Liste de naissance écologique : quel matériel acheter pour bébé ?

Bébé au naturel : quel matériel utile et pas cher choisir ?
Bébé au naturel : quel matériel utile et pas cher choisir ?

Type de publication:

Thématiques : 

Mots-clés : 

Auteurs : 

Aurélie Melchior

Poussette, biberon, couches, jouets… Nos astuces pour acheter du matériel utile, sain, écologique et pas cher pour bébé et préparer sa liste de naissance.

Quand bébé arrive, la maison se met rapidement à ressembler à une crèche avec ses poussette,  siège auto, lit bébé, biberons, couches, jouets, doudou, vêtements, relax, cuit-vapeur spécial petits pots… Tout cela serait essentiel pour bien s’occuper de son enfant. Vraiment ?

Ce qui est certain, c’est que ça coûte cher.

> Voir aussi notre nouvelle campagne "Générations écoconso" pour toute la famille.

On passe en revue le matériel et ce qu’il est utile d’acheter (ou pas) pour l’arrivée de bébé. Bonne nouvelle : on peut s’équiper sans se ruiner tout en faisant les bons choix pour la santé de bébé et l’environnement. Avec quelques astuces, on peut même composer une liste de naissance au naturel qui coute moins cher qu’avec des produits « premier prix ».

Sommaire :

- - - - - - - - - - - - - - - - -
 

Faire des choix écologiques, c’est économique !

Avoir un enfant coûte environ 500 € par mois[1]. Mais il y a souvent un pic de dépenses pour préparer l’arrivée de bébé, surtout si c’est un premier enfant.

écoconso a analysé les listes de naissance proposées par plusieurs magasins et a sorti la calculatrice[2]. Résultat : s’équiper de façon durable peut revenir 10 % moins cher qu’avec des produits « premier prix ». L’écart se creuse encore si on compare à une liste comportant des articles de marques : -74 % sur le total et des milliers d’euros économisés.

 

Écologique

Premier prix

Marques

Bébé dort

Lit bébé, matelas, commode, draps-housse, protège-matelas, gigoteuses, mobile, veilleuse, babyphone, (tour de lit), couverture, peinture des murs.

 

592 €

473 €

2092 €

La toilette de bébé

Langes (jusqu’à 2,5 ans), table et matelas à langer, drap housse, lingettes, trousse de soin, essuies/ capes de bain, éponges de bain / gants de toilette, thermomètre de bain, jouets de bain, transat de bain, baignoire, lotion nettoyante / savon, tétras.

 

1164 €

1310 €

4185 €

Bébé mange

Tire-lait, coussin d’allaitement multifonctions, biberons et tétines, stérilisateur de biberons, chauffe-biberon, égouttoir à biberons, goupillon pour biberon, chaise haute évolutive, robot, set de repas (vaisselle), bavoirs.

 

284 €

491 €

1016 €

Bébé joue

Parc, tapis de jeu / d’éveil, relax, jouets, anneau de dentition.

 

91 €

206 €

586 €

Bébé s’habille

Bodies, pyjamas, bonnet, nid d’ange / combinaison d’extérieur, ensemble / tenue « de sortie ».

 

156 €

106 €

302 €

Bébé voyage

Sac à langer, porte-bébé / écharpe de portage, poussette / landau / chancelière, siège auto, lit de voyage.

 

464 €

463 €

2311 €

TOTAL

2751 €

3049 €

10 492 €

Une telle différence de prix peut surprendre. Qu’est-ce qui rend la liste écologique meilleur marché ?

  • faire certains achats en deuxième main (tout en préférant des produits naturels, labellisés, évolutifs…) ;
  • louer le matériel qui ne servira que ponctuellement ;
  • fabriquer quelques articles soi-même ;
  • se passer de certains produits inutiles, voire déconseillés.

Sans compter qu’on peut réutiliser les affaires de l’aîné pour un deuxième enfant et que, souvent, les proches prêtent ou donnent du matériel qui ne leur sert plus. Alors les économies peuvent être encore plus conséquentes.[3]

Toutes ces astuces sont détaillées dans la suite de l’article.
 

