Quel frigo / congélateur acheter pour économiser l'énergie ?

Quel frigo acheter pour consommer peu d'énergie ?
Quel frigo acheter pour consommer peu d'énergie ?

Type de publication:

Thématiques : 

Mots-clés : 

Auteurs : 

Jonas Moerman

On garde son frigo une dizaine d’années. Et sur 10 ans, il va coûter environ autant à l’utilisation qu’à l’achat. On choisit donc un appareil économe en énergie et adapté à ses besoins. Conseils.
 

Sommaire :

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
 

Choisir un appareil adapté à ses besoins

En magasin, on trouve différents appareils :

  • Frigo une porte : surtout dédié à la réfrigération, avec parfois un petit compartiment congélateur.
  • Frigo 2 portes : ils combinent une partie réfrigérateur et une partie-congélateur de maximum 100 litres.
  • Congélateur coffre (ou bahut) et congélateur armoire, avec un volume qui peut atteindre 400 litres.
  • Frigo américain side-by-side : très massif, avec la partie réfrigérateur à côté de la partie congélateur. Il comporte souvent un distributeur de glaçons et d’eau fraîche sur la façade. Sa consommation est élevée, avec 400 kWh pour un A+++.

À l'achat, le premier critère c’est l’adéquation par rapport aux besoins. On peut être tenté d’acheter plus grand « au cas où ». Mais plus grand c’est aussi plus de consommation toute l’année pour un appareil que l’on n’éteint pratiquement jamais.

Pour le réfrigérateur, on conseille un volume de 50 litres par personne avec un minimum de 100 litres.

Pour le congélateur, c’est très variable en fonction des habitudes : a-t-on un potager ou achète-t-on de grandes quantités de viande ?

Alors, que choisir ?

  • Si on achète rarement des surgelés et qu’on stocke juste de la glace et quelques glaçons, le frigo une porte suffit amplement.
  • Pour des volumes de congélation de 15 à 100 litres, un combiné réfrigérateur-congélateur fait l’affaire.
  • Pour des volumes supérieurs, il faut envisager un congélateur séparé. Le congélateur-armoire consomme un peu plus d’énergie que le congélateur coffre (une vingtaine de kWh) mais il prend moins de place au sol. En contrepartie, les congélateurs coffres peuvent offrir une grande capacité et dépasser 400 litres.

SI on opte pour un congélateur séparé, on n’oublie pas que ce sont alors deux appareils qui vont consommer de l’électricité tous les jours de l’année. Si c’est pour garder la production du jardin ou du potager, on n’hésite pas à tester aussi d’autres méthodes de conservation, dont certaines nécessitent moins ou pas du tout d'énergie.
 

Utiliser l’étiquette énergie pour comparer

L’étiquette énergie permet de comparer plusieurs appareils d’un coup d'oeil. Elle renseigne sur la consommation mais fournit aussi d’autres infos utiles comme la contenance ou le niveau sonore.
 


 

La classe énergétique

Dans les magasins, on ne trouve plus de frigo ou de congélateurs inférieurs à la classe A+. Il y a une différence d’environ 20% entre deux classes : un appareil A+++ consomme environ 40% de moins qu’un appareil A+.

La consommation d’énergie

La consommation est indiquée en kWh/an. Elle va de 80 kWh/an pour un petit frigo sans congélateur à plus de 400 kWh/an pour un frigo américain.

La contenance

L’étiquette énergie précise la contenance de l’appareil (partie réfrigération), ainsi que la contenance du compartiment congélation.

Les étoiles

Les étoiles indiquent la performance en température du compartiment congélateur.

Chaque étoile équivaut à -6°C :

  • Sans étoile : ces frigos n'ont pas de compartiment congélateur, conserver des surgelés y est impossible.
  • Une étoile * : compartiment descendant jusqu'à -6°C on peut y garder des produits surgelés pendant 1 à 2 semaines.
  • Deux étoiles ** : compartiment atteignant -12°C, les surgelés s'y conservent 2 mois.
  • Trois étoiles *** : compartiment atteignant -18°C, les surgelés s'y conservent jusqu’à 12 mois.
  • Quatre étoiles **** : vrai congélateur qui, avec ses - 24°C, est l’idéal pour la congélation maison, surtout en grandes quantités, et permet de conserver jusqu’à 12 mois.

Au fait, faut-il parler de congélateur ou de surgélateur ? La différence tient dans la température et la vitesse de refroidissement. Chez soi, on utilise un congélateur qui peut descendre à -24°C et congeler des aliments en 24h. Dans l’industrie, les surgélateurs descendent jusqu’à -30°C ou -50°C et permettent de refroidir de grandes quantités d’aliments plus rapidement.

Le niveau de bruit

On préfère un modèle silencieux, surtout si on est susceptible d’entendre l’appareil pendant son sommeil. Une différence de 3 dB représente un doublement de la puissance sonore. Les appareils les plus silencieux ne dépassent pas 40 dB.
 

Une capacité de congélation adaptée

Si on congèle souvent de grandes quantités en une fois, on s’informe sur la capacité de congélation de son appareil. Exprimée en kg/24h, elle permet de savoir quelle quantité d’aliments on peut congeler en une fois. Une valeur courante est 20 kg/24h mais certains congélateurs vont jusqu’à 38 kg/24h. On respecte bien cette indication pour permettre une bonne congélation des aliments.

Dans ce cas, on peut aussi être intéressé par un congélateur muni d’une fonction congélation rapide. La vitesse de congélation est importante pour la qualité de la conservation. Elle s’accélère si la température est plus froide. Lorsque l’on doit congeler beaucoup d’aliments, on active cette fonction quelques heures à l’avance : la température va descendre à -24°C pendant le temps de la congélation et revenir à -18°C ensuite.
 

Un congélateur avec une bonne autonomie

En cas de coupure de courant, les aliments restent congelés plusieurs heures, tant qu’on n’ouvre pas la porte de l’appareil. Certains appareils atteignent une autonomie de 48 à 60h : de quoi éviter tout souci, une coupure d’électricité aussi longue étant peu probable. Pour éviter que l’appareil soit débranché accidentellement, on évite de brancher un congélateur ou un réfrigérateur sur un multiprise à interrupteur.
 

Attention à la classe climatique

Si on compte installer son frigo / congélateur dans une pièce non chauffée (où la température pourrait descendre sous 16°C), on vérifier la classe climatique de l’appareil.

Elle indique la plage de températures ambiantes optimale pour le fonctionnement des appareils de froid.

Classe climatique des frigos et congélateurs


En général, les appareils appartiennent à plusieurs classes, par exemple SN-ST ou SN-N-ST-T.

Quand le frigo est dans la cuisine, la classe N (Normal) est parfaite. Mais si on le place à la cave, au garage ou dans un autre espace non-chauffé, on veille à ce qu’il soit de classe SN (Subnormal).

Cette information n’est pas indiquée sur l’étiquette mais on peut poser la question en magasin ou vérifier sur le site du fabricant ou d'un distributeur.
 

Plus d'info

 

Voir aussi