Le tri des déchets : tentative de synthèse

Crédit photo : renato2004 sur www.sxc.hu
Crédit photo : renato2004 sur www.sxc.hu

Type de publication:

Dossiers n°83

Thématiques : 

Auteurs : 

Renaud De Bruyn

Aaah, les déchets, voilà un sujet souvent source de polémiques et de questions qui, sous des dehors anodins, cachent une réalité techniquement pointue !

Combien de fois ne nous sommes-nous pas demandés où devait aller ce fichu pot de yaourt ? Et la lampe de poche usagée ? Et ce morceau de vinyle ? Et les vieilles cassettes vidéo ? Attention, sujet complexe.

Règle numéro 1 : éviter et réutiliser

Un déchet peut se définir comme « quelque chose dont on souhaite se débarrasser ». Visiblement on veut se débarrasser de beaucoup de choses, car ce n'est pas moins de 520 kilos de déchets que l'on produit par an et par personne en Wallonie !
Si aujourd'hui la grande majorité de ces déchets est triée et traitée de manière appropriée, cela reste beaucoup, et même beaucoup trop.

Avant d'aller plus loin, rappelons qu'une bonne gestion des déchets respecte le principe des 3R, ce qui donne, dans l'ordre :

Réduire... ou le meilleur déchet est celui qui n'existe pas.

Recycler, c'est bien, mais ça reste plus «impactant» - pour parler en bon français... -  que de ne pas produire de déchet du tout. Pour éviter certains déchets, on peut par exemple boire de l'eau du robinet plutôt que d'acheter des bouteilles, préférer des produits moins emballés, acheter en vrac, etc. En savoir plus sur la prévention des déchets : fiches prévention.

Réutiliser

Si l'objet dont on souhaite se défaire est encore utilisable, le mieux est de voir si une entreprise d'économie sociale est intéressée par le récupérer. On estime en effet que 10% de ce que l'on jette pourrait être réutilisé directement ! Sont souvent concernés : l'électro, les meubles, les vêtements, les ordinateurs, les vélos, le petit matériel...
C'est important, car une fois repris dans une des filières listées ci-dessous, l'objet ne sera pratiquement jamais réutilisé, même en bon état. En savoir plus sur la seconde main et les entreprises d'économie sociale (avec, entre autres, toutes les bonnes adresses pour donner ou acheter en seconde main) : www.larecup.be

Recycler

Si ce dont on souhaite se débarrasser a passé ces deux premières étapes, alors il est temps de lui trouver une poubelle où le jeter.

Une question de tri

C'est ici que les romains s'empoignèrent, ou que les Athéniens s'atteignirent (au choix).
Car il existe une multitude de déchets différents et tous ne sont pas collectés de la même manière. Plus sournois encore, les méthodes de collectes varient d'un endroit à l'autre, parfois même au sein d'une région. Par exemple, un Liégeois mettra ses déchets non triés dans un sac jaune, là où un Bruxellois y mettra... les papiers et les cartons. Papiers et cartons qui sont collectés sans sac un peu partout ailleurs. Tout comme un Gaumais ne mettra pas de canette dans un sac bleu, alors qu'un Namurois, si. Pour couronner le tout, cela change de temps en temps.

Déchet cherche filière

Les déchets peuvent être collectés via :

les collectes en porte-à-porte
les collectes en porte à porte pour les déchets non triés 
les parcs à conteneurs (PAC), appelés aussi recyparcs, écoparcs, parcs de recyclage, déchetterie
un vendeur agréé, parfois uniquement à l'achat d'un produit neuf similaire à celui dont on se débarrasse (principe du 1=1), parfois gratuitement (principe du 1=0) 
un point de collecte : école, magasin, bureau... où il y a une petite boîte destinée à récolter le déchet concerné 
les bulles et autres conteneurs dédiés
les coins verts mobiles, qui reprennent les déchets dangereux via une camionnette stationnée dans différents quartiers selon un horaire déterminé (à Bruxelles)

 

Et donc, où puis-je mettre tel ou tel déchet ?