Les bons plans

Quand on s’équipe pour l’arrivée de bébé, pousser la porte d’un magasin de puériculture peut donner le tournis. Leur proposition de liste de naissance est ultra complète. Et même en sélectionnant l’équipement nécessaire sans craquer pour le superflu, choisir des produits de marque peut faire exploser le budget. Certains parents se tournent alors vers des options « premier prix » pour limiter les coûts. Pourtant, on peut poser des choix écologiques pour s’équiper à petit prix sans lésiner sur la qualité.

On opte pour la récup’, les achats en seconde main et la location. Ce sont des réflexes malins pour le portefeuille mais aussi pour l’environnement : on réduit l’impact écologique du matériel en prolongeant sa durée de vie.

Dans tous les cas, on veille à n’utiliser que du matériel en bon état pour garantir la sécurité de bébé.

Éviter de dévaliser les magasins avant la naissance

Bébé grandit vite et il est dommage de débourser pas mal d’argent pour des objets qu’il n’utilisera que très peu. Alors comment s’équiper utile en respectant son budget ?

  • Se méfier des achats impulsifs.
    De nombreux objets destinés aux bébés nous font littéralement fondre quand on les imagine dans le quotidien des p’tits bouts. Mais attention aux craquages. Ce qui est mignon ou qui semble indispensable sur le moment n’est pas forcément utile. Le mieux est de prendre le temps de réfléchir avant d’acheter et de se renseigner.
     
  • Se faire confiance.
    Amis, famille, vendeurs, chacun y va de son petit conseil. C’est utile d’entendre leurs expériences, on s’en sert pour nourrir sa réflexion. Mais au final, on choisit ce qu’on estime être vraiment utile, sans se culpabiliser et en se faisant confiance.
     
  • S’équiper au fil des besoins.
    C’est une excellente initiative de penser, avant sa naissance, au matériel dont bébé aura besoin. Mais inutile d’acquérir la totalité du matériel avant qu’il montre le bout de son nez. On risque d’acheter pour rien des objets qu’on n’utilisera pas. On veille à avoir le minimum nécessaire et, si on hésite, on peut emprunter, louer ou réfléchir avant de se décider. Au pire, il sera toujours temps d’acheter par la suite le triple égouttoir de luxe pour les biberons. Tout ce qu’on n’achète pas, c’est autant d’économies !

La récup’

Il y a évidemment les affaires de l’aîné qu’on peut récupérer pour le petit deuxième.

Si on n’a pas déjà ce qu’il faut, on sollicite son entourage. La famille, les amis ou d’autres parents ont peut-être du matériel en bon état à prêter ou donner :

  • de nombreux parents donnent par exemple des habits trop petits par caisses entières. Ce qui permet de faire de belles économies sur le budget et de leur donner une nouvelle vie ;
  • d’autres proposent de prêter certains objets. C’est l’idéal pour utiliser du matériel sur un court laps de temps ou pour essayer un équipement avant de se décider à l’acheter (on préfère parfois ses casseroles au Baby Cook après un temps d’essai).

Un simple appel via les réseaux sociaux permet souvent de dégoter juste l’objet qui manque, que ce soit un siège bébé pour le vélo, une chaise haute ou un lit de voyage. On n’hésite pas à poser la question autour de soi.

La deuxième main

Il existe beaucoup d’options, que ce soit en magasin ou en ligne :

Les prix de l’équipement en seconde main est vraiment très attractif, et souvent même moins cher que les articles neufs « premier prix ». On n’hésite pas à mettre certains critères durables supplémentaires à ses recherches : des vêtements en coton bio, une poussette évolutive, des meubles en bois naturel…

Ces bons plans permettent d’équilibrer son budget et de consacrer peut-être un peu plus d’argent pour acheter pour bébé certains articles écologiques neufs. Comme ils respectent des normes environnementales, sanitaires et éthiques plus poussées, ils sont souvent plus chers à l’achat.

> Lire aussi : Pourquoi acheter en deuxième main ?

