4 conseils pour des loisirs et activités parascolaires plus durables

4 conseils pour des loisirs et activités parascolaires plus durables
4 conseils pour des loisirs et activités parascolaires plus durables

Type de publication:

Thématiques : 

Auteurs : 

Aurélie Melchior

Sport, art, musique… Sélectionner des activités parascolaires ou extrascolaires pour ses enfants peut aussi être un choix durable et responsable. Conseils.

L’offre d’activités parascolaires destinées aux enfants est large et variée. Ils y participent après l'école tout au long de l'année, pendant le week-end ou lors de stages durant les vacances. Ces activités de loisirs sont l'occasion pour eux de se défouler, d'apprendre de nouvelles choses, de socialiser…  Que leur intérêt se porte sur des activités culturelles, sportives, artistiques ou créatives, faire des choix plus durables est possible.

Opter pour des activités liées à la nature ou durables

Choisir du matériel durable

Penser à la mobilité douce

Inspirer les responsables

Opter pour des activités liées à la nature ou durables

Et si on faisait d'une pierre deux coups en proposant aux enfants des activités parascolaires qui les sensibilisent à l'environnement et au développement durable ?

On peut opter pour :

  • des organisations proposant des activités ou stages nature (sur de très nombreux thèmes allant de la mare à la créativité écologique ou à la gestion de site…) ;
  • les mouvements de Jeunesse comme le patro, les guides ou le scoutisme (et autres mouvements) qui font la part belle au plein-air, développent des camps zéro déchet… ;
  • des fermes ou potagers écologiques qui proposent des visites, des stages…

On peut même faire des activités nature en famille, si on s'en sent capable et motivé. Par exemple :

  • des balades en pleine nature ;
  • la création d'un potager écolo ;
  • la réalisation d'un inventaire naturaliste[1] ;
  • du camping en forêt (dans les zones règlementées en Belgique) ;
  • profiter des sentiers pieds nus…

> Découvrir par où commencer pour son premier potager bio
> Lire un bout de jardin sauvage, on relève le défi !

 

C'est encore plus facile en tenant compte des opportunités proches de chez soi. Par exemple, de nombreux stages aquatiques sont organisés près des lacs ou étangs à la belle saison. Il en va de même pour des activités liées à la nature proche des forêts, parcs ou autres lieux d'intérêt environnemental.

On peut aussi privilégier les sports plus écologiques comme la randonnée, l’escalade, le vélo, la course à pied… plutôt que la patinoire, le ski hors saison ou encore le golf classique.

On trouve plein de bons plans pour les enfants en se renseignant via :

> Découvrir où trouver un stage "nature" pour vos enfants

De façon plus engagée, certains SEL (Système d'Echanges Local) proposent aussi des activités pour enfants comme service (Exemples : cours de musique, cours de dessin et bien d’autres). 

 

Choisir du matériel durable

D'occasion

Si un enfant débute une activité parascolaire, peut-être aura-t-il besoin de matériel spécifique. Le bon réflexe est d’opter pour des équipements et du matériel de seconde main. C’est bon pour l’environnement et bon pour le portefeuille.

À côté des enseignes classiques comme Marketplace, 2ememain, eBay, jannonce, toutypasse…, on peut trouver des vêtements et équipements via :

Pour du matériel de dessin ou des instruments de musique, on peut regarder en ligne également sur des sites tels que Marketplace, 2ememain, ainsi que des groupes Facebook ou directement sur des brocantes et marchés aux puces ainsi que dans des magasins tels que Cashconverter.

La location

Moins répandue, la location est possible pour certains équipements. On pense par exemple à une tente, un sac de couchage, une sacoche de vélo, un kayak, une planche de paddle… qui ne serai(en)t utilisé(s) que pendant un stage. De quoi faire de très belles économies par rapport à l'achat d'un produit neuf.

Les grandes enseignes de sport proposent généralement un service de location, comme Décathlon ou AS adventure. tout comme que d'autres plateformes comme Aliloca, Kyango (France)… ou encore certaines FRSEL (notamment pour particuliers).

Il est également possible de louer un instrument de musique à l’année dans certaines académies ou écoles de musique.  

La location entre particuliers est aussi possible via de nombreux sites

Du neuf écologique

L'équipement le plus facile à trouver en neuf écologique est la tenue. On trouve de nombreux vêtements et chaussures outdoor ou indoor porteurs de labels écologiques, fabriqués en Europe…

> Lire Comment choisir des vêtements d’extérieur éco-responsables ?

