classique de seconde main

Body en coton bio de seconde main

Body loué, par mois

Body classique neuf

Body en coton bio neuf

À partir de quelques cents

À partir de 0,5 €

5,8 € (pour un pack de 5 vêtements/ mois pour 29 €)

À partir de 4 €

À partir de 10 €

> Voir d'autres idées pour s'équiper en matériel naturel pour bébé sans se ruiner.
 

1. Attendre la naissance pour acheter les vêtements

Avant la naissance, inutile de faire un grand stock de vêtements. Les étiquettes peuvent être trompeuses et certains bébés sont trop grands pour la taille « nouveau-né ».

Mieux vaut acheter quelques pièces pour les premiers jours en prenant le temps de les choisir puis attendre de connaître la taille de bébé avant d’en acheter davantage.

On fait aussi passer le message aux proches afin que bébé ne se retrouve pas avec 10 pyjamas trop petits. Mieux vaut qu’ils achètent des tailles plus grandes qu’il·elle portera plus tard.
 

2. Lister le nécessaire

On établit une liste des vêtements nécessaires pour bébé. On pense bien à être raccord avec la saison : si bébé nait en juin, il n’aura pas besoin d’une doudoune d’hiver tout de suite… Et si on peut craquer pour quelques extras, inutile d’acheter 3 manteaux pour nourrisson.

Pour la première tranche d’âge (environ 1 mois), bébé aura par exemple besoin de :

  • une dizaine de bodies ;
  • une dizaine de pyjamas ;
  • 2 ou 3 paires de chaussons ou chaussettes ;
  • 1 nid d’ange ou petit manteau ;
  • 1 bonnet.
     

3. Opter pour la récup et la seconde main

Comme les bébés grandissent vite, ils ne portent pas longtemps leurs vêtements et les usent peu. On trouve donc facilement en seconde main des vêtements quasi neufs. C’est une option écologique car on prolonge leur durée d'utilisation et on évite d’en produire de nouveaux. Et c’est aussi le super bon plan pour habiller bébé pas cher ! Enfin, les lavages précédents ont éliminé une bonne partie des éventuels polluants, c'est donc mieux pour la santé.

L’entourage (familles, amis) propose souvent spontanément les vêtements trop petits et mis de côté. Si on recherche quelque chose de particulier, on n’hésite pas à faire un appel, que ce soit pour recevoir en don ou à prêter.

On peut bien sûr acheter en seconde main aussi. L’offre est très développée et les articles souvent de bonne qualité. En plus des sites classiques de seconde main, certains sites spécialisés existent, comme Marcel&Fifi, Entre copines

> Voir quelques adresses utiles pour la seconde main.
 

4. Choisir des matières naturelles

C’est important de privilégier des matières naturelles comme le coton ou la laine car certains bébés supportent mal les matières synthétiques.

On les choisit de préférence bio, surtout pour les vêtements qui touchent la peau.
 

5. Chercher les labels

Labl GOTSSi on achète neuf, on privilégie aussi des vêtements durables sur l’ensemble de leur cycle de fabrication (respect des travailleurs, impact environnemental réduit, pas ou peu de substances dangereuses pour la santé…). On les reconnaît grâce aux labels mentionnés sur l’étiquette, notamment le label GOTS.

  > Pour plus d’infos sur les labels, voir notre article sur les vêtements écologiques

Il est vrai que ces vêtements coûtent plus cher que les petits habits qu’on achète pour deux fois rien dans des enseignes low cost. Mais ils sont généralement de bonne qualité et pourront être portés sur une plus grande durée. On pourra aussi les revendre à un meilleur prix.

Néanmoins, le prix n’est pas gage de durabilité. Chers ou bon marchés, les vêtements peuvent être mauvais pour la santé de bébé ou l’environnement. Greenpeace a mis en lumière la présence de produits chimiques toxiques dans les vêtements, comme des NPE (perturbateurs endocriniens qui se dégradent très mal), des phtalates (toxiques, dans certains vêtements plastifiés) ou des colorants azoïques (susceptibles de libérer des substances cancérigènes).[1] Même les collections enfants des plus grandes marques de haute-couture sont concernées.[2] À ce jour, seul 15 % du marché mondial textile s’est engagé [3] afin de désintoxiquer leur chaine d’approvisionnement.[4]

C’est pourquoi les labels doivent guider le choix plus que le prix pour trouver de la qualité écologique.
 

6. Louer les vêtements pour enfants

Une autre option est la location de vêtement. Mais ce type de service reste peu développé. On peut par exemple citer Tale Me à Bruxelles. Le principe est simple : on loue via abonnement quelques vêtements par mois, à choisir en ligne.
 

7. Préférer des chaussures neuves

Un p’tit bout n’a pas besoin de chaussures dès la naissance. On lui enfile d’abord des chaussons. L’ONE recommande d’introduire les premières chaussures quand bébé commence à faire ses premiers pas, vers l’âge de 10 à 18 mois. Mais en le laissant découvrir le monde pied nu aussi souvent que possible.

Chaussures bébé
Chaussure en cuir certifié ECARF au tannage végétal de la marque Pololo
 

De bonnes chaussures doivent être de longueur et largeur adéquates au pied de l’enfant, avec un contrefort rigide, une bonne aération et une semelle antidérapante de maximum 1cm.

On opte si possible pour des chaussures écologiques qui soutiennent le pied (par exemple en cuir) avec des teintures végétales, une semelle en latex, à base de matériaux recyclables…

Si la seconde main peut être une solution pour réduire le coût d’achat, on opte uniquement pour les chaussures qui n’ont été portées que quelques fois. Car une chaussure portée se déforme au fil du temps, ce qui la rend inconfortable pour son nouveau propriétaire.
 

Sources et pour plus d’infos :


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[1] Sur base d’une étude de Greenpeace « Les dessous de la mode toxique »

[2] Étude « Il était une fois… des produits chimiques qui se cachaient dans les vêtements de luxe pour enfants », Greenpeace, 2014.

[3] Source : Greenpeace.

Voir aussi