La location

Pour un besoin ponctuel ou pour tester du matériel avant de l’acheter, on se tourne vers la location. On peut louer du matériel de puériculture :

  • dans les mutuelles et les pharmacies ;
  • via des initiatives spécifiques, comme les babythèques bruxelloises ou wallonnes ;
  • entre particuliers sur des plateformes telles que usitoo ou toutseloue.

> Voir plus d’infos et adresses pour la location.

Le DIY

Fabriquer soi-même certains équipements pour bébé est possible. On trouve plein de tutos sur internet (YouTube, Pinterest…)

On pense à la couture pour quelques pièces assez simples qui ne demandent pas de maitrise particulière, comme des bavoirs, des doudous, une housse de matelas à langer, un mobile, un tapis d’éveil… Ou des vêtements pour les plus ambitieux.

On peut ainsi sélectionner des tissus de qualité, écologiques et éthiques pour concevoir des pièces à prix doux.

Certains équipements de la chambre peuvent aussi être réalisés maison. Ce peut être de la déco, comme des mobiles, des fresques murales… Ou certains meubles customisés. Par exemple un luminaire, une étagère en palettes de récup, une commode ou un meuble en bois massif acheté d’occasion et décoré pour bébé…

Dans tous les cas, on opte pour des matériaux sains et des produits écologiques.

Du DIY (ou fait maison) pour la matériel pour bébé
Exemple de bavoir DIY et commodes customisées (Photo de gauche : je-fais-moi-même, 2 photos de droite : clemaroundthecorner)
 

Préparer la liste de naissance

La famille et les amis aiment gâter le nouveau-né. Pour éviter de se retrouver avec 20 peluches, on les oriente grâce à la liste de naissance. C’est l’outil quasi incontournable pour acquérir l’équipement pour bébé. Mais pas que…

Se renseigner sur les listes alternatives

Une liste de naissance classique propose d’effectuer tous les achats dans une même enseigne. On peut choisir un magasin écologique (par ex. les e-shop Sebio ou Kudzu).

Il existe aussi des alternatives :

  • la liste de naissance de seconde main. Certaines enseignes proposent d’établir une liste totalement (ou partiellement) de récup’, comme Rock’n Brol Baby, de môme en môme, Mic Mac minuscule, Le monde d’Oscar, P’tit Colis, Trésor de Bébé et autres magasins de seconde main.
  • la liste de naissance libre ou multi-enseignes. Le principe est simple : on y intègre un peu ce qu’on veut. Des articles neufs de différentes enseignes, de l’équipement d’occasion, des services… Une fois la liste construite, l’entourage peut réserver un cadeau, ce qui évite les doublons, puis le payer en magasin ou verser l’argent sur le compte des parents. Par exemple chez Mes Envies, ookoodoo, Milirose ou Kadolog (avec certains services gratuits ou payants selon la plateforme).

Certaines listes de naissance demandent de s’y prendre plus à l’avance que pour une liste classique. C’est le cas des listes qui intègrent des cadeaux de seconde main.

Enfin, on n’hésite pas à fractionner les gros achats en parts à offrir. Cela permet aux futurs parents de réduire les frais et de choisir de bons équipements de qualité, sains et écologiques.

Prévoir aussi des cadeaux immatériels

On pourrait être tenté de mettre un maximum d’équipements sur la liste de naissance. Dans une démarche d’éco-consommation, on évite de se suréquiper d'avance, sans savoir ce qui sera vraiment utile au quotidien.

