Où et comment rouler selon son vélo électrique ?

Type de publication:

Thématiques : 

Mots-clés : 

Auteurs : 

Renaud De Bruyn

Selon qu’on a un vélo à assistance électrique, un vélo motorisé ou un Speed-pedelec, les règles de circulation sont différentes.

Où et comment rouler en fonction de son vélo électrique ? Selon qu’on a un vélo à assistance électrique, un vélo motorisé ou un Speed-pedelec, on doit adapter son utilisation. Mais aussi avoir ou non un permis, une plaque d’immatriculation, une assurance…

Sommaire :

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
 

Le vélo à assistance électrique

Aussi appelé VAE, le vélo à assistance électrique est celui qu’on rencontre le plus souvent.

Ses caractéristiques sont :

  • moteur de 250W maximum ;
  • l’assistance se coupe à partir de 25 km/h ;
  • l’assistance ne fonctionne que si on pédale en même temps.

Il est assimilé à un vélo sans moteur et doit donc respecter les mêmes règles du code de la route, ni plus, ni moins. Un vélo électrique a donc aussi accès aux SUL (sens uniques limités), au Ravel, etc.

Il n’y a pas d’obligation de s’assurer (même s’il est recommandé d’avoir une RC familiale), de porter un casque ou d’avoir le permis.

> Lire aussi : Comment bien choisir son vélo électrique ?
 

Le vélo motorisé

C’est un vélo électrique dont le moteur peut avoir une puissance de 1000 W maximum. Il faut avoir 16 ans pour pouvoir le conduire. Il est aussi limité à 25 km/h. C’est un type de vélo électrique assez rare sur le marché.
 

Le Speed-pedelec

C’est un vélo électrique :

  • dont l’assistance se coupe à 45 km/h ;
  • dont le moteur peut atteindre 4000 W ;
  • dont l’assistance ne fonctionne que si on pédale en même temps.

Il est assimilé à un cyclomoteur de classe SP, assez proche d’un cyclomoteur de classe B.

Il y a plusieurs obligations légales pour rouler avec un Speed-pedelec :

  • le casque est obligatoire [1] ;
  • il faut avoir minimum 16 ans et le permis de conduire cyclomoteur (AM) ou le permis B ;
  • il est nécessaire de prendre une assurance RC [2] ;
  • le vélo doit être immatriculé.

Ces vélos électriques « 45 km/h » ne peuvent, par défaut, pas circuler dans les SUL, sur le Ravel, les pistes cyclables… Des panneaux additionnels peuvent cependant autoriser les Speed-pedelec à circuler sur ces voiries.

Comme le vélo à assistance électrique, il est éligible à l’indemnité vélo qu’un employeur peut accorder à ses employés.

> Lire : Combien coûte un vélo électrique à l'achat et à l'utilisation ?

Quelles sont les obligations légales pour le cycliste qui utilise un vélo électrique ?
Source  : https://mobilit.belgium.be

 

[1] Casque vélo qui protège les tempes et l’arrière du crâne, comme ceux de la norme NTA8776 (mais pas uniquement), ou casque de mobylette.

[2] Parfois intégré à la RC familiale.

 

Voir aussi