Les étiquettes sans prise de tête - Les produits d'entretien

Type de publication:

Thématiques : 

Cliquez sur une des catégories (réflexes écoconso, ingrédients, labels…) pour obtenir plus d'informations ...


 

Les étiquettes « produits d'entretien », sans prise de tête !

L'entretien participe au confort de nos lieux de vie et maintenir une hygiène suffisante a une grande importance. Mais, saviez vous que cette activité peut avoir des effets sur la qualité de l'air intérieur, la santé des travailleurs et l'environnement ? Pourtant, nettoyer, entretenir son espace de vie est un acte anodin ; les produits d'entretien sont en vente libre et un enfant peut les acheter. Cependant, de nombreux ingrédients sont dangereux, tant pour notre santé que pour l'environnement et le nettoyage conventionnel peut être à l'origine :

  • D'effets éco-toxicologiques dans l'eau à cause de l'utilisation de produits chlorés (eau de javel) et d'autres substances agressives ;
  • D'une grande quantité de déchets d'emballages, parfois ayant contenu des substances dangereuses ;
  • D'effets sur la santé des personnes en contact direct avec les produits et sur la santé des occupants, en particulier des personnes sensibles dont les enfants, car la qualité de l'air a été dégradée par les émissions de ces produits.

Il est possible de diminuer ces impacts en utilisant des produits alternatifs qui ont moins d'effet sur la santé et l'environnement que les produits conventionnels.

Toutefois, un changement de produits n'est pas suffisant ! Le changement d'attitude est aussi important : cessons d'associer la notion de propreté à l'odeur de javel ou tout autre produit désinfectant…

L'entretien est l'opération qui consiste à éliminer les salissures, selon des procédés mécaniques et / ou chimiques, afin :

  • d'assurer la propreté des lieux,
  • d'améliorer les conditions de vie des occupants (conditions de santé et confort de vie)
  • de créer et maintenir une hygiène suffisante
  • prolonger la vie des matériaux
  • d'offrir de la sécurité : cela évite, par exemple, que quelqu'un glisse sur une tache grasse

HAUT

Qu'est-ce qu'un produit d'entretien ?

Les produits d'entretien sont des préparations de substances chimiques destinées à laver et nettoyer. Leur composition est plus au moins complexe. Ils contiennent toujours des agents de surface (tensioactifs) qui entraînent ou solubilisent les salissures. Ils sont associés, selon le type d'application avec :

  • des acides : utilisés comme détartrant et antirouille
  • des bases : augmentent l'activité des savons et certains détergents, dissolvent les graisses, éliminent les cires...
  • des agents complexant : utilisés pour leur action anticalcaire
  • des adjuvants divers : comme les enzymes, agents de blanchiment, azurants optiques, désinfectants et antiseptiques, conservateurs, abrasifs, solvants pour les salissures tenaces, parfums...

L'impact environnemental d'un produit d'entretien se produit tout au long de son cycle de vie :

  • lors du processus de fabrication : les procédés d'extraction, transport et transformation des matières premières impliquent des émissions polluantes et la consommation d'énergie. L'impact sera aussi plus au moins important si les ingrédients sont issus d'une ressource renouvelable ou non, de la quantité et qualité des déchets d'emballage, etc.
  • après utilisation : biodégradabilité, persistance, éco-toxicité...

Les impacts sur la santé des produits d'entretien sont peu ou mal connus (les tests de toxicité se font sur une substance isolée mais pas sur un mélange de substances et de produits). Un des facteurs à prendre en considération est l'exposition :

  • Une exposition chronique (en continu) peut induire à long terme des sensibilisations.
  • A court terme, au moment de l'utilisation, certaines personnes développent des pathologies passagères liées à l'exposition directe aux substances présentes dans le produits d'entretien : irritations cutanées, oculaires ou du système respiratoire, des brûlures et des allergies.

Les produits d'entretien écologiques ont une composition plus respectueuse de la santé (en éliminant des solvants nuisibles, par exemple) et de l'environnement (en optant par des matières premières renouvelables et biodégradables). Mais, tout comme leurs homologues traditionnels, ce sont des solutions chimiques à manipuler avec précaution.