On n’hésite pas à agrémenter sa liste de cadeaux alternatifs. Ils viennent particulièrement à point dans les listes de naissance libres ou pour un deuxième enfant, quand on a déjà presque tout ce qui est nécessaire. Quelques idées de cadeaux alternatifs à inclure sur sa liste de naissance :

  • des « bons à valoir » avec un montant pour acheter des vêtements ou jouets de seconde main, certains équipements pour plus tard si le besoin s’en fait sentir, une séance photo en famille… 
  • la location d’un kit de découverte des langes lavables ;
  • des cadeaux qui font du bien aux parents. Bébé a bien besoin de parents disponibles, reposés et sereins. Donc on n’hésite pas à ajouter à la liste des cadeaux des « bons pour »…
    • des heures de babysitting (afin de profiter de quelques moments juste pour soi en sachant bébé entre de bonnes mains) ;
    • des tâches ménagères (pour passer plus de temps à jouer ensemble et moins de temps à faire des lessives) ;
    • aller chercher l’ainé à l’école ;
    • un massage rien que pour les parents (histoire de revenir bien relax) ;
  • des cadeaux DIY comme un doudou, un mobile en origami, un bavoir… fait main par les proches. Ou encore un repas prêt à glisser au congélateur (qu’on sera content d’avoir sous la main le lendemain d’une nuit difficile avec bébé !).
  • des cours de yoga, de portage, de découverte des langes lavables… pour développer ses talents de super maman ou super papa.
  • un don pour une organisation écologique ou humanitaire. Comme les listes de naissance solidaires pour l’UNICEF ou Memisa, qui proposent de venir en aide aux mamans en Afrique.

Certains items de cette liste sont aussi une chouette option pour des proches qui auraient un budget serré mais voudraient tout de même offrir quelque chose.
 

Bébé dort

Aménager la chambre est une des premières occupations des futurs parents. Si on détaille le tableau ci-dessus, l’équipement pour cette pièce pourrait ressembler à ceci :

 

Écologique

Premier prix

Marques

TOTAL

592 €

473 €

2092 €

Lit bébé évolutif

50 €
En bois et de seconde main

54,99 €

500 €

Matelas

174 €
Neuf avec label écologique et fabriqué en Europe

74,95 €

154,49 €

Commode

100 €
En bois et de seconde main

149 €

499 €

Draps-housse,  3 pièces

89,85 €
Neuf en coton bio avec label GOTS ou Oeko-tex

26,22 €

79,5 €

Protège-matelas, 2 pièces

10 €
Seconde main

23,9 €

39,9 €

Gigoteuses, 2 pièces

10 €
Seconde main

37,48 €

145,9 €

Mobile, non musical

0 €
Fait maison en origami

12,64 €

31,24 €

Veilleuse

10 €
À LED avec piles rechargeables et de seconde main

2,59 €

44,95 €

Babyphone

50 €
Audio sur secteur et de seconde main

38,36 €

264 €

Tour de lit

/
Inutile car peut présenter des risques

17,99 €

84,95 €

Couverture

19,99 €
Neuve en coton bio labellisée GOTS

4,99 €

47,95 €

Peinture des murs

77,99 €
Avec un label écologique ou à base d’argile

29,9 €

199,96 €

 

Travaux dans la chambre

Si la chambre de bébé est à rénover ou à aménager, on finit les travaux bien avant la naissance afin d’aérer un maximum et d’éliminer les éventuels polluants avant l’arrivée de bébé. On protège aussi la future maman en la gardant bien à distance des travaux de peinture pendant la grossesse.

> Lire aussi : Les perturbateurs endocriniens impactent le cerveau des nourrissons

Si le chantier est conséquent, on planifie son travail pour éviter les mauvaises surprises et s’assurer d’une pièce saine quand bébé en aura besoin.

> Lire 10 conseils pour préparer la rénovation de sa maison
> Découvrir 8 conseils pour vivre dans une maison saine

On opte aussi pour des matériaux écologiques. Différents choix existent pour l’isolation de la pièce, les revêtements de murs, les revêtements de sol, la peinture

Ils sont plus sains et, souvent, leur prix est avantageux.

Aménager la chambre de bébé en seconde mainLes meubles

Pour les meubles (en bois massif de préférence) et les accessoires (sac de couchage, babyphone, veilleuse…), on se tourne vers la seconde main. Ça diminue le prix, l’impact environnemental et cela peut aussi jouer sur la santé car les meubles d’occasion peuvent libérer moins de substances nocives.

On peut également relooker ceux-ci pour leur donner un style plus moderne.

