La construction et la rénovation écologiques

vauban_freibourg
vauban_freibourg

Type de publication:

Articles divers

Thématiques : 

Mots-clés : 

Auteurs : 

Sylvie Wallez

On se tourne de plus en plus vers des maisons de ville, (semi-)mitoyennes, basse énergie et rénovées de manière écologique et durable.

Fini l'intérêt d'une villa quatre façades à la campagne. La crise énergétique et les préoccupations environnementales orientent les choix durables vers des maisons de ville, (semi-)mitoyennes, rénovées écologiquement. Construire ou rénover comporte aussi des aspects environnementaux et sanitaires. Le choix des matériaux, les performances énergétiques et l'isolation, font d'une maison un "habitat écologique" ou non...

Les maisons belges, de vraies passoires !

Le bâti belge est vieillissant : 70% des constructions wallonnes datent d’avant le choc pétrolier de 1970. Le parc immobilier belge représente plus d’un tiers de la consommation d’énergie du pays. Une vraie passoire ! Heureusement, il y a des solutions ! Savez-vous qu’il est possible de rénover en basse énergie ? Pas possible quand on est locataire ? en effet. Ce n’est pourtant pas une raison pour se résigner à avoir froid l’hiver pour préserver son budget ou à littéralement jeter l’énergie et son budget par des fenêtres mal isolées. Certaines petites rénovations écologiques et saines sont aussi accessibles aux locataires.

Les terrains constructibles se font rares

"Rara cara". Les Romains le disaient déjà. Les terrains constructibles se font plus rares et leur prix augmente rapidement[1]. Parallèlement, la raréfaction des combustibles fossiles et les changements climatiques annoncés exigent des habitations des performances énergétiques nettement accrues. Les concepts de maison « basse énergie » (6l de mazout/m²/an) et « passive » (1,5 l de mazout/m²/an) deviendront progressivement la norme. On voit ainsi apparaître sur le marché des techniques et matériaux de construction permettant d’améliorer les performances énergétiques des bâtiments. PLus chers que les matériaux classiques ? pas si sûr. Et puis, le différentiel éventuel est vite récupéré, tant le coût de l'énergie ne fait que grimper.

La Récup'

En construction comme en rénovation, les chantiers consomment beaucoup de ressources et d’énergie. Ils sont aussi source de nombreux déchets[2] Pourtant, il existe aujourd’hui de plus en plus de filières de revalorisation des matériaux de construction. On peut ainsi choisir des produits recyclés, construire avec des éléments de seconde main, récupérer ou revendre les matériaux d’une maison que l’on retape

Tout cela concourt à atteindre un seul et même objectif : faire mieux avec moins et au final, habiter sain, écologique et économique.

Comment s'y mettre ?

Alors, on se lance ? Voyez comment vous pouvez «construire ou rénover écologiquement» ainsi qu’«économiser l’énergie», en trois étapes!

Changements de comportements à adopter

Guide d'achats éco-matériaux

Vous construisez, rénovez, aménagez ou décorez votre habitat ? Ce guide d'achat vous aide à faire un choix
parmi les éco-matériaux de construction disponibles sur le marché belge.
En constante évolution, il offre des informations claires et neutres sur les produits et les critères à prendre en compte en fonction de vos besoins.

 

 

Informations pratiques, conseils, trucs & astuces

  • Guide des rénovations écologiquesOn refait le mur ! Guide des petites rénovations écologiques, saines et accessibles (brochure 2014)

    Revêtements de sol, bois, peintures, enduits et énergie : focus sur des travaux légers d’aménagement et de déco, à destination tant des locataires que des propriétaires. Des conseils pour réduire l’impact environnemental de l’habitat et de ses matériaux : ressources renouvelables, moins énergivores, recyclées, locales… Des options respectueuses des habitants : attention accrue pour les matériaux émettant peu ou pas de polluants intérieurs sources de problèmes de santé (allergies, maladies respiratoires, cancers…) .Des travaux qu’on peut souvent réaliser soi-même, des informations simples et pratiques, des solutions pour économiser l’énergie, des acteurs pour poser ses questions et trouver les produits.