Un produit d'entretien à faible impact environnemental n'est pas forcément sans danger pour l'utilisateur !

Les produits d'entretien, même ceux qui sont plus écologiques, peuvent poser problème lors de la manipulation. Un exemple : la farine de bois, qui peut remplacer des abrasifs synthétiques dans la composition de détergents pour enlever des salissures tenaces, est connue par son effet irritant.

L'utilisation d'équipements de protection est recommandée, mais lorsque les personnes sont allergiques, la seule solution qui existe est l'éviction du produit en cause.

HAUT

Ingrédients des produits d'entretien

L'ingrédient principal du produit d'entretien est le tensio-actif, vrai principe nettoyant du produit. Il est accompagné d'une grande quantité d'eau ou de solvant, et d'autres ingrédients selon les usages, comme les bases et les acides mais aussi d'adjuvants, de parfums, conservateurs, désinfectants, etc.

A privilégier *

* Prudence : certains ingrédients, même d'origine naturelle, peuvent être allergisants pour les enfants et
les personnes sensibles.

A éviter :

HAUT

Tensio-actifs

Ingrédients concernés : alkylphénols et dérivés : AP, APE, APEO, LAS, silicates, carbonate de sodium, carbonates, cristaux de soude, hydroxyde de sodium, tensioactifs d'origine végétale, ammoniac, LAS, nonylphénol, PEG, SLES, SLS, soude caustique, tensioactif d'origine synthétique

Les tensioactifs (agents de surface ou surfactants) sont la composante principale des produits d'entretien. Ils sont aussi appelés tensioactifs ou surfactants et confèrent au produit sa capacité d'éliminer la saleté des surfaces et à maintenir celle-ci en suspension.

Les agents de surface sont constitués d'une partie lipophile, attirée par les corps gras, et d'une partie hydrophile, soluble dans l'eau. Cette structure permet de dissoudre des souillures. L'action mécanique du nettoyage contribue ensuite à les éliminer.

La partie hydrophile peut présenter une charge électrostatique conférant des propriétés spécifiques :

  • agents de surface anioniques (charge négative) : bons détergents avec un pouvoir moussant élevé et faciles à rincer. De ce fait, ce sont les plus utilisés. Des exemples de familles chimiques sont les savons, les phosphates, les sulfonates (sulfonate d'alkylbenzène : LAS) et les sulfates (alkylsulfates et alkylsulfates éthoxylés). Ils sont irritants.
  • agents de surface cationiques (charge positive) : ils ont un pouvoir détergent plus faible mais exercent une action antimicrobienne. De ce fait, ils sont utilisés comme conservateurs ou adoucissants textiles. Ce sont les sels d'amines quaternaires et les amines éthoxylées, souvent incompatibles avec les agents de surface anioniques. Ils sont irritants et toxiques dans l'environnement.
  • agents de surface amphotères (charges positive et négative) : bon pouvoir moussant et détergent. Ce sont par exemple des bétaïnes. Combinent les propriétés détergentes de la famille anionique avec le pouvoir désinfectant de la famille cationique. Se caractérisent par une bonne tolérance pour la peau et les yeux.
  • agents de surface non ioniques (sans charge) : ont un faible pouvoir moussant et sont peu irritants. Souvent utilisés comme émulsifiants ou épaississants. Ce sont les alcools éthoxylés (AEO), les alcanolamides (DEA et CDA) et alkylphénols éthoxylés (APEO). Ils neutralisent l'effet irritant des agents de surface anioniques. Par contre, on le soupçonne d'interférer avec le système hormonal (disrupteurs endocriniens).

On ne peut pas dire qu'un type d'agent de surface soit plus à conseiller qu'un autre : leur emploi dans la formulation diffère selon la fonction du produit d'entretien. Il est par contre recommandé de privilégier les agents de surface issus de matières premières renouvelables et présentant moins de risque pour la santé et les écosystèmes.

Voir aussi