Comment se passer de solvants organiques?

Type de publication:

Fiches-conseils n°24

Thématiques : 

Mots-clés : 

Un solvant est une substance qui a le pouvoir de dissoudre d'autres substances, l'eau par exemple! Mais contrairement à l'eau, qui est un solvant minéral, la plupart des solvants sont organiques: acétone, éther, white-spirit... Malheureusement, ces derniers ne sont pas inoffensifs, or nous utilisons presque quotidiennement des solvants organiques ou des produits qui en contiennent. Travaux de décoration, hobbies et entretien constituent, lorsqu'ils requièrent l'emploi de solvants organiques, un risque tant pour la santé que pour l'environnement.

Les solvants organiques font partie de la grande famille des composés organiques volatils (COV). Ce sont des produits très volatils et d'une grande inflammabilité, ayant une odeur caractéristique. Ils dissolvent les corps gras et permettent de maintenir à l'état de liquide les produits auxquels ils sont associés (colles, peintures,...)

En fonction de leur nature, on distingue:

  • les solvants pétroliers (hydrocarbures): essences, kérosène, xylène, toluène, whitespirit, benzène, etc.;
  • les solvants chlorés: chloroforme, trichloréthane, trichloréthylène, perchloréthylène, etc., plus toxiques que les précédents;
  • es solvants oxygénés: acétone, méthanol, propanol, etc.;
  • les solvants d'origine végétale: térébenthine, etc.

En Belgique, nous émettons chaque année des milliers de tonnes de solvants dans l'environnement. La moitié, environ, provient du trafic routier, un dixième des ménages et le reste des industries. En Wallonie, les émissions de COV sont estimées à plus de 100.000 tonnes par an. 80% des émissions de COV des secteurs tertiaire (bureaux) et résidentiel (ménages) sont liées à l'usage des solvants et plus de la moitié des émissions de solvants proviennent de l'usage de peintures et autres produits domestiques.

Où sont-ils ?

L'essentiel de la production des solvants se fait par le transport, l'emploi de véhicules à moteur, la combustion de dérivés pétroliers, etc Leur pouvoir de dissolution les rendent utiles dans les vernis, produits de traitement du bois et dans les activités de peinture (38% des solvants dans l'UE),... Au niveau domestique, ils sont également présents dans les diluants (correcteurs liquides), les cirages et encaustiques ainsi que dans certains produits d'entretien (pouvoir dégraissant), détachants, encres, colles, décapants, marqueurs (xylène), adhésifs, aérosols, cosmétiques (alcools et cétones), produits pharmaceutiques, etc.

L'essence contient des solvants toxiques et ce d'autant plus que le benzène y a pris la place le plomb.

Santé

La plupart des solvants organiques s'évaporent facilement et l'exposition se fait ordinairement par l'inhalation de vapeurs. Certains solvants sont facilement absorbés par la peau et c'est là une autre source d'exposition appréciable. De plus, ils dégraissent et fragilisent la peau, ouvrant ainsi la voie à d'autres contaminations. Une fois dans l'organisme, ces solvants agressent le foie, les reins, les yeux, le nez, les voies respiratoires. Ils peuvent également provoquer de violentes réactions allergiques et induire tous les degrés de troubles nerveux. Certains sont cancérogènes ou peuvent porter atteinte à la fertilité et au foetus (l'exposition prolongée pendant le premier trimestre de la grossesse peut conduire à des anomalies congénitales). Les symptômes sont des maux de tête, fatigue, dermatose, irritabilité, perte de mémoire,...

Parmi les solvants les plus toxiques, citons:

  • le perchloréthylène;
  • le trichloréthylène (trichlo);
  • le white-spirit;
  • le monochlorobenzène.

Environnement

Leur production et leur utilisation impliquent des risques pour l'environnement. Certains solvants contribuent à la formation d'ozone et de smog photochimique dans les basses couches de l'atmosphère. Ils interviennent aussi dans la dégradation de la couche d'ozone dans les hautes couches de l'atmosphère (stratosphère). Ils peuvent également contaminer les nappes phréatiques, les eaux de surface (grande toxicité pour les organismes aquatiques) et les sols.