Fiches, dossiers, articles :

Labels pour bien choisir


Nature Plus : Min. 90% renouvelable ou minérale. Limitation des pigments blancs, COV, formaldéhyde, substances dangereuses…
Cycle de vie (matière, énergie, eau, air, déchets,… Produits concernés : peintures, vernis, revêtements de sols, entre autres.

 

 
Ecolabel européen : limite pigments blancs et dioxyde de titane, COV et substances dangereuses.
Efficacité d’utilisation et information des consommateurs. Produits concernés : peintures, vernis, revêtements de sols, entre autres.

 

label ange bleu


Le label Ange bleu : limite les substances dangereuses (dont les phtalates, le formaldéhyde, etc.) et les émissions COV. Il garantit une efficacité d'utilisation et l'information des consommateurs. Produits concernés : peintures, vernis, revêtements de sols, entre autres.

 

 

Nordic_Swan

 

Nordic Swan : Critères parfaitement identiques à ceux de l'écolabel européen. Pigments blancs, dioxyde de titane, COV et autres substances dangereuses sont limités. Efficacité d’utilisation et information des consommateurs. Produits concernés : peintures, vernis, revêtements de sols, entre autres.

 

NF_Environnement


NF Environnement : Limite pigments blancs, dioxyde de titane, COV et hydrocarbures aromatiques. Recommandations déchets en fabrication, d'emballage et résidus du produit. Produits concernés : peintures, entre autres

 

FSC
FSC - Bois : un label assez contraignant certifiant que le produit provient de forêts gérées durablement. 
Pour tout type de bois et certainement pour les bois exotiques

 

PEFC


PEFC - Bois : un label contraignant certifiant que le produit provient de forêts gérées durablement. Label développé originellement pour les bois européens.

 

Ecocert_peintures

Ecocert_peintures écologiques exige des niveaux de qualité supérieurs aux réglementations en vigueur en valorisant l'utilisation de substances naturelles et en garantissant l’utilisation de procédés respectueux de l’environnement sur l’ensemble de la chaîne de production.

 

Emicode
Ce label concerne uniquement les produits de pose des revêtements de sol (colles et mortiers) et garantit leur faible émission de COV.

 

Cradle to Cradle
Label basé sur la démarche Cradle to Cradle pour laquelle "les déchets sont des aliments", tout est question de cycle. Il existe 5 niveaux de performance (de basic à platinium), basés sur une stratégie globale d'amélioration. Les produits concernés sont nombreux et très diversifiés : revêtements de sols et des murs, plaques de plâtres, bloc maçonnerie, isolation, menuiseries, etc.

 

Démontage des arguments publicitaires et du greenwashing

 

Visiter des maisons écologiques

Découvrez, de manière originale et concrète, des exemples de constructions et de rénovations durables. Des habitants ouvrent exceptionnellement les portes de leurs maisons et partagent leur expérience. Pendant environ une heure et demie, ils accueillent les visiteurs en petit groupe, répondent à leurs questions, expliquent ce qui a mené à leurs choix en matière d’énergie, d’isolation, de chauffage, de matériaux... Infos et inscriptions

 

[1] +5,1% entre 2012 et 2013, alors que les maisons et villas se situent entre +1,3 et +2,2%. Source : Direction générale Statistique et Information économique.

[2] Le secteur européen de la construction représente, à lui seul, près de 50 % de la consommation des ressources naturelles et près de 40 % de la production des déchets sur l’ensemble du territoire européen. Source : Bruxelles Environnement (2014). Cifful, Ressources, CCW & CCBC (2013). Guide pratique. Réemploi/réutilisation des matériaux de construction, Préface

Voir aussi