Comment utiliser l’eau de pluie au jardin et à la maison ?

Récupérer l'eau de pluie pour le jardin, c'est tout simple
Récupérer l'eau de pluie pour le jardin, c'est tout simple

Type de publication:

Articles divers

Thématiques : 

Mots-clés : 

Auteurs : 

Jean-François Rixen

Quelles sont les différentes utilisations possibles de l’eau de pluie au jardin et à la maison ? Et peut-on être autonome en eau ?

Pour le jardin, la chasse des toilettes ou la machine à laver… on peut utiliser l’eau de pluie au jardin et à la maison. Il est même possible de la boire, moyennant une installation adéquate.

Récupérer et utiliser l’eau de pluie chez soi, c’est économique, écologique et facile. D’autant qu’en Belgique, il tombe entre 700 et 1400 litres d’eau par mètre carré par an selon les régions.

> Lire aussi : 6 raisons d’utiliser l’eau de pluie

Tout dépend des besoins de la famille. Et avant tout, de la taille de la toiture qui servira à récolter l’eau. Attention, le toit doit être sain pour ne pas risquer de contaminer l’eau.
 

Sommaire :

- - - - - - - - - - - - - - - - - -
 

Comment utiliser l'eau de pluie chez soi ? [Infographie]
(cliquer sur l'image pour la voir en plus grand)

Comment utiliser l'eau de pluie à la maison et au jardin ?
Infographie : écoconso [CC-BY-NC-ND]

 

Si une citerne existe et est utilisable, c’est parfait. Mais en installer une peut nécessiter de gros travaux. À l’occasion d’une rénovation importante ou de travaux de terrassement, on peut par contre profiter du chantier pour l’installer.
 

Pour arroser son jardin, nettoyer le trottoir...

Dans la plupart des cas, il est possible d’utiliser l’eau de pluie pour un usage ponctuel : arroser son jardin, nettoyer le trottoir ou la terrasse, laver sa voiture... Même si on a une petite toiture ou une toiture plate.

Pour cela, il suffit de raccorder ses gouttières à :

  • soit une citerne, enterrée ou non, d’au moins 1 m³. Si elle enterrée, il faut compléter l’installation avec une pompe électrique ou manuelle.
  • soit un bidon ou un fût de grande capacité. Pour faciliter son utilisation, on le choisit muni d’un robinet et on le surélève pour pouvoir facilement remplir un arrosoir ou un seau. On peut aussi opter pour un contenant de récup’ et y ajouter un robinet. On veille alors à ce qu’il n’ait contenu aucun produit dangereux.
    Grilles pour éviter les feuilles dans le tonneau d'eau de pluie
    Pour éviter que les feuilles tombent dans la réserve d'eau de pluie, on peut placer des grilles. À gauche, une grille sur le tonneau de récupération, à droite un grillage sur les gouttières

Idéalement, on place une petite grille à l’entrée de la citerne ou sur ses gouttières pour éviter que les feuilles, des déchets ou des petits animaux tombent dans la citerne.

On peut aussi installer un trop-plein pour ne pas tremper les abords quand le réservoir déborde.
 

Si on a une toiture moyenne : pour les toilettes et le ménage

Avec une toiture de moins de 50 m², on peut récupérer l’eau de pluie avec une petite installation et un filtre de base. Ça permettra de récupérer l’eau de pluie pour alimenter la chasse des WC. Ce sont les toilettes qui utilisent le plus d’eau à la maison : 1/3 de notre consommation. Récupérer l’eau de pluie évite de gaspiller de grandes quantités d’eau potable.

On peut aussi utiliser cette eau pour nettoyer la maison ou alimenter la machiner à laver.

Les toilettes, le ménage, et le jardin en plus, totalisent 56% de la consommation d’eau à la maison, d’après Test-Achats. Utiliser l’eau de pluie promet donc une belle économie !
 

Avec une grande toiture : utiliser l’eau de pluie pour (presque) tout

Si on a une toiture de plus de 50 m², on peut utiliser l’eau de pluie pour alimenter sa douche (un tiers de la consommation d’eau chez soi !) ou faire la vaisselle.

On peut même la boire et l'utiliser en cuisine, à condition de la rendre potable. Pour cela, la filtration doit être plus poussée. On doit aussi porter une attention particulière au bon entretien de l’installation.

> En savoir plus sur les différents filtres pour l'eau de pluie.

Enfin, il faut alors une citerne de taille suffisante. Une personne consomme 40m³ d’eau par an et une famille de quatre 110m³ en moyenne.[1] Avec une toiture de 100 m² au sol et une citerne de 10 à 15 m³, on peut couvrir les besoins d'un couple avec deux enfants ayant un comportement économe en eau.
 

Être autonome en eau : un idéal ?

Robinet d'eau de pluie (potabilisée) à côté du robinet classique (eau chaude et froide de ville) dans la cuisine
Ici, un robinet d'eau de pluie (potabilisée) est installé à côté du robinet classique (eau chaude et froide de ville) dans la cuisine.
Il est techniquement possible d’être autonome en eau, et donc de se passer totalement du réseau de distribution. Cela suppose certaines contraintes : disposer d’une grande citerne pour ne jamais tomber à sec et/ou utiliser des toilettes sèches, mettre en place une filtration poussée pour rendre l’eau potable… En utilisant de l'eau de pluie, on devient aussi responsable de la qualité de son eau, avec toutes les charges que cela implique (entretien, analyses éventuelles...) alors que l'eau de distribution est fournie potable.

Cela a du sens pour des habitats reculés, situés à distance du réseau de distribution. Mais cela n'est pas possible pour tout le monde. Dans un souci d'équité, il est important que chacun puisse bénéficier d'un volume minimum d'eau potable à un prix démocratique. Pour cela, il faut maintenir un réseau public de distribution, et qu’un maximum de personnes soient connectées à ce réseau pour répartir les coûts.

Actuellement, en Belgique, l’idéal en termes de solidarité, d’économie et d’écologie serait donc de combiner eau de pluie et eau de distribution. Cela apporte aussi un certain confort car si l’on reste connecté au réseau public, on est certain de ne jamais manquer d’eau, même si la citerne d’eau de pluie est vide (longue période sans pluie, année sèche, citerne sous-dimensionnée si le ménage grandit, en cas de fuite…).

Dans tous les cas, les conduites d’eau de pluie et d’eau de distribution doivent toujours rester bien séparées. Et on pense à économiser l'eau, même si elle est de pluie !

> Voir nos 9 conseils pour économiser à la maison
 

Plus d'info

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

[1] Source : Aquawal

 

Voir aussi