Comment acheter des produits locaux équitables ?

Comment acheter des produits locaux équitables ?
Comment acheter des produits locaux équitables ?

Type de publication:

Thématiques : 

Mots-clés : 

Auteurs : 

Du commerce équitable en Belgique ? Chez nous comme au sud, les producteurs sont sous pression pour proposer des prix bas intenables. Petit guide pour acheter des produits locaux et éthiques.

Devoir trop souvent vendre leurs produits à perte, voilà un triste point commun entre les paysans du sud et du nord. La tendance actuelle veut que ce soit le marché qui fixe les prix de vente des denrées. Parfois, les producteurs ne couvrent même pas leurs coûts de production. Comment vivre décemment dans ces conditions ? Comment investir dans une production plus efficace, saine et écologique ? Comment ne pas jeter l’éponge ?

Le commerce équitable propose depuis longtemps une voie alternative.

> Lire aussi : 6 bonnes raisons d’acheter des produits du commerce équitable

Plusieurs labels ou initiatives s’en inspirent pour proposer en Belgique un commerce local plus éthique et respectueux des paysans et artisans. Tour d’horizon.

Sommaire :

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

L’achat en circuit court

Acheter équitable, ce n’est pas seulement choisir un produit avec une label du commerce équitable. Un bon réflexe quand on achète local consiste à opter pour du circuit court. On limite ainsi le nombre d’intermédiaires, ce qui aide les producteurs locaux à obtenir une juste rémunération. On diminue au passage les kilomètres parcourus du champ à l’assiette. Ceci dit, il faut rester attentif car « contrairement aux idées reçues, acheter en circuit court n’offre pas une garantie systématique de juste rémunération aux producteurs »[1].

Parmi les systèmes intéressants, les groupements d’achats communs (avec un engagement à l’année et parfois un prépaiement) apportent aux agriculteurs une certaine sécurité et leur permettent de mieux planifier leurs cultures. Cela existe aussi en formule autocueillette au champ.

Certains producteurs se sont aussi regroupés en coopérative pour proposer de la vente en circuit court et échapper aux intermédiaires de la grande distribution. Ils peuvent proposer un prix juste pour des produits de qualité.

> Lire aussi : 5 raisons de s’investir dans une coopérative citoyenne.

Bref, il y a diverses manières de se fournir auprès des producteurs locaux pour les soutenir et les rétribuer à un prix équitable.

> Voir nos bonnes adresses : Où trouver des produits locaux ?

Les labels équitables pour les produits belges

Des labels sont apparus avec l’idée de favoriser un commerce local qui garantit un rémunération juste aux producteurs en Belgique.

Biogarantie Belgium

Biogarantie Belgium labellise des produits à la fois :

  • bio ;
  • provenant de Belgique (dans le cas de produits transformés, plus de 50% du produit doit être cultivé en Belgique) ;
  • et vendus un prix juste pour le producteur, qui tient compte des coûts de production.

Le label est géré par différentes associations représentant les acteurs de la filières (producteurs, transformateurs et distributeurs). Pour porter le label Biogarantie Belgium, les produits sont audités par trois organismes extérieurs.

> Plus d’infos : www.biogarantie.be/belgium

Prix juste producteur

Le label « Prix Juste Producteur » a été créé par le Collège des Producteurs. Il permet d’identifier les produits qui offrent une rémunération équitable aux producteurs.

Pour l’obtenir, il faut respecter 15 critères qui vont de la garantie de l’origine locale du produit au paiement rapide du producteur, en passant par la traçabilité des matières premières.

La gamme de produits est vaste : fruits, légumes, farines, bières, confitures…

> Plus d’infos : www.prixjuste.be

Au-delà de la Belgique

Des labels actifs dans le commerce équitable sud/nord se sont élargis aux produits cultivés en Europe. C’est le cas de Fair for life et Biopartenaire.

Ils ont un référentiel très complet, basé sur les 10 principes de la charte du commerce équitable. À notre connaissance, aucun produit belge n’est labellisé (mais bien des produits français par exemple).

> Plus d’infos sur les labels du commerce équitable : Reconnaître les labels pour manger durable.

D’autres initiatives en Belgique

Sans aller jusqu’à la labellisation, d’autres initiatives se sont développées pour aider le consommateur à opter pour l’achat de produits locaux équitables.

FairebelFairbel

La coopérative Fairebel a vu le jour suite à la crise du lait de 2009 qui a vu ses prix de vente s’effondrer. On se souvient des images chocs de producteurs déversant leur lait par camions entiers pour attirer l’attention sur la situation dramatique qu’ils vivaient.

Créée par 7 agriculteurs, la marque regroupe aujourd’hui 500 agriculteurs dans tout le pays. Fairebel garantit un prix équitable aux producteurs de lait. Ils sont rémunérés en fonction du volume de leur production et des parts dont ils disposent dans la coopérative.

La gamme de produits s’est élargie et Fairebel propose désormais aussi de la viande et des fruits.

> Plus d’infos : www.fairebel.be

Paysans du Nord et Open Food Netwerk chez Oxfam

Même Oxfam-Magasins du Monde, acteur historique du commerce équitable sud/nord s’est ouvert aux produits locaux. Depuis 2013, les magasins proposent des produits de l’agriculture durable provenant de producteurs belges et européens. Pour sélectionner des produits réellement issus d’une agriculture paysanne et durable, Oxfam a créé la charte « Paysans du Nord » avec des critères d’exclusion et d’évolution.

> Lire la charte Paysans du Nord sur le site d’Oxfam.

Par ailleurs, Oxfam-Magasins du monde a aussi facilité le développement de l’Open Food Network en Belgique. Il s’agit d’un site de vente en ligne de produits issus du circuit-court, locaux et équitables. On y retrouve plusieurs magasins Oxfam ainsi que des producteurs belges (tous nommés « comptoirs »). Le tout utilise un logiciel open-source.

> À découvrir sur www.openfoodnetwork.be

Plus d’infos

-----------------------------------

[1] Communiqué de Prix Juste Producteur, 2019.

Voir aussi

Aucune publication trouvée.