Les smartphones pointés du doigt par une étude de Greenpeace

On utilise son smartphone à peine plus de deux ans avant d’en changer. Or, il y aura 6 milliards d’utilisateurs en 2020, soit 70% de la population mondiale. Un nouveau rapport de Greenpeace1 pointe les excès de cette industrie extrêmement polluante mais aussi un renouvellement trop rapide des appareils.

Si chacun peut trouver des bénéfices au smartphone, il y a tout de même une sérieuse surconsommation. 7,1 milliards de smartphones ont été produits dans le monde. Impresionnant quand on sait que le premier est apparu il y a à peine dix ans.

Croissance de la production de smartphones

Ce graphique montre l’accélération de la production qui a atteint 1,4 milliards d’appareils en 2016.
Source : Greenpeace USA.

Une énorme consommation d’énergie et de matières

Pour fabriquer ces 7 milliards d’appareils, l’industrie a consommé 968 TWh (milliards de kWh). C'est presque autant que 11 ans de consommation électrique en Belgique !

Consommation d'énergie de la production de smartphones

Consommation mondiale d'énergie pour la production des smartphones
Source : Greenpeace USA

L'essentiel de la consommation d'énergie d'un smartphone est en effet lié à sa fabrication, et non à son utilisation (4 à 5 kWh/an pour fonctionner contre 136 kWh en moyenne pour être produit).

Les smartphones sont surtout fabriqués en Asie. Le problème c'est que l’électricité y est en grande partie produite en brûlant du charbon, ce qui émet un maximum de CO2.  

En plus de l’impact lié à l’énergie, les smartphones posent d'autres soucis :

  • Ils ont une énorme empreinte sociale (travail des enfants, utilisation de substances chimiques...)
  • Ils utilisent une multitude de matières premières, dont beaucoup de métaux rares.
  • Les déchets sont à l’avenant : une étude des Nations Unies estime que les petits appareils comme les smartphones ont générés trois millions de tonnes de déchets rien qu’en 2014. Et moins de 16% des déchets électroniques sont recyclés.

Greenpeace pose à ce sujet une question brûlante : que va faire Samsung de ses 4,3 millions de Galaxy Note 7 déclassés suite à des problèmes de batterie ? Pour l'instant, aucun plan pour leur recyclage n'a été communiqué.

L’industrie poussée à s’améliorer

L’étude de Greenpeace pointe les progrès de certains fabricants :

  • réduction des substances dangereuses ;
  • utilisation de davantage de matériaux recyclés ;
  • réalisation d'un inventaire de leurs émissions de gaz à effet de serre ;
  • remplacement de la batterie facilité...

Ce dernier point peut sembler étonnant mais, sur certains appareils, remplacer la batterie demande une bonne dose de patience et de dextérité. Illustration en vidéo sur le site de Ifixit : remplacer la batterie d’un Huawei P9. C'est inacceptable car la batterie est l’élément du smartphone qui lache en premier.

Comment utiliser son smartphone en consommateur responsable ?

L’industrie n’est pas la seule responsable. Si la production explose c’est aussi parce que le consommateur renouvelle son GSM trop souvent. Le rapport de Greenpeace indique qu'on change de smartphone tous les deux ans (26 mois en moyenne).

Que peut-on faire en tant que consommateur ?

1. Bien choisir son smartphone

On résiste aux sirènes du marketing et on choisit en fonction de ses besoins. A-t-on vraiment l'utilité de cette nouvelle fonction à la mode ou de photos à peine meilleures ? Il paraît que certains font exprès de casser ou de perdre leur smartphone juste pour pouvoir en acheter un nouveau.

Avant de se décider, consulter le comparatif produits sur les smartphones peut être utile. Lors de l’achat, on privilégie un appareil conçu pour être facilement réparé. C'est par exemple le cas du Fairphone qui, sans être 100% équitable, apporte de vraies améliorations dans ce secteur.

2. En prendre soin pour le garder longtemps

  • Utiliser une housse ou une coque, ainsi qu'un film protecteur. On limite ainsi les risques de casser l'écran et griffer l'appareil.
  • Faire attention quand on est à proximité d'eau (le téléphone qui tombe dans les toilettes est un grand classique). On pense aussi à vider ses poches avant de mettre pantalons et chemises en machine. Si le téléphone tombe à l'eau ou passe à la lessive, voici quelques conseil pour prodiguer les premiers soins.

3. Le réparer

Écran cassé? Batterie épuisée ? Smartphone qui ne s'allume plus ? Avant de changer d'appareil, on regarder s'il est possible de le réparer ou de remplacer certaines pièces : 

  • Ifixit fournit des tutoriels pour faire la réparation soi-même.
  • Dans les Repair Cafés, des passionnés aident à la répération et c’est gratuit.
  • Des boutiques spécialisées proposent également la réparation de smartphones.

Victime de l’obsolescence programmée ? Signalez-le sur le site de Test-Achats trop vite usé.

Votre smartphone est mort ? Oxfam le recycle.

- - - - - - - - - - -

[1] Rapport de Greenpeace USA : "From Smart to Senseless: The Global Impact of Ten Years of Smartphones"

 

Mots-clés :