Les PMC (emballages en plastique, métal et cartons à boisson)

Concerne : emballages de boissons (bouteilles et bocaux en plastique, cartons à boissons, canettes, boîtes de conserve...), de produits d'entretien et de cosmétiques (flacon de gel douche...).
On peut y mettre également les couvercles métalliques des pots, les capsules et les bouchons en plastique. Les emballages de produits dangereux (certains produits d'entretien) sont à déposer aux petits déchets chimiques.
Repris via : | , gérés par Fost Plus - www.fostplus.be

-

 

Les papiers-cartons

Concerne : tous les papiers et cartons propres. Les papiers souillés et les papiers spéciaux iront dans la poubelle non triée (emballage de pizza plein de sauce tomate, papier peint, mouchoirs en papier...). Les papiers et cartons qui ont servi à nettoyer des substances dangereuses iront aux petits déchets chimiques.
Repris via : |, gérés par Fost Plus - www.fostplus.be

 

-

Les DEEE (déchets d'équipement électriques et électroniques)

Concerne : gros et petit électroménager (frigo, lave-linge, mixer, machine à café...), matériel informatique et de télécommunication (GSM, ordinateurs...), télévisions, matériel d'éclairage (sans les ampoules), matériel de jardin (tondeuse...), thermostats, détecteurs de fumée (tant optiques que ioniques), montres... Liste complète des produits concernés : www.recupel.be/349196.fil (PDF).
C'est typiquement le genre d'objet qui pourrait être récupéré par une entreprise d'économie sociale s'il fonctionne encore. N'hésitez pas à faire appel à elles via www.larecup.be !
Repris via : | (à l'achat d'un produit neuf) | (encombrants via les Ressourceries dans certaines régions), gérés par Recupel - www.recupel.be

-

Les pneus

Concerne : tous les pneus (sauf ceux de vélo, à mettre dans la poubelle classique).
Repris via : | (à l'achat d'un produit neuf), gérés par Recytyre - www.recytyre.be.

-

Le verre

Concerne : bouteilles et bocaux en verre, biberons en verre, bouteilles de vin ou de soda non consignées en verre, flacons de parfum, pots de mayonnaise ou de yaourt en verre...
Ne sont pas repris : les miroirs, vitres, lampes à incandescence classiques (même halogène), plats en grès, en pyrex, en céramique... Ces déchets sont à déposer au PAC ou dans la poubelle tout venant dans certains cas.
Repris via : | | (vérifier avec l'intercommunale), gérés par Fost Plus - www.fostplus.be

-

Les piles

Concerne : toutes les piles et accumulateurs, sauf les batteries de véhicules. Les piles sont, avec les emballages, les deux déchets qui sont collectés sélectivement depuis le plus longtemps. Il y a 20 000 points de collecte de piles usagées en Belgique : ce doit être le déchet dont il est le plus facile de se débarrasser !
Reprises via : | , gérées par Bebat - www.bebat.be

-

Les huiles de friture

Eh oui, les huiles de fritures ont également leur filière de récupération et de recyclage !

Reprises via : | , gérées par www.valorfrit.be.

-

Les huiles mécaniques

Concerne : les huiles mécaniques, de vidange...

Reprises via : | | (Bxl : Speedy et QTeam), gérées par www.valorlub.be

-

Les petits déchets chimiques& (déchets spéciaux des ménages)

Concerne : les néons, tubes fluorescents et ampoules économiques, les radiographies, les thermomètres à mercure, les engrais, les pesticides, les fonds de peinture, les batteries, l'antigel, les extincteurs, les cartouches d'imprimante, les solvants... ainsi que tous les produits qui arborent un des sigles de danger ci-contre (c'est le cas notamment de certains produits d'entretien devenus courants).

Repris via : ,

Ne sont pas concernés : les produits explosifs ! (Appeler le service de déminage de l'armée : 016 40 61 66, ou la Police : 101).

-

Les médicaments périmés

Repris via : (pharmacies).

L'emballage, souvent en carton, peut cependant être jeté dans... les papiers-cartons.

-

L'amiante-ciment

Concerne : tous les produits faits complètement ou en partie d'amiante-ciment ainsi que tous les objets ayant été en contact avec de l'amiante ou en ayant contenu : ardoises en fibrociment, tuyaux en fibrociment, isolation avec fibres d'amiante, objets réfractaires, vêtements ayant servi à des travaux de retrait d'amiante dans un bâtiment...
Attention, les déchets d'amiante doivent normalement être emballés dans des sacs spéciaux vendus séparément. Le personnel des PAC n'est en général pas autorisé à manipuler ces déchets.

Repris via : (vérifiez auprès de votre intercommunale que le votre l'accepte). Bruxelles : contacter Bruxelles-environnement.

-

Les déchets organiques

Concerne : les déchets dits « verts » (tontes de pelouse, feuilles, branches...) et les déchets organiques comme les restes de nourriture, les épluchures des fruits et légumes...
Repris via : (vérifiez auprès de votre intercommunale) |
Le plus simple reste cependant de les composter dans votre jardin, dans le compost de votre quartier ou d'appartement (en ville).