À défaut, on opte pour des meubles neufs et écologiques avec un éco-label et/ou fait en Belgique. Certains modèles évolutifs sont aussi intéressants. Comme le lit qui accompagne l’enfant de 0 à plus de 10 ans.

> Lire aussi : 9 conseils pour acheter un meuble écologique

La déco et les accessoires

La seconde main est encore le bon plan, mais on peut aussi opter pour la récup et le fait maison.

On fait des économies en évitant les accessoires mignons mais déconseillés pour la sécurité de bébé, comme le tour de lit et les coussins[4].

> Découvrir tous les bons plans pour aménager la chambre de bébé au naturel.
 

La toilette de bébé

Ici aussi des achats en version écologique sont plus économiques :

 

Écologique

Premier prix

Marques

TOTAL

1164 €

1310 €

4185 €

Langes (jusqu’à 2,5 ans)

1000 € [5]
Langes lavables

940,5 €

3025 €

Table à langer

0 €
Matelas à langer posé sur commode ou table

24,99 €

139 €

Matelas pour table à langer

5 €
Seconde main

12,49 €

64,95 €

Drap-housse, 2 pièces

29,8 €
Label Oeko-tex et fabriqué en Europe

19,98 €

57,8 €

Lingettes pour le change

24,75 €
Gants de toilette lavables (neufs, labellisés GOTS et faits en Belgique)

220 €
(lingettes jetables)

550 €
(lingettes jetables)

Trousse de soin

10 €
Seconde main

14,33 €

37,95 €

Essuies/ capes de bain, 3 pièces

74,85 €
Neufs, labellisés GOTS et de fabrication belge

15,43 €

98,85 €

Éponges de bain / gants de toilette, 4 pièces

0 €
Même gants de toilette que pour le change

5,16 €

39,9 €

Thermomètre de bain

0 €
Remplacé par le test du coude

5 €

16,95 €

Jouets de bain

3 €
Seconde main

6 €

16,95€

Transat de bain

0 €
Pas indispensable

17,95 €

29,95 €

Baignoire

7 €
Seconde main

9,99 €

49,99 €

Lotion nettoyante / savon

4,25 €
Savon solide, sans parfum, avec un label écologique

1,98 €

8,75 €

Tétras, 15 pièces

5 €
Seconde main

16,45 €

49,75 €

Les langes sont incontournables. Mais ils représentent un sacré budget[6]. Et ils génèrent environ 1 tonne de déchets avant que bébé soit propre. La solution ? Les couches lavables. Elles demandent un temps d’adaptation et un peu d’organisation mais sont écologiques et plus saines pour les fesses de bébé, pour autant qu’on adopte de bonnes habitudes.

L’investissement est important car il s’effectue sur un plus court laps de temps. Mais la bonne nouvelle c’est que les langes lavables sont rentables dès le premier enfant !

Pour diminuer le coût des langes lavables, on peut :

  • mettre les langes lavables sur sa liste de naissance. Le top est de commencer par louer un kit afin de se familiariser avec différents modèles. On peut mettre celui-ci sur la liste de naissance ou des bons pour l’achat de langes quand on sera fixé ;
  • acheter les langes en seconde main, en étant attentif à la qualité ;
  • profiter des primes offertes par certaines communes, intercommunales ou mutuelles à l’achat de langes lavables ;
  • payer avec des éco-chèques.

> Lire : Comment bien choisir ses couches lavables ? et 8 astuces pour bien utiliser les langes lavables.

La seconde main vient à la rescousse des petits budgets pour plein d’équipements, comme la baignoire, le réducteur de bain, la cape de bain, le petit pot…

Pour faire des économies, on se rappelle aussi que l’idéal c’est de consommer moins mais mieux. Dans cette optique, on troque les lingettes jetables contre un simple gant de toilette et de l’eau. On opte pour quelques cosmétiques écologiques bien adaptés à bébé pour le laver et prendre soin de sa peau. Et si on souhaite donner des jouets de bain à bébé, pas besoin d'en abuser. On privilégie ceux très faciles à nettoyer, comme une chenille de bain empilable, plutôt que les petits canards dont l'intérieur est inaccessible.

