Comment faire du réemploi dans la rénovation de sa maison ?

Type de publication:

Thématiques : 

Mots-clés : 

Déconstruire au lieu de démolir, c'est la clé pour intégrer des matériaux de réemploi dans sa rénovation. On les réutilise directement sur place. Conseils.

Stop ! Avant de se précipiter au magasin de matériaux de construction, on fait le tour de sa maison. Quand on rénove, on oublie parfois que la première source de matériaux peut être le chantier lui-même. À moins de rénover une ruine, il y a toujours certains matériaux qui peuvent être réutilisés. Voici nos conseils pour favoriser le réemploi dans la rénovation de sa maison.

Sommaire :

- - - - - - - - - - - - - - - -
 

Construire ou rénover avec des matériaux de réemploi est encore une démarche innovante, mais ce n’est pas forcément plus compliqué qu'avec des matériaux neufs. Cela demande surtout de changer ses réflexes et de mettre en œuvre sa créativité pour surmonter certains obstacles.

Et c’est très intéressant parce que tout ce qu’on ne doit pas acheter c’est autant d’économisé sur le budget travaux !

Côté environnement, le réemploi allonge la durée de vie des matériaux et réduit les déchets de chantier. Cela s’appelle l’économie circulaire et c’est bien dans l’air du temps.

> Lire aussi : 5 idées d'économie circulare à intégrer dans son projet de construction ou de rénovation
 

Penser au réemploi dès le départ

Démonter et réutiliser des matériaux sur place, c’est plus facile lors de petits chantiers de rénovation ou pour les finitions car il est fréquent de faire la plupart des travaux soi-même.

Pour des chantiers plus importants, le choix de travailler avec des matériaux de réemploi peut devenir un critère de sélection d'un architecte et/ou d’un entrepreneur. Il ne faut pas hésiter à sonder leurs propositions concrètes en faveur du réemploi, des matériaux recyclés et/ou durables, de la gestion des déchets sur chantier, etc.

Par définition les matériaux de construction de réemploi ne disposent pas d'une garantie ou d’une fiche technique. Il faudra donc prendre ses responsabilités, surtout s’il s’agit de matériaux structurels. Du coup, il est parfois plus difficile de trouver un entrepreneur qualifié et motivé pour mettre les matériaux en œuvre.

> Lire aussi : 8 erreurs à éviter quand on rénove sa maison
 

Évaluer le potentiel de réutilisation dans la maison à rénover

Pour pouvoir réutiliser les matériaux de construction, il faut éviter de tout démolir à l’aveugle.

Avant de commencer les travaux, on dresse une liste des éléments qui pourront être réutilisés sur place. Tout le challenge sera de les retirer soigneusement un à un en vue de leur réemploi. Cela s’appelle une déconstruction sélective.

Si ce travail est confié à des professionnels, on s’assure de bien communiquer pour que tout le monde sache ce qui est peut être arraché et cassé (plus rapide) et ce qui nécessite une attention particulière.

Homegrade propose un document-type pour dresser un inventaire du réemploi de matériaux sur place.

Réutiliser des carrelages en rénovation

Ici, l’ancien carrelage de la salle à manger a été intégré dans la cuisine.
Source :
Guide pratique. Réemploi/réutilisation des matériaux de construction, Cifful, Ressources, CCW & CCBC (2013), p.34.
 

Quels matériaux se prêtent bien au réemploi ? [1]

  • La quincaillerie, les sanitaires et les boiseries. On les démonte et on les réutilise facilement.
  • Les tuiles, les briques et les pierres. Les éléments de gros œuvre sont intéressants à récupérer… et cela se fait d’ailleurs depuis des siècles. Ils peuvent trouver une nouvelle vie dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction.
  • La ventilation, la plomberie et le chauffage (radiateurs, vannes thermostatiques et même une chaudière si elle est en bon état). Ils peuvent être récupérés mais nécessitent un savoir-faire plus précis pour être réutilisés.
  • Les carrelages. On les récupère facilement s’ils sont posés sur un lit de sable. C’est aussi possible s’ils sont collés mais les carrelages fins fixés au mortier colle sont plus difficiles à démonter. L’idéal est d’identifier un carrelage désolidarisé pour commencer le démontage. S’il n’y en a pas, il faudra en sacrifier un et le disquer en croix. Pour réaliser l’opération de démontage, on s’équipe d’un burin, d’un marteau, d’une massette et d’une disqueuse.
  • Les portes, les châssis et d’autres éléments courants. Un bricoleur averti pourra es démonter assez facilement.

Exemple de réemploi de matériaux de construction
Rénovation d'un appartement à Bruxelles. De nombreux éléments ont été déconstruits afin de les réutiliser.
Un exemple : à gauche des linteaux démontés, au milieu des maçonneries préservées et nettoyées par trempage, à droite la remise en oeuvre des matériaux.
 Source : fiche du CPDB / Photos: CCB-C.

 

Installer des zones de récupération sur son chantier

 

Pour permettre la réutilisation des matériaux, on installe sur son chantier une zone réservée au tri, avec des bacs pour chaque type d’élément.

On distingue bien ce qui est destiné à être réutilisé et ce qui doit être apporté au parc à conteneurs pour recyclage.
 

Une pile de briques prêtes à être réutilisées
Une pile de briques démontées en attente de réutilisation
Comment démonter les matériaux pour le réemploi ?

Deux sites fournissent une foule de trucs et astuces pour démonter et récupérer toutes sortes de matériaux de construction :

On y trouve une série de fiches pratiques pour différents éléments qu’il est courant de réutiliser dans une rénovation de maison : portes, prises et interrupteurs, parquets, châssis, briques, etc.

Les conseils didactiques permettent d’identifier les éléments qui peuvent être démontés et expliquent comment les démonter et les remonter.
 

S’informer pour respecter les normes techniques

Comme avec des matériaux neufs, il faut respecter les différentes normes pour les installations techniques. Avant de remonter une installation de gaz ou d’électricité, on se renseigne sur les règles à respecter.

On prend aussi toutes les précautions nécessaires si l’on démonte des éléments contenants des polluants comme de la peinture au plomb ou de l’amiante.

> Lire aussi :  Comment se débarrasser de l'amiante sans danger ?
 

Élargir le choix avec l’achat de matériaux de récupération

Même en pratiquant le réemploi sur son chantier, on aura besoin d’autres matériaux. Avant de se tourner vers du neuf, on cherche d’abord à les acheter d’occasion. On poursuit ainsi sur sa lancée pour mettre en œuvre un projet de rénovation durable.

> Voir : Nos bons plans pour trouver et utiliser des matériaux de récupération
 

Plus d'infos

 

 

Voir aussi

Aucune publication trouvée.