-

Les bouchons de liège

Concerne : tous les bouchons en liège, les panneaux muraux, les revêtements de sols, les semelles de chaussures, les sous-plats... tout ce qui est en liège mais sans fioritures (pas de métal, cuir, bois...).
Les bouchons synthétiques sont à mettre dans la poubelle.
Repris via : (plus de 20 000), gérés par Vlaspit - www.lepetitliege.be/fr/index.html (anciennement le Petit Liège) |

-

Les vêtements

Les vêtements qui sont encore en bon état iront de préférence à une entreprise d'économie sociale [www.larecup.be]. S'ils ne sont plus récupérables (tâchés, déchirés), ils iront à la poubelle tout-venant.
Repris via : (conteneurs, vêtements en bon état) | (vêtements inutilisables) |

-

Les encombrants

Concerne : tout ce qui n'est pas repris dans une collecte dédiée et qui ne rentre pas dans le sac poubelle tout-venant (carpettes, sommiers, papiers peints, balatum...). En morceaux, ils rentrent dans un sac poubelle classique et doivent y être jetés.
Attention, dans certaines régions cette catégorie reprend encore les électroménagers ! (notamment là où opère une ressourcerie [www.res-sources.be/ressourcerie]).
Repris via : |

-

Les bonbonnes de gaz

Reprises via :

-

Les briques, briquaillons, bois, métaux...

Concerne : bois (meubles, portes...), métaux, briques, béton, carrelages, plâtre, pots en terre cuite, grès...
Repris via :

-

Et les autres alors ?

S'il n'y a pas vraiment de liste des déchets acceptés dans tous les parcs à conteneurs, normalement tous les déchets cités ci-dessus seront repris. Certains parcs iront cependant plus loin et accepteront par exemple la frigolite, les CD et DVD, les bâches agricoles, les pots de fleurs en plastique, les cintres, les films plastiques d'emballage... Difficile ici de faire une liste exhaustive de ces particularités !
Repris via : (à vérifier auprès de votre intercommunale)

-

Les déchets non triés

Concerne : les déchets ultimes, qui n'ont pas trouvé place dans une des catégories ci-dessus. On y mettra par exemple (liste assurément non exhaustive !!) : les papiers gras et souillés, les bics jetables, le pot de margarine ou de yaourt, les papiers d'emballage du pain, une passoire cassée, tous les blisters et films plastiques d'emballage, les bougies, les feuilles d'alu (alimentaires), un vieux ballon, une ampoule à incandescence classique ou halogène, les vieux vêtements déchirés, les cassettes vidéo, les fourchettes en plastique ou en métal, la boîte du Camembert, etc.

Repris via : (sac blanc, sac jaune, conteneur à puce...)

 

Vous vous posez encore des questions ?

Vous n'avez pas trouvé de réponse à vos questions dans ce dossier ? C'est normal, il est impossible d'être exhaustif dans ce domaine. Si vous ne savez pas quoi faire de votre déchet, le mieux est de contacter votre Intercommunale ou votre commune à l'aide des adresses ci-dessous.

Toutes les intercommunales (ou presque) reprennent de manière plutôt complète et détaillée sur leur site internet les déchets qui sont acceptés dans leurs parcs à conteneurs. N'hésitez pas non plus à les contacter pour tout ce qui concerne les horaires d'ouverture des PAC ou les quantités admises.
En effet, les PAC ont été créés pour récupérer les déchets des particuliers et chaque commune a le sien (ou a accès au PAC de la commune d'à côté). N'y seront donc admis que les déchets des particuliers dans des quantités... de particuliers. C'est-à-dire que si vous avez décidé de ranger votre garage après 20 ans de stockage de brols divers, demandez à votre PAC si vous pouvez venir avec 45 pneus usagés !

C'est également utile de les contacter si vous souhaitez savoir si le conteneur des déchets verts n'est pas plein, histoire de ne pas être refoulé à l'entrée avec votre remorque de tontes de pelouses. Enfin, les PAC ont des conditions d'accès, variables selon les endroits (montrer sa carte d'identité, avoir une carte d'accès...).

Bon tri !

 

 

Adresses utiles

Pour la Wallonie :

Attention que les intercommunales ne sont pas nécessairement strictement limitées à une province.

Pour Bruxelles :
Agence Bruxelles-Propreté : www.bruxellesproprete.be. Guide du tri : www.bruxellesproprete.be/Content/html/dechets/index.asp | 0800 981 81

Voir aussi