Pour le matériel moins courant, on peut penser à la location. Les mutuelles et pharmacies mettent à disposition à des prix démocratiques des thermomètres, mouche-bébé, aérosols…

> Découvrir plus de conseils pour faire la toilette de bébé au naturel.
 

Bébé mange

Qu’on opte pour le lait maternel ou les petits pots, nourrir bébé nécessite quelques équipements :

 

Écologique

Premier prix

Marques

TOTAL

284 €

491 €

1016 €

Tire-lait

50 €
Location en mutuelle

88,95 €

199 €

Coussin d’allaitement multifonctions

28,95 €
Coussin de seconde main + housse neuve labellisée GOTS

12,99 €

69,95 €

Biberons, 4 pièces

15 €
En verre et de seconde main

30 €

70 €

Tétines

11,9 €
Neuves en caoutchouc naturel

0 €
(fourni avec le biberon)

0 €
(fourni avec le biberon)

Stérilisateur de biberons

0 €
Stérilisation dans une casserole

25,95 €

74,99 €

Chauffe-biberon

0 €
Au bain-marie dans une casserolle

36,95 €

99,95 €

Egouttoir à biberons

5 €
Seconde main

7,5 €

34,95 €

Goupillon pour biberon

6,95 €
Neuf avec manche en bois FSC, fabriqué en Europe

8,5 €

12,95 €

Chaise haute évolutive

40 €
En bois de seconde main

137 €

229 €

Robot (pour soupes, panades...)

0 €
Mixeur + casseroles / cuit-vapeur habituels

99,95 €

145 €

Set de repas (vaisselle)

6,99 €
Achat de cuillères en silicone souple sans BPA, le reste de la vaisselle est celle des adultes (en faience, verre...)

21,95 €

35,95 €

Bavoirs, 12 pièces

119,4 €
Neufs avec le label GOTS

20,94 €

119,4 €

 

Pour protéger sa santé et l’environnement, on évite le plastique, issu du pétrole, qui contient une multitude de produits chimiques dont plusieurs peuvent être des perturbateurs endocriniens[7]. On privilégie toujours les matières saines et neutres pour ce qui entre en contact avec la nourriture :

  • des biberons en verre (avec éventuellement une protection anti-casse) ;
  • une tétine en caoutchouc naturel ;
  • de la vaisselle en porcelaine, en verre ou en inox (jamais de mélamine pour la nourriture chaude et gare à la vaisselle en bambou, parfois recouverte de plastique)

Côté accessoires, on trouve beaucoup de choix en seconde main, parfois même en version écologique : coussin d’allaitement en matière naturelle, chaise haute évolutive en bois…

On peut aussi louer certains objets qui ne serviront que pour une durée limitée, comme un tire-lait. La location permet aussi de tester avant d’investir ou simplement de juger de la réelle utilité du matériel. Par exemple, on peut remplacer le stérilisateur et le chauffe-biberons par une casserole dans laquelle on fait bouillir de l'eau ou qu'on utilise comme bain-marie, respectivement.

> Découvrir toutes nos idées écolo et économiques pour les repas de bébé.
 

Bébé joue

On peut économiser en achetant les grosses pièces en deuxième main et investir une partie de la somme économisée dans des articles de qualité :

 

Écologique

Premier prix

Marques

TOTAL

91 €

206 €

586 €

Parc

40 €
En bois massif et de seconde main

109 €

289 €

Tapis de jeu / d’éveil

30 €
DIY en tissu écologique

34,95 €

69,95 €

Relax

0 €
Pas indispensable
(voir pourquoi ci-dessous)

46,75 €

189 €

Doucou

10 €
DIY en tissu écologique

9,95 €

24,95 €

Anneau de dentition

10,95 €
Neuf en caoutchoux naturel sans allergisant

5,5 €

12,95 €

 

L’espace de jeu

Quand bébé vient de naître, on peut utiliser un tapis d’éveil qui le laisse libre de ses mouvements. Une couverture ou un tissu épais en matière naturelle (laine, coton…) agrémenté de quelques jouets se prête bien à cet usage. On peut aussi réaliser un tapis d’éveil en assemblant des tissus aux textures et couleurs différentes. On choisit alors des tissus de récup de belle qualité ou des textiles écologiques. Parfait pour éveiller la curiosité de bébé.