Étiquetage

Comme la plupart des solvants sont classés "substances dangereuses", les emballages des produits qui en contiennent, doivent porter un ou plusieurs des symboles suivants:


F: légèrement inflammable

F+: très inflammable

T: toxique

T+: très toxique

Xi: irritant

Xn: nocif

C: corrosif

O: comburant

E: explosif

N: dangereux pour l'environnement

Dans certains cas, le producteur doit aussi mentionner des phrases types indiquant les risques ou des mesures de sécurité.

Outre ces mentions, l'étiquette doit aussi donner le nom et l'adresse du fabricant ou de l'importateur. Les stratégies suivantes sont le meilleur moyen de combattre l'exposition aux solvants organiques.

Réduire au minimum leur emploi

  • Evitons autant que possible l'utilisation de solvants organiques et de produits qui en contiennent (détachant, correcteur liquide, colle, marqueur,...).
  • Pour enlever des taches sur des textiles, n'utilisons pas de détachant ni de solvant organique, mais utilisons de l'eau savonneuse; il existe diverses "recettes" pour détacher de manière plus naturelle (le vinaigre blanc, la terre de Sommières,...).
    Voir fiche n°12: "Enlever les taches sans détachant".
  • Pour décaper la peinture évitons les décapants, utilisons des lames à gratter ou l'eau savonneuse et du papier émeri résistant à l'eau.
  • Pour nous laver les mains après utilisation de graisse, de peinture, utilisons de l'eau, du savon et une pierre ponce. L'huile de ménage avant une savonnée est très efficace pour enlever des traces de graisse ou de peinture à l'huile écologique (plus d'huile que de solvants). Le white-spirit est nocif par inhalation et par contact.
  • Privilégions les produits et techniques nécessitant un minimum de produits chimiques:les peintures à l'eau et le nettoyage à haute pression uniquement à l'eau, les techniques de pose de revêtement sans colle, etc.
  • Utiliser des produits dont les ingrédients sont moins nuisibles. Certains solvants organiques sont pratique-ment non toxiques à comparer aux autres. Utiliser les plus faibles quantités possibles de solvants organiques.
  • Privilégions l'utilisation des produits les moins volatils, notamment pour le nettoyage du matériel, et surtout bannissons les solvants organiques chlorés.
  • Ne mangeons ni ne buvons rien pendant l'utilisation Choisissons des peintures écologiques. Leurs impacts sur l'environnement et la santé sont moindre.
  • Si l'emploi de tels produits semble inévitable, lisons attentivement l'étiquette et respectons les conseils d'utilisation.

Sécurité

  • Assurons une bonne ventilation dans la zone où des solvants organiques sont utilisés. La ventilation par aspiration à la source est plus efficace que la ventilation générale ou par dilution.
  • Portons des gants et des vêtements de protection résistant aux solvants pour empêcher le contact avec la peau. Certains matériaux de protection peuvent être pénétrés ou dégradés par les solvants.
  • Les masques ordinairement portés pour se protéger contre la poussière ou l'infection ne protègent pas contre les vapeurs organiques. S'il n'y a pas d'autre moyen d'éviter l'exposition, portons un appareil respiratoire muni d'une cartouche approuvée contre les vapeurs de solvants organiques.
  • Ne transvasons pas les solvants organiques dans d'autres récipients pour éviter toute confusion, laissons-les dans leur récipient originel et veillons à ce que l'étiquette reste lisible.
  • N'allumons pas de feu, de cigarettes, car les éléments organiques volatils en mélange dans l'air sont des cocktails explosifs.
  • Equipons le local de stockage d'un extincteur.
  • Portons des moyens de protection (gants, lunettes, masques, etc.) quand nous manipulons des produits dangereux.
  • Stockons les solvants neufs et usagés dans des locaux bien ventilés, mettons-les hors de portée des enfants.

Une élimination correcte

  • Réutilisons les solvants usagés pour nettoyer le matériel et, quand cela est possible, les restes de peinture en sous-couche.
  • Fermons hermétiquement les récipients contenant les solvants propres ou usagés et rangeons les chiffons imbibés de colle ou de solvants dans des récipients clos.
  • Ne jetons pas les solvants usagés, les restes de peinture ou les colles dans les égouts ni sur les sols ni dans la poubelle; certains solvants incinérés avec les ordures ménagères forment des molécules extrêmement toxiques et cancérigènes.
  • Trions les déchets (résidus de peintures, solvants usagés, chiffons et emballages souillés) et apportonsles à la collecte de petits déchets chimiques

Fichiers attachés : 

Voir aussi