Certains équipements intègrent des critères écologiques dans leur conception, comme des matières naturelles, une fabrication belge ou française, l'interdiction de certains matériaux… Mais ils restent de vrais produits de niche !

parascolaire

À gauche : tapis de yoga pour enfant fabriqué en Allemagne à partir de matériaux labellisés Oeko-tex (source : Baya)
À droite : vélo pour enfant fabriqué partiellement et assemblé en France (source : Mygreensport)

Les collations et autres accessoires

On pense aussi à la durabilité pour les accessoires, soit le petit matériel qui n'est pas spécifique à une activité.

Cela concerne par exemple la collation qu'on préfère durable. Côté nourriture, on privilégie une alimentation maison, de saison, locale et issue de l'agriculture biologique. Par exemple, une pomme bio issue d'un producteur du coin, des biscuits maison...

> Lire aussi : Comment manger durable et choisir entre bio, local, équitable ?

Côté contenant, on ne présente plus la gourde qui reste une alliée de taille dans la démarche zéro déchet. On la remplit d'eau du robinet. Et on pense aux alternatives écologiques pour emballer les collations, comme la boite à tartines ou la pochette réutilisable.

> Lire : Comment faire des pic nic et collations zéro déchet ?

L'écologie s'invite aussi pour le choix des petits accessoires comme le sac, le savon et shampoing qui seront nécessaire lors de certaines activités, certains stages ou camps… On les choisit durables, si possible avec un label écologique.

> Comprendre quel savon choisir pour se laver au naturel ?
> Découvrir quel shampoing naturel choisir pour se laver les cheveux ?
> Lire comment trouver un vêtement écologique et équitable grâce aux labels

 Penser à la mobilité douce

Les ménages ayant des enfants ont tendance à acquérir une seconde voiture[2]. Cela se comprend dans la mesure où les déplacements entre la maison, l'école et les différents loisirs peuvent devenir un vrai casse-tête, surtout si plusieurs enfants ont des activités à différents endroits.

Pour utiliser des modes de transports durables, on peut par exemple :

  • privilégier des activités parascolaires proches de son domicile, facilement accessibles en transports en commun ou à vélo. En fonction de l'âge et des préférences de l'enfant, on peut prospecter les activités proches du domicile avant de les proposer à l’enfant. On se renseigne également sur les activités organisées par l’école pour éviter des déplacements supplémentaires ;

> Lire : Pluie, transport des enfants, sécurité… 9 freins au vélo (et nos conseils pour les surmonter)
> Découvrir Pourquoi moins rouler en voiture pour préserver le climat

  • penser au covoiturage. On essaye, par exemple, de grouper les trajets avec les copains de classe ou les voisins. On peut aussi prendre l'initiative de proposer le covoiturage aux autres parents lors des premières activités. Du gain de temps, d’argent, et une bonne action pour la planète !

> Lire Comment l'économie collaborative peut faciliter la mobilité durable

Inspirer les responsables

Des choix durables peuvent être initiées au sein de l'organisation des activités parascolaires. Certaines initiatives sont déjà bien avancées sur le sujet.

Via les parents

En tant que parents, on peut s'investir dans l'organisation pour propager sa vision écologique et être levier de changement. On peut devenir membre de comité ou bénévole par exemple.

On peut également proposer à l’association de parents d’élèves de mettre en place des activités durables, ou encore prendre l'initiative de créer un réseau de covoiturage.

Via des projets et actions inspirantes

De nombreuses structures ont déjà fait le choix d'inclure des comportements durables dans leur organisation quotidienne. On peut y adhérer ou les citer comme exemples inspirants auprès des responsables des activités de ses enfants. Par exemple :

  • Le projet "MJ verte" qui rassemble près de 60 Maisons de Jeunes en Belgique avec une démarche durable globale (déchets, potager, matériaux de récup’, DIY, mobilité douce…),
  • Le projet européen "Greencoach", qui s'adresse à 19 clubs de foot en 2022 avec pour objectif de calculer l'empreinte environnementale des clubs, de sensibiliser les affiliés…,
  • "L’ADEPS se met au vert" qui reprend des aménagements liées au développement durable telle que la compensation carbone des trajets en voiture, la mise en place de panneaux photovoltaïques, la sensibilisation durant les stages…,
  • Les structures porteuses d’un label ou d’une certification (déchets, énergie, mobilité…) (label Eco-Dynamique pour le centre sportif de Woluwe par exemple, EMAS, ISO14001…),
  • Les École de Devoirs qui ont mis en place l'action "Cause Toujours" en faveur du climat et de l’environnement,
  • L'opération "Tennis Solidaire" de l'Association Francophone de Tennis, visant à récupérer et àrecycler les boites et balles usagées,
  • Des actions ponctuelles comme les camps zéro déchet, les marches Be WaPP
 

[1] Notamment les recensements d'oiseaux et de papillons proposés par Natagora chaque année.

[2] Enquête monitor sur la mobilité des belges, 2019, SPF Mobilité et Transports

Voir aussi

Aucune publication trouvée.