 Tapis d'éveil fait maison par Camille
Tapis d’éveil DIY de Camille

On préfère le tapis au pouf et au relax dans lesquels bébé ne peut rester qu’environ 10 minutes[8] !

Le parc convient aussi pour les enfants entre la naissance et 18 mois environ. On le choisit écologique : en bois (idéalement labellisé PEFC ou FSC), avec vernis naturel. Le parc doit être résistant et pourvu de barreaux écartés de 4,5 à 6,5 cm maximum[8b]. Opter pour la seconde main permet de réduire les coûts.

 

Les jouets

À la naissance, pas besoin de faire crouler bébé sous les jouets. Mieux vaut en sélectionner quelques-uns de bonne qualité. D’autant qu’un rien suffit à éveiller l’intérêt des tout-petits. De la naissance à 6 mois, l’ONE[9] préconise des foulards carrés de 30cm, colorés et de différentes textures, des anneaux de dentition et hochets légers, des petites peluches en tissu, des livres en tissu…

On choisit des jouets solides et de bonne qualité :

  • en tissu bio ou certifié (Oekotex, GOTS...) pour les doudous, les peluches, les poupées, les livres… On pense aussi à la confection maison en tissu de récup’.
  • en caoutchouc naturel (si possible dépourvu de la protéine allergisante) pour l’anneau de dentition, le hochet, les cubes...
  • en bois non traité pour les cubes, les jeux de construction… (ce qui évite les substances nocives des colles et vernis).

On évite les perturbateurs endocriniens et on cherche les labels pour jouets sur les étiquettes.

Exemples de jouets écologiques et sains
De gauche à droite : hochet Apple Park, balle Deuz en coton bio, jouet de bain So Pure, anneau de dentition Natursutteb en caoutchouc naturel, hochet en bois non-traité Grimm’s.
 

Pour la santé de bébé et l’environnement, on évite les jouets à piles, parfumés ou en plastique. On fuit surtout le plastique souple et le PVC pour les moins de 3 ans qui mettent beaucoup les jouets en bouche.

On peut aussi se tourner vers la seconde main. Il existe de nombreux magasins spécialisés dans les jouets de seconde main. Mais attention à vérifier la qualité et la sécurité des jouets achetés.

> Lire aussi :


Quand bébé grandit et qu’on veut lui lire des histoires, on peut se tourner vers la bibliothèque qui permet de varier les plaisirs de la lecture pour un prix mini. Autre solution : on n’hésite pas à parcourir les brocantes.

Et bien sûr, on n’oublie pas que le développement de bébé ne dépend pas que des jouets mais aussi du temps et des moments de complicité avec ses parents : les chansons, les câlins, les jeux sans jouet, le bain…
 

On n'achète pas trop de vêtements avant la naissance de bébéBébé s’habille

À la naissance, bébé aura besoin de quelques indispensables : bodys, pyjamas, bonnet, combinaison extérieure et éventuellement une tenue autre qu’un pyjama pour les sorties.

Sans connaitre le gabarit de son bébé, inutile de lui constituer une garde-robe trop conséquente. On pourra l’étoffer au fur et à mesure.

On trouve très facilement des vêtements pour enfants en seconde main, voire à donner. Les pièces écologiques y sont également bien représentées. De quoi rivaliser en prix avec les magasins low-cost !
 

 

Écologique

Premier prix

Marques

TOTAL

156 €

106 €

302 €

Bodys, 10 pièces

17,85 €
Seconde main en coton bio

31,65 €

70 €

Pyjamas, 8 pièces

50,8 €
Seconde main en coton bio

44,48 €

143,12 €

Bonnet

8,45 €
Neuf avec label écologique et éthique

3,49 €

10,23 €

Nid d’ange / combinaison d’extérieur

64,95 €
Neuf avec labels écologiques et fabriqué en Europe

14,67 €

48,68 €

Ensemble / tenue « de sortie » 

14,08 €
Seconde main en coton bio

11,87 €

29,78 €


On choisit :

  • des vêtements adéquats : le confort, la taille, la facilité d’entretien, la saison sont des critères dont il faut tenir compte ;
  • des vêtements écologiques en matières naturelles et bio si possible.

