Comparatif produits : les peintures murales

Une peinture naturelle pour le mur
Une peinture naturelle pour le mur

Type de publication:

Comparatifs produits

Thématiques : 

Mots-clés : 

À éviter: les peintures synthétiques (à l’huile)

Si des améliorations ont été faites dans le domaine des peintures, certains produits toxiques, irritants ou allergisants entrent encore dans les compositions actuelles et continuent à faire débat : éthers de glycol, pesticides et agents conservateurs, méthanol, résines synthétiques, hydrocarbures aromatiques, etc. Le séchage de ces peintures est rapide, par évaporation du solvant, ce qui génère une forte odeur et peut causer intoxications et allergies. Elles sont particulièrement à proscrire pour les chambres des enfants, qui sont plus sensibles.

Second choix : les peintures acryliques (à l’eau) ou latex, de préférence porteuses d’un label

Le solvant principal de ces peintures étant l’eau, elles présentent moins de risques pour l’homme et l’environnement. Les composants nuisibles ne sont cependant éliminés que partiellement et on y trouve encore des additifs préoccupants. Privilégiez alors un produit porteur d’un label tel que NF Environnement, Natureplus, l’Ange Bleu ou, au minimum, l’Ecolabel européen. Ces labels, contrôlés par des organismes indépendants, sont basés sur une analyse du cycle de vie du produit et garantissent le respect de critères environnementaux tels que l'interdiction ou la limitation stricte des composants toxiques.

À privilégier : les peintures naturelles à l’argile ou à la chaux

Ces peintures privilégient les matières naturelles renouvelables : liants à base d’huiles végétales, de cire d’abeille, de caséine... ; pigments végétaux ou minéraux ; solvants végétaux (essence de térébenthine, distillats d’agrumes...). Prudence : bien que naturels, ces derniers peuvent causer des troubles dermatologiques. Le séchage de ces peintures est plus lent car elles imprègnent le support en profondeur, ce qui leur permet de durer longtemps. Elles ne sont pas lavables mais laissent passer l’humidité et jouent donc un rôle de régulateur, par exemple dans la salle de bain ou la cuisine. Fabriquer soi-même sa peinture à la chaux ou à l’argile est possible : une solution, écologique, saine et aussi bon marché !

 

Plus d'infos :

Voir aussi