Participez au concours de sapin de Noël alternatif

Concours de sapin de Noël durable
Concours de sapin de Noël durable

Éco-consommateur jusqu’au bout des aiguilles de sapin de Noël ? Ce concours est fait pour vous ! À la clé : un week-end à la Bergerie d’Acremont, près de Bertrix.

Qui dit « Noël », dit forcément « sapin ». Mais, qu’il soit naturel ou synthétique, un arbre de Noël a un impact néfaste sur l’environnement : monoculture riche en pesticides d’un côté, plastique à volonté de l’autre. Alors, cette année, pourquoi ne pas se lancer dans la confection d’un sapin alternatif et créatif ? À partir de matériaux de récup, bricolé maison, subtilement évoqué par un assemblage de formes… Il y a plein de manières de concilier écologie et respect des traditions de Noël.

> Lire aussi Quel sapin de Noël écologique choisir ?

Modalités du concours

Envie de vous lancer dans l'aventure ? L’association Terre-en-vue organise un concours du plus beau sapin de Noël alternatif et durable, dont écoconso a le plaisir d'être partenaire.

Pour participer, envoyez la plus belle photo de votre création à sapins@terre-en-vue.be avant le 30/12/2020 en indiquant votre nom & un souhait pour 2021 !

En manque d’inspiration ? Jetez un œil aux réalisations des vainqueurs de l’année dernière.

Les gagnants remporteront un week-end à la Bergerie d’Acremont, près de Bertrix

> Et tant qu’à faire, allez plus loin et fabriquez vos décorations et vos cadeaux de Noël vous-même !

Concours sapin de Noël alternatif Terre-en-vue 2020

Pourquoi un sapin de Noël alternatif ?

La culture de sapins peut comporter des aspects néfastes pour l’environnement et la santé :

  • Des milliers d’hectares de terres à vocation nourricière sont consacrés à la monoculture de sapins de Noël en Ardenne et en Famenne : près de 5 000 ha en 2015 et cette superficie ne cesse de s’étendre.[1]
  • Les prix proposés par les sociétés de production de sapins de Noël pour acquérir les terres découragent les jeunes agricul­teurs porteurs de projets agricoles durables.
  • Ce sont des prairies souvent qui sont converties en monocultures de sapins, avec at­teinte importante à la biodiversité.
  • La culture inten­sive recourt à des pesticides et fertilisants pour as­surer une croissance rapide des sa­pins, avec risque de pollution des ri­vières et des nappes phréatiques.
  • Les sols se dégradent vite surtout lorsque les sapins sont vendus en mottes ou en pots, avec risque de ruissellement et d’érosion.

... Tout ça pour produire 3 à 4 millions de sapins par an, dont 80% sont envoyés à l'étranger! [1]

La fabrication de sapins synthétiques a aussi des impacts négatifs, donc on les évite, sauf si on en a déjà un :

  • Ces faux sapins sont souvent fabriqués en PVC, en plastique et en aluminium, dont la production et la transformation génèrent pollutions et déchets.
  • Ils sont pour ainsi dire tous produits en Asie, ce qui alourdit l'impact du transport.

Mots-clés :