> Lire aussi : 5 conseils pour habiller bébé écolo et pas cher.
 

Bébé voyage

La deuxième main permet d’acquérir à petit prix la poussette et le sac à langer (qui peut être un simple sac). Ce qui permet de réaliser jusqu’à 1000 € d’économies rien que pour la poussette !
 

 

Écologique

Premier prix

Marques

TOTAL

464 €

463 €

2311 €

Sac à langer

15 €
Seconde main

36,9 €

149 €

Porte-bébé / écharpe de portage

48,95 €
Neuf, labellisé GOTS

19,66 €

82,95 €

Poussette (combinée nacelle + siège)

150 €
Seconde main

289 €

1379 €

Siège auto

229,9 €
Neuf, fabriqué en Europe et validé par Securange

54,99 €

499,95 €

Lit de voyage

20 €
Location de 2 mois

62,49 €

199,95 €

 

On vérifie évidemment que les produits répondent aux normes de sécurité. Pour le siège auto, on opte plutôt pour un siège neuf car il doit obligatoirement n’avoir subi aucun accident de la route[10].

Et pour certains objets qu’on utilise moins souvent, comme le lit de voyage, on pense à la location ou au prêt, qui évite un achat.

> Voir aussi : quel matériel choisir pour bouger avec bébé ?
 

écharpe de portage
Exemple d'écharpe de portage

Il n’y a pas que le matériel

De nombreux objets indispensables ne sont utiles que peu de temps car bébé grandit vite. Pour équilibrer son budget et leur donner une seconde vie, on vend, loue ou donne ce dont on ne sert plus. Ça aide à rentabiliser les grosses dépenses, et permet d’allonger la durée de vie de l’équipement.

Bien s’équiper est essentiel pour accueillir un enfant. Mais être parent c'est bien plus que du matériel : c’est aimer, passer du temps ensemble, parler, écouter, guider, encourager, aider, partager, s’amuser… et mille et une autres choses nécessaires au bien-être et au développement de son enfant.

 

> Voir aussi notre nouvelle campagne "Générations écoconso" pour toute la famille.

 


[2][2] Prix relevés en avril et mai 2022. Pour la catégorie « écologique », les prix sont basés sur des achats en seconde main (magasins, Marketplace, Vinted…), sur des sites écologiques (Sebio...) et des locations auprès de mutuelles. Pour la catégorie « premier prix », les articles ont été choisis dans des magasins de puériculture (Dreambaby), sur Aliexpress ainsi que dans des enseignes comme Action, Primark, Ikea, etc. Enfin, pour les marques, les prix proviennent de magasins spécialisés comme Dreambaby, Orchestra ou de grandes enseignes comme Maison du Monde...

[3] Par soucis de cohérence, le comparatif des listes de naissance se base uniquement sur l’achat et la location. Le prêt et le don ont volontairement été laissés de côté pour ne pas biaiser les calculs.

[4] Plus d'infos : La maison des maternelles.

[5] Prix établis sur la durée d’utilisation des langes de 2,5 ans, avec le coût des feuillets de protection et des lessives

[6] Pour environ 5500 langes + selles, entre la naissance et l’âge de la propreté. Source : Intradel.

[7] Les perturbateurs endocriniens agissent sur le système hormonal. Les bébés y sont particulièrement sensibles. Voir à ce sujet : « Comment éviter les perturbateurs endocriniens ? », en particulier pour l’alimentation et les cosmétiques ainsi que « Les perturbateurs endocriniens impactent le cerveau des nourrissons ».

[10] Le site de Securange est une bonne référence pour le choix de cet équipement délicat.

 

Voir aussi