100% d'électricité renouvelable en 2050, est-ce possible ?

Vivre d'électricité 100% renouvelable d'ici 2050 : est-ce utopique ou possible et réalisable ? Les associations belges dévoilent leurs propositions dans Notre futur énergétique.

Un futur 100% renouvelable à l'horizon 2050 ce n’est pas juste un slogan. N’en déplaise à la ministre de l’énergie Marie-Christine Marghem. Au contraire. Un scénario 100% renouvelable est techniquement faisable, économiquement viable et compatible avec l'accord de Paris. C’est ce que rappellent les associations Inter-Environnement WallonieGreenpeaceWWF et Bondbeterleefmilieu avec l'étude « Notre avenir énergétique 2016 »

La France aussi peut se passer de nucléaire et viser le 100% renouvelable d'ici 2050 de manière globale, pas seulement pour l'électricité. C’est ce que démontre l'association française négaWatt dans son nouveau scénario 2017-2050.

Reste à voir ce qu’en feront les quatre ministres belges de l’Énergie pour établir les contours d'un pacte énergétique. Ils ont créé quatre groupes de travail à cette fin, dédiés à la production, aux interconnexions, au fonctionnement du marché et à la gouvernance.

Pas de retour à la bougie

Le hic ? Le débat sur l’avenir énergétique débouche souvent sur la sortie du nucléaire (décidée en 2003). Et se cristallise. On en arrive toujours aux mêmes discussions : « on ne va quand même pas revenir à la bougie », « c'est la faute du fédéral, des régions, d'Écolo... » Et à la fin, le même refrain : on préfère prolonger le nucléaire car on ne sait toujours pas comment remplacer les 6000 MW des 7 réacteurs de Doel et de Tihange.

L'actualité énergétique est encore rythmée par les risques de blackout, la distribution de pastilles d'iode « au cas où » et les promesses de « on fera tout pour que la facture du consommateur n'augmente pas ».

Difficile dans ce cas de voir la trajectoire que les différents gouvernements veulent imprimer à l'avenir énergétique de la Belgique.

Comment y arriver ?

Pour favoriser un scénario électrique 100% renouvelable, il faut à la fois agir sur la demande et sur la production d'énergie.

L'outil du gouvernement fédéral my2050.be propose des exemples de mesures à prendre pour maîtriser la demande d'énergie dans une optique bas carbone :

  Sobriété (comportements, organisation de la société) Efficacité (technologie)
Transport
  • diminuer le nombre de kilomètres parcourus
  • augmenter le taux d'occupation des véhicules (covoiturage, partage de voiture…) 
  •  utiliser davantage les transports publics
  • généraliser les véhicules électriques et hybrides pour les véhicules individuels
  • diminuer le transport par camions au profit du rail et de la voie fluviale
  • doter les camions de moteurs plus efficaces
Bâtiment
  • occuper des logements plus compacts et plus petits (appartements)
  • diminuer la température du chauffage
  • utiliser de façon rationnelle la climatisation et l'eau chaude
  •  améliorer l'isolation
  • diminuer la consommation de l'éclairage et des électros
  • généraliser les pompes à chaleur. Elles chauffent les bâtiments en récupérant les calories dans l'air, l'eau ou le sol. 
Agriculture
  •  baisser la consommation de viande et le nombre d'animaux
  • d'ici 2050 (par rapport à 2010), réduire les émissions de méthane, d’azote du fumier et d'azote du sol

 

Concernant la production d'énergies renouvelables, le constat est remarquable : on observe la diminution du coût de l'éolien et du solaire partout dans le monde. Ces énergies deviennent donc compétitives par rapport aux énergies fossiles (gaz, pétrole, charbon) et au nucléaire.

En 2030, les sources d'énergie renouvelable pourraient couvrir 58% de la consommation d'électricité totale en Belgique :

  puissance (MW) production (GWh) nombre d'heures de fonctionnement par an facteur de charge
solaire photovoltaïque 14000 12491 892 10%
éolien terrestre 6500 14502 2231 25%
éolien offshore 4000 14000 3500 40%
biomasse 1300 7128 5483 63%
hydro 120 864 7200 82%

Total production d'origine renouvelable en 2030 : 48985 GWh
Consommation totale en 2030 : 85000 GW

En attendant, un geste simple permet de favoriser le développement d’énergies renouvelables : prendre une part dans une coopérative éolienne. Et réapprendre à consommer l'électricité

Mots-clés :