Quelles fournitures scolaires sont rechargeables ?

Stylo mais aussi portemine, surligneur, cahier... existent en version rechargeable
Stylo mais aussi portemine, surligneur, cahier... existent en version rechargeable

Type de publication:

Articles divers

Thématiques : 

Mots-clés : 

Auteurs : 

Des fournitures scolaires ont une version rechargeable : le porte-plume, le fluo, le cahier ou le correcteur. Ils permettent de réduire les déchets.

Le stylo à bille (« bic »), le correcteur (« Tipp Ex ») ou le fluo (« Stabilo ») n'existent pas qu'en version jetable. Et on n'est pas obligé d'acheter le cahier plastifié à l’effigie de Cars ou la Reine des Neiges. On peut trouver des fournitures scolaires rechargeables et réutilisables. Elles permettent de réduire les déchets et sont plus économes en matières premières.

Voici les fournitures scolaires rechargeables et donc zéro déchet (ou presque).
 

Le porte-plume ou stylo à encre 

On connaît le classique porte-plume ou stylo à encre. Aujourd’hui concurrencé par des versions jetables (où on ne peut pas remplacer la cartouche), il reste un classique. Les cartouches d’encre sont disponibles dans n’importe quelle grande surface. Ceci dit, les cartouches (généralement en plastique) restent des déchets.

Stylo à convertisseur
Stylo à convertisseur.

Il y a mieux : les stylos à remplir. Les systèmes sont variés : piston, piston à dépression, réservoir à pincer et levier pour les modèles vintage. On trouve aussi aisément des « convertisseurs » qui s’adaptent sur les stylos classiques et y remplacent les cartouches par un mécanisme remplissable.

Pour remplir le stylo, la technique dépend du système : remonter le piston, actionner un bouton, faire glisser une languette pour aspirer l’encre dans le réservoir... Un tutoriel du blog Styloplume détaille bien comment recharger son style à encre en fonction du modèle.

Côté environnement, le stylo à remplir est plus écologique que celui à cartouches jetables. Côté prix, c’est également intéressant pour peu que l’utilisateur prenne soin de ses affaires et ne perde le stylo (gare aux enfants distraits…). Un convertisseur coûte entre 5 et 8,5 € (en fonction des marques) et un encrier de 30 ml démarre à 4,5 euros. C’est donc économique à l’usage.

Plusieurs marques proposent des stylos à plume rechargeables (notamment Staedler, Parker, Lamy, Cross, etc.). On les trouve plus facilement en magasins spécialisés que en grande surface.
 

Le stylo à bille ou bic

On trouve facilement des stylos à bille rechargeables. Des beaux modèles en bois ou en métal aux versions basiques en plastique ou carton recyclé, il y en a pour tous les goûts et tous les budgets.

Pour se procurer les recharges, il faut généralement se tourner vers les bonnes papeteries ou les boutiques en ligne.
 

Le porte-mine (ou portemine)

Les porte-mines rechargeables sont faciles à trouver dans le commerce et sont une très bonne alternative aux jetables. Le corps des portes-mines est souvent constitué de plastique. Pour un modèle plus résistant, on opte pour un porte-mine dont le corps est en acier. Mais cette option est plus chère.
 

La colle

Il existe de la colle à ruban rechargeable. C’est une alternative à la colle à ruban non rechargeable dont tout le corps finit à la poubelle.

Toutefois, d’un point de vue environnemental, mieux vaut opter pour la colle bâton. À chaque recharge de la colle à ruban, on jette des bandes de colle vides (non recyclables) ainsi que le corps en plastique de la recharge (recyclable mais pas recyclée dans les faits car repris dans aucune collecte sélective en Belgique).
 

Le correcteur

Le correcteur à ruban – ou souris correctrice – existe en version rechargeable. Comme pour la colle, on remplace juste le ruban (et son support) mais on réutilise le corps du correcteur.

Pourquoi préférer du ruban correcteur ? Les correcteurs liquides contiennent des solvants toxiques, que l’on respire lors du séchage. Les correcteurs à ruban sont secs dès l’application et sont donc plus respectueux de la santé. Ils sont aussi plus pratiques puisqu’on peut écrire par-dessus immédiatement.
 

Le cahier

Certains cahiers sont munis d’anneaux en plastique (de type « Atoma ») qui permettent d’enlever ou de déplacer aisément les feuilles. Quand le cahier est rempli, on remplace les feuilles par une recharge et on réutilise les anneaux. On opte pour cette version customisable à l’infini.
 

Le surligneur fluo

Certains surligneurs fluo sont rechargeables (« refillable »). Les recharges, difficiles à trouver en grandes surfaces, peuvent être commandées en papeterie, achetées dans les magasins spécialisés ou sur des sites dédiés aux fournitures scolaires et de bureau.

Crayons surligneurs, encore mieux que les fluo rechargeables
Crayons surligneurs, encore mieux que les fluo rechargeables.
Malgré le côté rechargeable – et le corps en plastique recyclé de certains  modèles –, l’alternative la plus écologique reste le crayon. Les crayons surligneurs fluo sont secs, ils ne tâchent donc pas le texte, ni les mains et les vêtements. Ils sont aussi exempts de certaines substances nocives pour l’environnement ou la santé contenus dans les surligneurs classiques (par exemple le methylthiazolinone, un conservateur).

Plus d’info

Voir aussi